Le mensuel du business automobile, vente et aprés-vente
Disponible sur App Store

Au sommaire de juin 2017

Monde de l’auto : vente en ligne, entre tendance et réalité

  • Interview : Pierre-Martin Bos, directeur des marques Fiat et Abarth en France
  • Portrait : Guillaume Couzy, directeur du commerce France de Peugeot
  • Dossier après-vente : Peinture, le défi de la colorimétrie
  • Coup de fil SAV : Yann Gyssels, co-fondateur de Yakarouler

Edito | Découvrir

S’abonner

mercredi 5 avril 2017

Nouvelle e-Golf : électrique, énergique et élitiste

par

Confronté à des ventes de son e-Golf restées confidentielles depuis son lancement en 2014, Volkswagen réinvente sa citadine électrique en une seconde génération. Au menu : un léger restylage, une dotation de série très complète pour une hausse de tarif contenue.

En termes de mobilité électrifiée, Volkswagen a clairement annoncé la couleur : le groupe souhaite devenir d’ici à 2025 le leader mondial du marché des véhicules électriques. L’allemand ambitionne de vendre un million de véhicules électriques par an à l’échelle mondiale, paré d’une gamme de 30 nouveaux modèles. C’est dans ce contexte que la marque Volkswagen présente une nouvelle génération de son e-Golf, lancée initialement en 2014... avec un succès tout relatif. 237 unités ont trouvé preneur depuis 2014 dont 88 l’an passé, soit une part de marché de 0,4 %. Pour se faire une place dans le top 10 des véhicules particuliers les plus vendus, à l’instar de sa petite sœur l’e-up !, l’e-Golf millésime 2017 peaufine ses arguments.

Ce qui passe tout d’abord par un léger restylage via des nouveaux phares LED, une signature LED en C, une calandre retravaillée et de nouvelles jantes 16’’. Par rapport à la première génération, la dotation de série s’est en revanche considérablement enrichie pour intégrer Car Net, système d’info divertissement modulaire qui donne accès à un large panel de services connectés, désormais pilotable sur une tablette via l’application Volkswagen media Control. Sans oublier l’outil Discover Pro avec écran tactile 9,2’’ intégrant de nombreuses fonctions de connectivité comme les prises USB et auxiliaire, le Bluetooth ou encore les lecteurs DVD et cartes SD. Sur le volet de la sécurité, s’ajoutent le régulateur de vitesse adaptatif ACC, le Front Assist et le détecteur de piétons.

Une autonomie accrue de 50 kilomètres

Niveau autonomie, cette deuxième génération e-Golf affiche des performances en progrès. En dotant sa compacte d’une batterie de 35,8 kW, Volkswagen joue le compromis pour se positionner entre la BWMi3 (33 kWh) et la Renault Zoé dernière génération (41 kWh). Cette batterie, qui alimente un moteur électrique de 136 ch, contre 115 ch pour la devancière, permet une autonomie homologuée à 300 kms et de 200 kms en conditions réelles, soit 50 km supplémentaires par rapport à la devancière. Le tout, pour une vitesse maximale de 150 km/h et un couple de 290 Nm. La recharge nécessite au mieux 45 minutes sur une prise rapide (80 % de l’autonomie récupérée) et au plus long, 10h50 sur une prise en courant continu de 3,6 kW.

Avec son e-Golf richement dotée et aux performances améliorées, Volkswagen ambitionne donc de s’imposer sur le marché de l’électrique par le haut. Une volonté qui de traduit dans le tarif : la compacte est proposée à partir de 39 350 euros, auxquels peuvent être déduits les 6 000 euros de bonus et les 4 000 euros de prime pour la mise à la casse d’un modèle diesel de plus de 10 ans. Avec ce tarif, l’Allemand se place entre la BMW i3, proposée pour la même autonomie sans REX à 36 690 euros et la Mercedes Classe B Electric Drive avec une batterie de 28 kWh et 136 kms d’autonomie, dont le ticket d’entrée a été fixé à 41 400 euros. Des tarifs qui peuvent toutefois paraître prohibitifs au regard du prix de la championne de l’électrique, la Renault Zoé version 41 kWh, qui, dotée de ses 300 kms d’autonomie en conditions réelles, se négocie à partir de 23 600 euros, sans oublier la location mensuelle de la batterie.

La version hybride rechargeable, le bon compromis

Pour ceux pour qui l’écueil de l’autonomie serait pourtant encore infranchissable, Volkswagen lance également la seconde génération de sa Golf GTE hybride rechargeable. Un bon compromis si on en croit les chiffres de ventes. Depuis son lancement, 2 989 unités ont été vendues, dont 1 060 l’an passé pour une pénétration de 14,3 % sur le marché de l’hybride rechargeable. La Golf GTE s’est ainsi imposée comme le modèle hybride rechargeable numéro un en France en 2015 et 2016. Cette deuxième génération, avec son moteur électrique de 102 ch, offre une autonomie en tout électrique homologuée de 50 kms, 30 en conditions réelles. L’association avec le bloc TFSI 1.4 l de 150, procure une puissance totale de 204 ch. La consommation, homologuée à 1,6l/100km, s’approche davantage des 3,8 l/100km en conditions réelles sur un parcours mixte. Si la Golf GTE perd en fluidité dans sa conduite par rapport à la version électrique, elle offre toutefois un agrément de conduite réel grâce à son couple de 350 Nm.

Cette seconde génération, qui s’offre également de nouveaux équipements de série comme le détecteur de piétons, la caméra de recul, le Keyless Access, Car Net, se négocie à partir de 41 500 euros auxquelles peuvent être retranchés 1 000 euros de bonus et 2 500 euros de prime à la casse. Soit une hausse de près de 5 000 euros par rapport à la première génération, se plaçant ainsi au niveau d’une de ses plus grandes concurrentes, la BMW 225 xe.

L'info en continu

La Golf 1.5 TSI disponible à la commande 5 avril 2017 par Christophe CARIGNANO Constructeurs Tesla met à jour ses fonctions de conduite autonome 6 avril 2017 par Alice THUOT Constructeurs

- Voir tous les articles

Auto Infos à votre rythme :

Auto Infos, le mensuel

Abonnez-vous à Auto Infos pour recevoir chaque mois des analyses approfondies sur le marché de la vente et de l’après-vente automobile.

La newsletter quotidienne

Notre newsletter quotidienne est diffusée auprès des acteurs des filières vente et après-vente automobile tous les jours du lundi au vendredi à 18h00.
Inscrivez-vous, c’est gratuit !

Au quotidien : le fil RSS

Notre flux RSS vous permet de suivre l’actualité du secteur automobile en direct.
Si vous ne savez pas ce qu’est un flux RSS, vous pouvez en apprendre un petit peu plus ici.

Réseaux Sociaux, instantané

Si vous utilisez Twitter, nous vous invitons à nous suivre pour rester en contact avec l’actualité quelles que soient les circonstances.
Suivez-nous aussi sur Google plus, nos actualités y sont postés heure par heure.