Le mensuel du business automobile, vente et aprés-vente
Disponible sur App Store

Au sommaire de décembre 2016

Le monde de l’auto : Cote d’amour des financeurs, distributeurs-financeurs. Une relation plus solide que jamais

  • Interview : Serge Naudin, président du directoire de BMW France
  • Portrait : Raphaël Bretecher, directeur général du département design de Hyundai Motor Europe
  • Coup de fil SAV  : Christophe Musy, directeur de PSA Aftermarket
  • Dossier SAV  : Formation technique  : passage obligé de la qualité de service

Edito | Découvrir

S’abonner

mardi 20 septembre 2016

Zoom sur les tests du futur contrôle technique chez Dekra

par

L’enseigne participe aux tests menés au niveau national pour définir la procédure de contrôle des 5 gaz pour les moteurs diesel. Un point qui sera intégré officiellement à partir du 1er janvier 2019.

Débutés le 1er septembre, les tests menés par les différents réseaux de contrôle technique dureront jusqu’au 1er mars 2017. Ces enseignes ont choisi plusieurs de leurs établissements pour effectuer la mesure des 5 gaz sur les véhicules légers à moteur diesel. Des tests menés avec des matériels différents afin de valider la meilleure procédure. Sur l’ensemble des centres sélectionnés, près de 30 000 voitures devraient passer ce test. Depuis le début septembre, les résultats sont transmis en direct et serviront de base à la définition de seuils pour le futur contrôle. Chez Dekra, le test a bien débuté et l’opération nécessite 5 à 7 minutes supplémentaires par rapport à un contrôle actuel. Une opération transparente pour les clients puisque ces derniers ne paient aucun surplus.

Un coût supplémentaire en perspective

L’entrée en vigueur de cette nouvelle opération passera par l’acquisition de matériel pour les centres. "Un investissement qui pourrait atteindre 5 000 à 35 000 euros en fonction du type d’équipement retenu par l’administration" explique Nicolas Bouvier, président de Dekra France. En effet, les appareils en cours de test diffèrent dans leur méthode de mesure et leur coût. Le banc de charge proposé par l’un des équipementiers représenterait un lourd investissement pour les établissements. "Le choix aura des conséquences pour les centres mais aussi pour les clients" remarque le président. Le coût du contrôle pourrait donc augmenter, même si le secteur est soumis à une rude guerre des prix. Au-delà de ces évolutions, les conséquences les plus lourdes pourraient prendre la forme de coûteuses réparations à partir de 2019 pour les véhicules polluants. Tout dépendra de la position du curseur que le législateur décidera de poser. Une décision qui pourrait être plus politique que technique...

L'info en continu

La Poste lance Bemobi 20 septembre 2016 par Frédéric MARTY Secteur Affaire Volkswagen : état des lieux des actions en cours 21 septembre 2016 par Christophe CURTELIN Constructeurs

- Voir tous les articles

Auto Infos à votre rythme :

Auto Infos, le mensuel

Abonnez-vous à Auto Infos pour recevoir chaque mois des analyses approfondies sur le marché de la vente et de l’après-vente automobile.

La newsletter quotidienne

Notre newsletter quotidienne est diffusée auprès des acteurs des filières vente et après-vente automobile tous les jours du lundi au vendredi à 18h00.
Inscrivez-vous, c’est gratuit !

Au quotidien : le fil RSS

Notre flux RSS vous permet de suivre l’actualité du secteur automobile en direct.
Si vous ne savez pas ce qu’est un flux RSS, vous pouvez en apprendre un petit peu plus ici.

Réseaux Sociaux, instantané

Si vous utilisez Twitter, nous vous invitons à nous suivre pour rester en contact avec l’actualité quelles que soient les circonstances.
Suivez-nous aussi sur Google plus, nos actualités y sont postés heure par heure.