Le mensuel du business automobile, vente et aprés-vente
Disponible sur App Store

Au sommaire de décembre 2016

Le monde de l’auto : Cote d’amour des financeurs, distributeurs-financeurs. Une relation plus solide que jamais

  • Interview : Serge Naudin, président du directoire de BMW France
  • Portrait : Raphaël Bretecher, directeur général du département design de Hyundai Motor Europe
  • Coup de fil SAV  : Christophe Musy, directeur de PSA Aftermarket
  • Dossier SAV  : Formation technique  : passage obligé de la qualité de service

Edito | Découvrir

S’abonner

lundi 18 juillet 2016

ZF TRW fait un pas de plus vers la conduite automatisée

par

L’équipementier vient de présenter à ses clients constructeurs de nouvelles fonctions de conduite partiellement automatisée sur son site de Plouzané (Finistère), qui fabrique sa gamme de radars. Après l’intégration de TRW au sein du groupe ZF en 2015, la firme est devenue l’un des plus importants équipementiers au monde, avec un chiffre d’affaires cumulé de 29 milliards d’euros. « Les deux entreprises étaient très complémentaires dans leurs spécialités » confirme Peter Austen, responsable du portefeuille mondial des systèmes d’aide à la conduite du groupe. La nouvelle entité a dégagé trois orientations stratégiques pour l’avenir : les économies d’énergie, la sécurité et le véhicule autonome. La division Active and Passive Safety Technology gère notamment toutes les aides à la conduite, rassemblées sous l’acronyme ADAS.

Préparer les échéances Euro NCAP

Le tableau de marche préparé par l’organisme Euro NCAP pour les années 2018 et 2020 nécessite l’adoption de nouvelles aides à la conduite sur les véhicules pour l’obtention des meilleurs résultats. « Si les constructeurs veulent garder leurs cinq étoiles, ils devront ajouter des systèmes complémentaires » constate Christophe Minster, directeur des systèmes d’aide à la conduite de ZF TRW. Le chemin vers l’automatisation de la conduite passera donc par l’adoption de tous les systèmes disponibles.

Au volant sans conduire

Actuellement, la fusion entre caméra et radars autorise de plus en plus de possibilités, à l’image des démonstrateurs présents sur place. Une autorisation spéciale a ainsi permis aux essayeurs d’un jour de rouler sur routes ouvertes sans toucher le volant ni les pédales pendant plusieurs dizaines de secondes. Sur voie rapide et autoroute, un Renault Espace se dirigeait seul en adaptant sa vitesse au véhicule situé devant lui. Le résultat offrait des prestations agréables grâce à une intégration poussée des aides à la conduite sur le véhicule. Un point moins abouti sur la deuxième voiture présentée mais dont les capacités se révélaient plus importantes.

Installés sur un break Opel Insignia, quatre radars à courte portée situés aux quatre coins du véhicule complétaient un radar avant et une caméra. Equipé également du contrôle électronique de trajectoire, du contrôle longitudinal et du contrôle latéral automatisés, ce break gérait seul sa direction, sa vitesse ainsi que les dépassements. En effet, cette voiture est capable de changer de voie automatiquement dès que son conducteur a actionné le clignotant. Le véhicule s’assure de pouvoir effectuer la manœuvre en toute sécurité avant d’agir seul sur la direction. Un pas supplémentaire vers la conduite autonome mais il reste encore du chemin avant d’y parvenir.

Le lidar incontournable

En effet, l’autonomie totale du véhicule nécessitera sans doute l’adjonction du lidar (télédétection par laser), comme le précisait récemment Stefan Sommer, président de ZF TRW. Un élément dont l’équation économique n’est pas assurée puisque son coût de production reste encore autour des 1 000 dollars. Cependant, ce prix unitaire était aussi celui de la première génération de radar proposée par TRW il y a une dizaine d’années. Aujourd’hui, ce prix se situerait autour des 50 dollars pour un produit plus petit et plus performant. Certains constructeurs devront donc montrer la voie pour populariser cet équipement, à l’image de Volkswagen et du radar au début des années 2000.

L'info en continu

Le marché automobile européen en hausse de 9,4 % au premier semestre 18 juillet 2016 par Christophe CARIGNANO Distribution VN Usine du futur : Groupe PSA organise son « booster day » 19 juillet 2016 par Christophe CARIGNANO Constructeurs

- Voir tous les articles

Auto Infos à votre rythme :

Auto Infos, le mensuel

Abonnez-vous à Auto Infos pour recevoir chaque mois des analyses approfondies sur le marché de la vente et de l’après-vente automobile.

La newsletter quotidienne

Notre newsletter quotidienne est diffusée auprès des acteurs des filières vente et après-vente automobile tous les jours du lundi au vendredi à 18h00.
Inscrivez-vous, c’est gratuit !

Au quotidien : le fil RSS

Notre flux RSS vous permet de suivre l’actualité du secteur automobile en direct.
Si vous ne savez pas ce qu’est un flux RSS, vous pouvez en apprendre un petit peu plus ici.

Réseaux Sociaux, instantané

Si vous utilisez Twitter, nous vous invitons à nous suivre pour rester en contact avec l’actualité quelles que soient les circonstances.
Suivez-nous aussi sur Google plus, nos actualités y sont postés heure par heure.