Le mensuel du business automobile, vente et aprés-vente
Disponible sur App Store

Au sommaire de décembre 2016

Le monde de l’auto : Cote d’amour des financeurs, distributeurs-financeurs. Une relation plus solide que jamais

  • Interview : Serge Naudin, président du directoire de BMW France
  • Portrait : Raphaël Bretecher, directeur général du département design de Hyundai Motor Europe
  • Coup de fil SAV  : Christophe Musy, directeur de PSA Aftermarket
  • Dossier SAV  : Formation technique  : passage obligé de la qualité de service

Edito | Découvrir

S’abonner

mardi 21 juillet 2015

Vers un retour aux 39h pour les salariés de Smart Hambach ?

par

Smart France négocie avec les organisations syndicales du site de production d’Hambach en Moselle (57) un accord d’entreprise visant à améliorer sa compétitivité. Ce qui se traduirait par un retour aux 39 heures avec une compensation de 120 euros bruts par mois.

Le site Hambach de Smart souffrait d’un manque de compétitivité par rapport à l’usine de Renault de Novo Mesto, située en Slovénie et qui produit la Twingo et la Smart Fortwo. En conséquence, le site mosellan ne serait peut-être pas retenu par le groupe Daimler pour produire d’ici 2020 la dernière Smart, comme cela était pourtant prévu. Et ceci, malgré les investissements réalisés pour un montant de 300 millions d’euros.

C’est dans ce contexte que la direction a soumis aux organisations syndicales un projet d’accord d’entreprises dont l’objectif est de réduire le coût horaire de travail de 6 %. Pour ce faire, Smart propose le retour aux 39 h pour les 800 salariés du site. Selon l’agence Reuters, ce retour s’effectuerait de façon progressive : après une première étape vers les 37 h à l’automne de cette année, le temps de travail passerait aux 39 h de 2016 à 2018. Avant d’éventuellement revenir aux 37 h à partir de 2019. Les cadres et techniciens devront quant à eux céder 10 jours de RTT.

En contrepartie de ces efforts sur le temps de travail, la direction du site propose aux salariés une augmentation de 120 euros bruts par mois ainsi qu’une prime unique de 1 000 euros versée à l’ensemble du personnel. Cet accord d’entreprise prévoit également l’embauche d’une cinquantaine d’intérimaires. Les négociations entamées mi-juin avec les organisations syndicales, d’ailleurs assez partagées sur ce projet d’accord d’entreprise, devraient trouver une issue ce mercredi. À suivre donc…

L'info en continu

Les Français préfèrent les Allemandes 21 juillet 2015 par Alice THUOT Constructeurs Renault mise sur le Maroc avec l’embauche de 1 000 salariés à Tanger 21 juillet 2015 par Alice THUOT Constructeurs

- Voir tous les articles

Auto Infos à votre rythme :

Auto Infos, le mensuel

Abonnez-vous à Auto Infos pour recevoir chaque mois des analyses approfondies sur le marché de la vente et de l’après-vente automobile.

La newsletter quotidienne

Notre newsletter quotidienne est diffusée auprès des acteurs des filières vente et après-vente automobile tous les jours du lundi au vendredi à 18h00.
Inscrivez-vous, c’est gratuit !

Au quotidien : le fil RSS

Notre flux RSS vous permet de suivre l’actualité du secteur automobile en direct.
Si vous ne savez pas ce qu’est un flux RSS, vous pouvez en apprendre un petit peu plus ici.

Réseaux Sociaux, instantané

Si vous utilisez Twitter, nous vous invitons à nous suivre pour rester en contact avec l’actualité quelles que soient les circonstances.
Suivez-nous aussi sur Google plus, nos actualités y sont postés heure par heure.