Le mensuel du business automobile, vente et aprés-vente
Disponible sur App Store

Au sommaire de juin 2017

Monde de l’auto : vente en ligne, entre tendance et réalité

  • Interview : Pierre-Martin Bos, directeur des marques Fiat et Abarth en France
  • Portrait : Guillaume Couzy, directeur du commerce France de Peugeot
  • Dossier après-vente : Peinture, le défi de la colorimétrie
  • Coup de fil SAV : Yann Gyssels, co-fondateur de Yakarouler

Edito | Découvrir

S’abonner

jeudi 27 juillet 2017

Ventes en baisse et résultats en hausse pour PSA

par

PSA a rendu publics des résultats financiers records pour le premier semestre. Des chiffres cependant à nuancer puisque essentiellement dus à la chasse au coût menés par le groupe dans le cadre de son plan Push to Pass. Chasse qui a permis d’atténuer l’impact de la baisse des ventes au premier semestre à périmètre égal.

L’annonce a de quoi réjouir : PSA, au bord de la faillite il y a quelques années encore, a annoncé pour le premier semestre des résultats financiers records, illustrés par les ratios suivants. La marge opérationnelle courante a atteint un pourcentage jamais atteint de 7,3 % pour la division automobile, pour un chiffre d’affaire du groupe français (Faurecia non intégré) de près de 20 milliards d’euros, en progression de 3,6 %. De bons résultats, qui ne sont pourtant pas du fait de l’augmentation des ventes de PSA dans le monde, du moins à périmètre constant.

En effet, le tableau des ventes mondiales consolidées laisse bien apparaître une hausse de 2,3 % avec un volume de 1 579 934 unités écoulées dont 1,36 million de VP et 218 00 VUL. Une croissance à mettre exclusivement au crédit de Peugeot : la marque au Lion a connu une hausse de 15 % de ses immatriculations, rattrapant les fortes chutes de Citroën (-12,3 %), dont la nouvelle C3 porte à bout de bras la gamme, et surtout de DS. La marque premium a connu sur le premier semestre un effondrement de ses ventes de 46,3 %, chacun de ses modèles ayant enregistré des ventes fortement négatives.

Le salut vient de l’Iran

Si l’augmentation paraît donc légère mais bien réelle, il convient de nuancer ces résultats : à périmètre constant, c’est-à-dire, sans inclure l’Iran, les ventes du groupes se sont établies à 1 371 934 unités, soit un recul de près de 11 % par rapport au premier semestre de 2016. Ainsi, ce sont 208 000 véhicules neufs qui ont été écoulés dans ce pays sur les six premiers mois de l’année par le biais du partenaire Khodro, contre seulement 11 000 l’an passé. Le salut est donc venu de ce nouveau marché, qui représente un potentiel de deux millions de véhicules à l’horizon 2022. Au sein de la région Moyen-Orient et Afrique, les ventes du groupe ont bondi de 217,93 % grâce à ce marché iranien qui a permis d’amortir les résultats décevants en Asie du Sud-Est et en Chine, avec des ventes en repli de plus de 48 %. Sur le Vieux Continent, PSA a connu une diminution de 1,9 %. L’Amérique latine est l’une des rares zones où le groupe français a réussi à sortir son épingle du jeu avec des ventes en hausse de 8,5 % (96 357 unités).

L’analyse des ventes par motorisations montrent que la désaffection, notamment des européens, pour le diesel n’est pas sans impact sur le constructeur français : les commercialisations de ce type de véhicules ont reculé de 5,7 % au premier semestre à 680 242 unités, tandis que les ventes d’essence ont progressé de 9,5 % à 896 552 exemplaires.

La chasse aux coûts porte ses fruits

Dans ce contexte de baisse des ventes à périmètre constant, les bons résultats financiers du groupe sont à mettre au crédit des réductions en coûts engagées lors du lancement en avril dernier du plan Push-to-Pass. Un des piliers de ce plan : la réduction des coûts, avec un objectif d’abaisser de 700 euros le prix de revient d’un véhicule. Et ceci après une première baisse de 950 euros déjà obtenue entre 2012 et 2015.

Au menu : investissements R&D maîtrisés et gestion rigoureuse des coûts de production et des coûts fixes. L’ambition affichée par PSA est d’atteindre une marge opérationnelle courante moyenne de 4 % pour la division automobile sur la période 2016-2018 et une cible à 6 % en 2021. Une croissance de 10 % du chiffre d’affaires du groupe est ambitionnée entre 2015 et 2018. Carlos Tavares, souhaite son groupe le plus rentable d’Europe.

L'info en continu

Hausse du chiffre d’affaires de 60 % pour le groupe Parot 26 juillet 2017 par Alice THUOT Distribution VN L’Alliance Renault-Nissan futur numéro 1 mondial pour 2017 ? 27 juillet 2017 par Alice THUOT Constructeurs

- Voir tous les articles

Auto Infos à votre rythme :

Auto Infos, le mensuel

Abonnez-vous à Auto Infos pour recevoir chaque mois des analyses approfondies sur le marché de la vente et de l’après-vente automobile.

La newsletter quotidienne

Notre newsletter quotidienne est diffusée auprès des acteurs des filières vente et après-vente automobile tous les jours du lundi au vendredi à 18h00.
Inscrivez-vous, c’est gratuit !

Au quotidien : le fil RSS

Notre flux RSS vous permet de suivre l’actualité du secteur automobile en direct.
Si vous ne savez pas ce qu’est un flux RSS, vous pouvez en apprendre un petit peu plus ici.

Réseaux Sociaux, instantané

Si vous utilisez Twitter, nous vous invitons à nous suivre pour rester en contact avec l’actualité quelles que soient les circonstances.
Suivez-nous aussi sur Google plus, nos actualités y sont postés heure par heure.