Le mensuel du business automobile, vente et aprés-vente
Disponible sur App Store

Au sommaire de décembre 2016

Le monde de l’auto : Cote d’amour des financeurs, distributeurs-financeurs. Une relation plus solide que jamais

  • Interview : Serge Naudin, président du directoire de BMW France
  • Portrait : Raphaël Bretecher, directeur général du département design de Hyundai Motor Europe
  • Coup de fil SAV  : Christophe Musy, directeur de PSA Aftermarket
  • Dossier SAV  : Formation technique  : passage obligé de la qualité de service

Edito | Découvrir

S’abonner

vendredi 11 décembre 2015

Contrôle technique VL : agrément et formation pour un métier qui a le vent en poupe

par

Depuis plusieurs années le marché du contrôle technique VL se porte bien. L’année dernière, ce sont un peu plus de 24 millions de contrôles techniques qui ont été réalisés. Cela représente une augmentation de 4,05 % du nombre de visites techniques périodiques.*

Cette bonne santé du marché peut motiver des vocations. Cependant, pour pouvoir pratiquer, il faut obtenir un agrément soumis à des conditions bien particulières.

En effet, le contrôleur doit être :

  • Exempt de condamnation sur l’extrait du casier judiciaire B2.
  • Rattaché obligatoirement à un centre de contrôle technique de véhicules légers agréé.
  • Salarié d’un opérateur agréé et ne doit pas exercer d’activité de commerce ou de réparation automobile par ailleurs.
  • Titulaire d’un diplôme de niveau V dans une discipline de la réparation automobile ou de niveau IV dans un des secteurs de l’industrie automobile, de la mécanique, de la productique… et en fonction de son diplôme, justifier d’une expérience effective dans la réparation automobile. Pour les candidats sans qualification, l’expérience professionnelle requise doit être d’au moins cinq ans.
  • Tous, à l’exception des titulaires d’un CQP ou d’un titre professionnel de contrôleur technique automobile, devront suivre une formation initiale d’une durée minimale de 175 heures.

La formation, un point important

Le marché du contrôle technique est soumis à de nombreuses évolutions réglementaires administratives, technologiques ou même sociétales. Le métier est directement impacté, et pour conserver son agrément, le professionnel doit, entre autres, suivre une formation complémentaire tous les ans sur le maintien de ses compétences.

Depuis presque 25 ans le GNFA forme les contrôleurs techniques. Le programme de formation initiale a récemment été complété avec l’intégration de l’habilitation électrique B2XL CT et la qualification gaz (GPL et GNC). Avec 203 heures de formation réparties sur six semaines, les nouveaux promus peuvent intervenir sur tous types de VL.

* Chiffre provenant d’un rapport de l’UTAC (Union technique de l’automobile, du motocycle et du cycle).

L'info en continu

Ford veut affirmer son nouveau positionnement de marque en France 10 décembre 2015 par Alice THUOT Constructeurs Mondial Assistance lance son service de jockey 11 décembre 2015 par Alice THUOT Après-vente

- Voir tous les articles

Auto Infos à votre rythme :

Auto Infos, le mensuel

Abonnez-vous à Auto Infos pour recevoir chaque mois des analyses approfondies sur le marché de la vente et de l’après-vente automobile.

La newsletter quotidienne

Notre newsletter quotidienne est diffusée auprès des acteurs des filières vente et après-vente automobile tous les jours du lundi au vendredi à 18h00.
Inscrivez-vous, c’est gratuit !

Au quotidien : le fil RSS

Notre flux RSS vous permet de suivre l’actualité du secteur automobile en direct.
Si vous ne savez pas ce qu’est un flux RSS, vous pouvez en apprendre un petit peu plus ici.

Réseaux Sociaux, instantané

Si vous utilisez Twitter, nous vous invitons à nous suivre pour rester en contact avec l’actualité quelles que soient les circonstances.
Suivez-nous aussi sur Google plus, nos actualités y sont postés heure par heure.