Le mensuel du business automobile, vente et aprés-vente
Disponible sur App Store

Au sommaire de octobre 2016

Le monde de l’auto – crédiscopie 6 mois : la LOA tire le marché vers le haut

  • Interview – Jean-Claude Girot, commissaire général du Mondial
  • Portrait – Dirk-Marco Adams, directeur général d’Autovista France
  • Coup de fil SAV – Sébastien Rohart, directeur général de Mister Auto
  • Dossier SAV – Automechanika 2016 : de la pièce à la connectivité

Edito | Découvrir

S’abonner

lundi 29 février 2016

Véhicules connectés : les Français intéressés mais inquiets pour leurs données

par

L’Automobile club association (ACA) a mené une enquête auprès de 12 000 personnes de 12 pays européens* dont la France afin de recueillir leur ressenti sur les véhicules connectés. S’il apparaît que les automobilistes, et plus particulièrement les Français, se montrent effectivement séduits par le véhicule connecté, ils demeurent en revanche méfiants quant à l’utilisation de leurs données personnelles.

76 % des Français ont déclaré être intéressé par le véhicule connecté : 10 % en possèdent déjà une et 24 % ont l’intention d’en acheter une prochainement contre respectivement 6 et 18 % pour les moyennes européennes. Les bénéfices de ces véhicules invoqués par les Français se concentrent autour de la sécurité. Ainsi, quatre fonctionnalités ont recueilli plus de 90 % d’intérêt : la maintenance avec l’anticipation des pannes, l’assistance d’urgence, le dispositif de traçabilité en cas de vol et l’assistance en cas de panne. Ces fonctionnalités ne constituent pas pour autant un critère de choix du véhicule, les Français misant surtout sur le confort, la sécurité et la consommation.

Des Français ouverts au partage des données

Les Français se sont montrés plus ouverts au partage de données que la moyenne européenne. 91 % d’entre eux, contre 85 % des Européens, sont prêts à partager des données techniques des véhicules comme le kilométrage ou les niveaux de liquide, 90 % des données de diagnostic, 79 % les habitudes de conduite (70 % des Européens) 74 % leur profil de conduite (68 % des Européens.) Dans une moindre mesure, les Français sont aussi moins réticents à confier leurs données relatives à l’identité du conducteur (58 % contre 48 % au niveau européen) et à l’activité de leur téléphone (39 % contre 36 %). Les situations de partage restent similaires à celles des Européens : 89 % sont d’accord pour fournir leurs données en cas de panne, 81 % pour le diagnostic à distance, 73 % pour la maintenance et la prévention des pannes. Le partage est d’autant plus plébiscité si le conducteur peut en retirer un gain ou si cela lui permet de bénéficier de fonctionnalités supplémentaires. Ainsi, pour faire des économies sur leur tarif d’assurance, 81 % des Français accepteraient de donner à leur assurance leur kilométrage, 65 % des informations relatives à leur mode de conduite.

Des inquiétudes quant à la diffusion des données

Si 24 % des Français consentiraient à un accès permanent à leurs données (18 % des Européens), ils partagent toutefois les mêmes craintes que leurs voisins européens concernant la sécurité des données. En effet, 69 % des Français estiment, tout comme les Européens, que les données appartiennent au propriétaire ou l’utilisateur du véhicule (39 %), même s’ils restent plus ouverts au partage des données aux constructeurs que les Européens (16 % contre 9 %). Ainsi, 85 % redoutent la divulgation d’informations personnelles, 84 % le piratage et leur usage commercial, 70 % la localisation de leur véhicule alors que, pour rappel, l’assistance d’urgence et le dispositif de traçabilité en cas de vol sont parmi les fonctions connectées les plus appréciées. 97 % des Français ressentent un fort besoin de réglementation protégeant les données collectées par les véhicules, (contre 59 % au niveau européen) et souhaiteraient une législation au niveau européenne à 46 %.

* Allemagne, Autriche, Belgique, Danemark, Espagne, Finlande, Pays-Bas, Pologne, République tchèque et Royaume-Uni.

L'info en continu

Libre choix du réparateur : le CNPA obtient l’annulation de l’arrêté 29 février 2016 par Christophe CARIGNANO Après-vente La nouvelle Astra élue Voiture de l’année 29 février 2016 par Alice THUOT Constructeurs

- Voir tous les articles

Auto Infos à votre rythme :

Auto Infos, le mensuel

Abonnez-vous à Auto Infos pour recevoir chaque mois des analyses approfondies sur le marché de la vente et de l’après-vente automobile.

La newsletter quotidienne

Notre newsletter quotidienne est diffusée auprès des acteurs des filières vente et après-vente automobile tous les jours du lundi au vendredi à 18h00.
Inscrivez-vous, c’est gratuit !

Au quotidien : le fil RSS

Notre flux RSS vous permet de suivre l’actualité du secteur automobile en direct.
Si vous ne savez pas ce qu’est un flux RSS, vous pouvez en apprendre un petit peu plus ici.

Réseaux Sociaux, instantané

Si vous utilisez Twitter, nous vous invitons à nous suivre pour rester en contact avec l’actualité quelles que soient les circonstances.
Suivez-nous aussi sur Google plus, nos actualités y sont postés heure par heure.