Le mensuel du business automobile, vente et aprés-vente
Disponible sur App Store

Au sommaire de février 2017

Le monde l’auto : bilan et prévisions des constructeurs

  • Interview  : Marc Meurer, directeur d’Audi France
  • Portrait : David Tuchbant, président du groupe Identicar
  • Dossier après-vente : Top départ pour la pièce de réemploi
  • Coup de fil SAV : Pierre-Michel Erard, directeur après-vente France de Renault

Edito | Découvrir

S’abonner

jeudi 9 février 2017

Un véhicule propre dépourvu de vignette Crit’air pourra être sanctionné

par

Les faits :

Une circulaire de fin janvier dernier précise aux préfets les « instructions du gouvernement relatives à la gestion des épisodes de pollution » et donc les conditions de mise en place des restrictions de circulation. Un véhicule propre dépourvu de vignette Crit’air pourra être sanctionné. Le gouvernement incite d’abord les préfets à utiliser l’arsenal légal du moment : « Vous remplacerez la circulation alternée (...) par des restrictions de circulation différenciées en fonction de la classification des véhicules » est-il indiqué quasiment en préambule. Mais cette circulation différenciée « suppose que les usagers s’équipent massivement en certificats qualité de l’air ». Donc, le préfet devra « imposer dans l’arrêté préfectoral l’apposition du certificat qualité de l’air » ce qui suppose que « l’absence de certificat pourra ainsi faire l’objet d’une contravention de 2e classe pour non respect des dispositions… » D’après la dernière communication du ministère de l’Écologie sur le sujet, plus de 3 millions de pastilles Crit’air ont déjà été demandées par des automobilistes.

Réflexion :

C’est clair et ça paraît logique, la pastille Crit’air sera obligatoire pour rouler les jours de pollution dans les villes qui en ont fait le choix. Une voiture même si elle est très propre devra nécessairement être pastillée pour ne pas risquer l’amende. Prochaine étape, risquer la verbalisation pour non port de la pastille les jours de non pollution ?

Ma conclusion subjective :

Je n’ai pas encore commandé de vignettes pour mes véhicules pour des raisons contradictoires. La première est que j’ai du mal à adhérer à la politique anti-voiture dont nous sommes victimes et qui fait que je trouve toujours prétexte à reculer mon passage à l’acte. La seconde est que je me dis que ces jours-là et sauf cas de force majeur, je préfère ne pas m’aventurer dans la capitale, il y a déjà assez de pollution comme ça, je me donne bonne conscience ainsi en faisant un geste citoyen. La troisième est que collectionneur dans l’esprit, l’essentiel de mes véhicules seront plutôt mal notés et donc peu de chance de pouvoir rouler les jours concernés. Enfin et surtout, 4e raison, c’est généralement des jours à stress et embouteillages au-dessus de la moyenne… En conséquence, j’attends donc que la pastille soit obligatoire et qu’on soit contraint de l’avoir au quotidien pour la demander !

Et vous, quel est votre point de vue ? jl.chotard@akpartners.fr

L'info en continu

L’ACEA dévoile ses prévisions et recommandations pour 2017 9 février 2017 par Alice THUOT Secteur Groupe Renault : chiffre d’affaires 2016 record et marge opérationnelle en (...) 10 février 2017 par Christophe CARIGNANO Constructeurs

- Voir tous les articles

Auto Infos à votre rythme :

Auto Infos, le mensuel

Abonnez-vous à Auto Infos pour recevoir chaque mois des analyses approfondies sur le marché de la vente et de l’après-vente automobile.

La newsletter quotidienne

Notre newsletter quotidienne est diffusée auprès des acteurs des filières vente et après-vente automobile tous les jours du lundi au vendredi à 18h00.
Inscrivez-vous, c’est gratuit !

Au quotidien : le fil RSS

Notre flux RSS vous permet de suivre l’actualité du secteur automobile en direct.
Si vous ne savez pas ce qu’est un flux RSS, vous pouvez en apprendre un petit peu plus ici.

Réseaux Sociaux, instantané

Si vous utilisez Twitter, nous vous invitons à nous suivre pour rester en contact avec l’actualité quelles que soient les circonstances.
Suivez-nous aussi sur Google plus, nos actualités y sont postés heure par heure.