Le mensuel du business automobile, vente et aprés-vente
Disponible sur App Store

Au sommaire de juillet 2016

Le monde l’auto : Nouvelles mobilités, quelle stratégie pour les constructeurs ?

  • Interview : Sébastien Perrais, directeur d’Alfa Romeo et de Jeep France
  • Portrait : Maxime Picat, directeur général de Peugeot
  • Coup de fil SAV : Laurent Proust, président de First Stop
  • Dossier SAV : L’enjeu des délais d’immobilisation des véhicules

Edito | Découvrir

S’abonner

mardi 16 février 2016

Un marché 2015 atone pour le pneumatique

par

Le Syndicat des professionnels du pneu (SPP) vient de révéler les tendances de l’année 2015 en matière de ventes d’enveloppes chez les négociants spécialistes, les centre-autos et les fast-fitters.

Après une fin d’année 2014 prometteuse, 2015 n’aura pas comblé les espoirs des professionnels du pneu (SPP). Ces douze mois se sont terminés sur une infime progression de 0,1 % pour le marché du TC4 (tourisme, camionnette, 4x4). Le mois de décembre 2015 a notamment été catastrophique, avec une chute de 14,6 % des ventes. Les négociants spécialistes, centre-autos et fast-fitters ont écoulé 19 301 200 enveloppes, soit 61,3 % du marché global (Sell in). Sur ce total, les ventes de gommes destinées aux véhicules de tourisme ont reculé de 0,4 % alors que celles dédiées aux 4x4 et SUV ont augmenté de 5,5 % et que les pneus pour utilitaires légers ont progressé de 2,3 %. Près de 82,7 % des enveloppes vendues étaient des pneus été, contre 15,4 % de gommes hiver. Le pneu toutes saisons a connu un véritable démarrage puisqu’il a représenté 1,9 % des ventes (+ 169,7 %).

Le maintien du premium

En matière de marques, le marché est resté orienté vers les deux premiers niveaux de gammes. « Le consommateur recherche toujours davantage la qualité que le prix », confirme Régis Audugé, directeur général du syndicat. Le premium a représenté 63,3 % des ventes, en hausse de 0,2 %. Les marques « B » ont occupé 16,1 % du marché, en progression de 3,9 %. Au contraire, les marques de distributeur ont reculé de 4,2 % (11,3 % des ventes) et les premiers prix ont chuté de 5,9 % (9,3 % des ventes). La tendance est aussi à la baisse pour les prix, qui auraient reculé en moyenne de 3 %. Selon le syndicat, le canal internet n’aurait pas joué un rôle important dans ce mouvement. En effet, les écarts entre Pure Players et réseaux vendant sur internet restent limités selon les données récoltées par le syndicat et Lizeo Group Online. Cependant, ces paramètres ont pesé sur les marges, en retrait à l’issue de l’année 2015.

L'info en continu

96 % des jeunes conducteurs achètent d’abord une voiture d’occasion 16 février 2016 par Florian Lefebvre Secteur La production du nouveau Nissan NV300 confiée à Sandouville 17 février 2016 par Alice THUOT Constructeurs

- Voir tous les articles

Auto Infos à votre rythme :

Auto Infos, le mensuel

Abonnez-vous à Auto Infos pour recevoir chaque mois des analyses approfondies sur le marché de la vente et de l’après-vente automobile.

La newsletter quotidienne

Notre newsletter quotidienne est diffusée auprès des acteurs des filières vente et après-vente automobile tous les jours du lundi au vendredi à 18h00.
Inscrivez-vous, c’est gratuit !

Au quotidien : le fil RSS

Notre flux RSS vous permet de suivre l’actualité du secteur automobile en direct.
Si vous ne savez pas ce qu’est un flux RSS, vous pouvez en apprendre un petit peu plus ici.

Réseaux Sociaux, instantané

Si vous utilisez Twitter, nous vous invitons à nous suivre pour rester en contact avec l’actualité quelles que soient les circonstances.
Suivez-nous aussi sur Google plus, nos actualités y sont postés heure par heure.