Le mensuel du business automobile, vente et aprés-vente
Disponible sur App Store

Au sommaire de décembre 2016

Le monde de l’auto : Cote d’amour des financeurs, distributeurs-financeurs. Une relation plus solide que jamais

  • Interview : Serge Naudin, président du directoire de BMW France
  • Portrait : Raphaël Bretecher, directeur général du département design de Hyundai Motor Europe
  • Coup de fil SAV  : Christophe Musy, directeur de PSA Aftermarket
  • Dossier SAV  : Formation technique  : passage obligé de la qualité de service

Edito | Découvrir

S’abonner

vendredi 6 novembre 2015

Talisman : une berline taillée pour les professionnels

par

La nouvelle berline présentée par Renault n’a qu’une seule mission : permettre à Renault de rentrer en bonne place sur le marché des professionnels et des flottes du segment D, ce que n’avait jamais réussi à faire la Laguna.

« Très bien mais peut encore mieux faire », pourrait-on dire pour résumer l’essai de la Talisman, nouvelle berline généraliste du segment D, présentée ces jours-ci par Renault. Même si ce nouveau modèle doté des toutes dernières technologies est très séduisant, il reste un ton en dessous par rapport à ses homologues 508 et Passat, leaders du marché des professionnels dans l’Hexagone. Ce qui ne devrait pas empêcher la Talisman de faire une belle carrière sur ce marché très convoité, aidée en cela par l’actualité de Volkswagen qui devrait connaître un affaiblissement de ses ventes aux professionnels. Rappelons que le segment D a connu une légère érosion en Europe depuis trois ans passant de 18 à 13 % des immatriculations. Un segment dominé par la carrosserie break devant la berline et le crossover. C’est pourquoi Renault propose en même temps à la vente sa version berline mais aussi break baptisé Talisman Estate.

La Talisman en lieu et place de la Laguna et de la Latitude.

L’objectif de Renault pour cette berline, qui ne dévoile aucune prévision de volume, est de pénétrer le marché des professionnels à hauteur d’au moins 50 % contre 30 % seulement pour la clientèle des particuliers. Pour y parvenir, il faut vite oublier la Laguna. Une Laguna dont les problèmes de fiabilité ont terni l’image de la marque sur ce segment des berlines. Un modèle qui a tout de même été immatriculé à 3 millions d’exemplaires en vingt ans, sans jamais avoir réussi à percer sur le marché des pros. De cette Laguna, il ne reste que la technologie à quatre roues directrices 4Control présente sur la Talisman. « Ce n’est pas une évolution de la Laguna mais une nouvelle voiture », argumente-t-on du côté des responsables produits de la firme au losange soucieux de souligner cette nouvelle génération de berline haut de gamme.

Reprendre une place dans le haut de gamme

Bâtie sur la nouvelle architecture CMF C/D dans l’usine de Douai (59), qui fabrique déjà le nouvel Espace grâce à un investissement de 420 millions d’euros, la Talisman reprend tous les codes du haut de gamme à commencer par un détail important au niveau du coffre où le traditionnel hayon est abandonné au profit du coffre malle. Pour séduire une clientèle de flottes automobiles, Renault a bâti la Talisman pour répondre à des exigences de rapport entre qualité et coût détention. Avec des rejets annoncés de 95 g de CO2/km pour la version dCI 110 Ch ainsi qu’une richesse en équipement de série, la firme au losange frappe fort pour soutenir les valeurs résiduelles de son nouveau modèle.

Nouvelle identité visuelle et espace intérieur spacieux

Deux éléments retiennent l’attention de cette nouvelle berline. Le design, tout d’abord, avec les codes stylistiques de la nouvelle identité visuelle de la marque avec un logo verticalisé bien visible sur la face avant ainsi qu’une grande calandre chromé et un long capot nervuré dans l’esprit du designer Laurens Van den Acker. Avec un empattement de 2,81 m, une signature lumineuse à LED et un ratio 2/3 de tôle par rapport au vitrage, la Talisman est proposée en dix teintes différentes. Elle dispose d’un coffre de 608 dm3 (jusqu’à 1 022 dm3 avec banquette rabattue). Le client de cette berline disposera de cinq versions pour trois ambiances intérieures différentes selon les marchés : Life, Zen, Business et Intens. Et Initiale Paris avec une teinte noir améthyste et des jantes de 19 pouces diamantées. On pourra regretter que seule cette dernière version haut de gamme était disponible lors des essais sur route.

Le plein de technologies

Au niveau technologique, Renault fait le plein dans ce nouveau modèle avec une tablette à écran de 8,7’’ en format portrait ou paysage (7’’), la fonction multi-sens pour régler les sièges, la climatisation et l’ensemble des outils d’aide à la conduite, mais aussi la navigation connectée avec l’intégration de TomTom Live en 3D et un catalogue d’application R-Link Store. L’enceinte Bose fournit encore les codes du haut de gamme. Côté sécurité, on retrouve la régulateur de vitesse adaptatif, le freinage actif d’urgence, les feux d’intersection, les alertes de franchissement de ligne mais aussi l’Easy Park Assist, le frein de parking assisté et l’accès carte mains libres et l’ouverture de coffre automatique. Au niveau sécurité passive, on notera les six airbags présents dans le véhicule. A noter enfin l’association entre le 4Control (4 roues directrices) et l’amortissement piloté.

Des motorisations dédiées aux professionnels

Côté motorisations, la Talisman est proposée avec trois moteurs diesel : dCi 110 BM (6 vitesses), dCi 130 BM et EDC, dCi 160 EDC (6 vitesses) et deux moteurs essence : TCe 150 EDC et TCe 200 EDC. À noter enfin qu’une version de la Talisman pour le marché asiatique serait d’ores et déjà en préparation. La berline sera commercialisée à partir de 27 900 euros pour la version entrée de gamme Life avec le moteur Energy dCi 110 ch. et 29 100 euros dans sa variante break. Les commandes de Talisman sont ouvertes dans le réseau Renault depuis le 3 novembre dernier et à compter de début 2016 pour sa version break.

L'info en continu

Trophées des labels VO : Toyota, BMW et Renault sur le podium 5 novembre 2015 par Christophe CARIGNANO Distribution VO Entretien professionnel : bien plus qu’une obligation 6 novembre 2015 par Marion Baile, GNFA Le coin formation

- Voir tous les articles

Auto Infos à votre rythme :

Auto Infos, le mensuel

Abonnez-vous à Auto Infos pour recevoir chaque mois des analyses approfondies sur le marché de la vente et de l’après-vente automobile.

La newsletter quotidienne

Notre newsletter quotidienne est diffusée auprès des acteurs des filières vente et après-vente automobile tous les jours du lundi au vendredi à 18h00.
Inscrivez-vous, c’est gratuit !

Au quotidien : le fil RSS

Notre flux RSS vous permet de suivre l’actualité du secteur automobile en direct.
Si vous ne savez pas ce qu’est un flux RSS, vous pouvez en apprendre un petit peu plus ici.

Réseaux Sociaux, instantané

Si vous utilisez Twitter, nous vous invitons à nous suivre pour rester en contact avec l’actualité quelles que soient les circonstances.
Suivez-nous aussi sur Google plus, nos actualités y sont postés heure par heure.