Le mensuel du business automobile, vente et aprés-vente
Disponible sur App Store

Au sommaire de septembre 2017

Monde de l’auto Crédiscopie 6 mois : les captives des constructeurs progressent encore

  • Interview  : Thierry Lespiaucq, président de Volkswagen Group France
  • Portrait  : Stéphane Magnin, directeur de l’activité automobile de Suzuki France
  • Dossier après-vente : Agents, un maillon toujours fort
  • Coup de fil SAV  : Olivier Guillemot, président et co-fondateur de GarageScore SAS

Edito | Découvrir

S’abonner

mercredi 16 novembre 2016

Suzuki rajeunit son S-Cross

par

La marque japonaise met à jour son crossover sur un segment particulièrement important du marché. Une voiture tournée vers les familles pour une clientèle largement orientée vers les particuliers.

Le S-Cross n’est pas une véritable nouveauté. Pourtant, Suzuki lance cette évolution comme une nouvelle voiture en matière de communication auprès du grand public. Une démarche volontaire sur un segment important et particulièrement concurrencé. La génération précédente, lancée en 2013, s’est écoulée à 9 300 unités avec 60 % de versions Allgrip. « Il était temps pour nous de repositionner le véhicule pour poursuivre un rythme de 3 000 ventes annuelles », explique Jean-Philippe Sabatier, directeur marketing de Suzuki France. Ce S-Cross bénéficie d’un style plus typé SUV, avec un avant plus massif. Les projecteurs, la calandre et le capot prennent du volume pour affirmer une personnalité plus aventureuse. En revanche, dans l’habitacle, les évolutions restent minimes et concernent essentiellement les matériaux employés. Le second point majeur de ce nouveau S-Cross se situe sous le capot.

L’arrivée des Boosterjet

Les nouveaux moteurs Boosterjet arrivent sur ce S-Cross pour épauler le diesel 1,6 l DDiS déjà présent sur la version précédente. Un élément important pour une voiture qui bénéficiait jusqu’à présent d’un pourcentage de diesel « relativement bas » comme le précise Stéphane Magnin, directeur de l’activité automobile de Suzuki France. Un taux qui atteint 62 % sur les trois années de commercialisation du premier S-Cross mais qui s’est rapproché des 50 % plus récemment. L’arrivée de cette nouvelle génération de moteurs essence devrait donc conforter la part de ce carburant dans les ventes. Les clients pourront opter pour le propulseur trois cylindres de 1 l et 111 chevaux ou pour le quatre cylindres de 1,4 l et 140 chevaux. Tous deux sont disponibles avec une boîte automatique. Le plus petit de ces deux moteurs se révèle d’ailleurs particulièrement agréable et dynamique, tout en conservant un niveau sonore et vibratoire très raisonnable par rapport à son architecture.

Le rapport prix/équipements privilégié

La marque a positionné ce nouveau S-Cross à un prix d’attaque de 19 390 euros avec le 1 l Boosterjet en finition Avantage. Cependant, Suzuki France a mis l’accent sur le niveau supérieur en matière d’équipements pour un prix de 21 790 euros. En revanche, les clients qui souhaitent opter pour le dernier niveau de finition devront pourtant se tourner vers le moteur 1,4 l Boosterjet. Ce dernier n’est disponible qu’en version Style et débute donc à 25 290 euros. Enfin, les amateurs de diesel devront débourser 23 890 euros pour une motorisation disponible sur les deux derniers niveaux de finition. Le S-Cross 1,6 l DDiS Style Auto Allgrip couronne ainsi la gamme au prix de 29 790 euros. La répartition des ventes devrait être assez équilibrée entre essence et diesel, avec une large proportion de versions Privilège et Style. Enfin, le système Allgrip pourrait séduire toujours autant de clients, « grâce à la qualité du travail effectué par le réseau et au savoir-faire de la marque », remarque Stéphane Magnin. En effet, un mode automatique gère l’adhérence en toutes situations et agit également sur plusieurs paramètres de conduite. Ce nouvel S-Cross arrive donc sur le marché avec des atouts intéressants et devrait contribuer à la hausse des volumes de Suzuki sur l’année 2017. Avec un résultat qui devrait se situer entre 20 000 et 21 000 voitures en 2016, la firme poursuit sa progression. L’arrivée de la nouvelle Swift devrait renforcer ces volumes en 2017, épaulée par la citadine Ignis, le récent Vitara et la montée en puissance de la berline Baleno.

L'info en continu

Les défaillances d’entreprises de commerce automobile en repli 16 novembre 2016 par Alice THUOT Secteur Le salon des taxis veut attirer les professionnels de l’automobile 16 novembre 2016 par Frédéric MARTY Secteur

- Voir tous les articles

Auto Infos à votre rythme :

Auto Infos, le mensuel

Abonnez-vous à Auto Infos pour recevoir chaque mois des analyses approfondies sur le marché de la vente et de l’après-vente automobile.

La newsletter quotidienne

Notre newsletter quotidienne est diffusée auprès des acteurs des filières vente et après-vente automobile tous les jours du lundi au vendredi à 18h00.
Inscrivez-vous, c’est gratuit !

Au quotidien : le fil RSS

Notre flux RSS vous permet de suivre l’actualité du secteur automobile en direct.
Si vous ne savez pas ce qu’est un flux RSS, vous pouvez en apprendre un petit peu plus ici.

Réseaux Sociaux, instantané

Si vous utilisez Twitter, nous vous invitons à nous suivre pour rester en contact avec l’actualité quelles que soient les circonstances.
Suivez-nous aussi sur Google plus, nos actualités y sont postés heure par heure.