Le mensuel du business automobile, vente et aprés-vente
Disponible sur App Store

Au sommaire de juin 2016

Le monde de l’auto : le marché des entreprises, valeur refuge des constructeurs

  • Interview : Marc Luini, directeur général de Jaguar Land Rover France
  • Portrait : Thierry Sybord, directeur de Volkswagen France
  • Coup de fil SAV : Luc Malnoury, directeur technique de Suzuki automobile France
  • Dossier  : L’atelier a-t-il toujours vocation à couvrir les frais fixes ?

Edito | Découvrir

S’abonner

mercredi 22 février 2012

Stephan Guinchard (SKP) : « Que va devenir Renault au sein de Renault ? »

par

Spécialiste mondial de la stratégie prix et marketing, le cabinet Simon Kucher & Partners confirme l’année compliquée qui se profile pour le secteur, analysant la stratégie des deux constructeurs français. Entretien avec Stephan Guinchard, directeur au sein du cabinet et expert automobile.

La forte chute des immatriculations en janvier augure-t-elle d’une guerre des prix amplifiée sur le marché automobile ?

L’arrêt de la prime à la casse, la crise et l’attentisme expliquent ce résultat. En France, les constructeurs nationaux sont encore plus frappés parce qu’ils dépendent fortement des segments A et B. Ils représentent, par exemple, plus de 40 % des ventes de PSA ! Or, ce sont des produits à faibles marges, très bataillés. D’un point de vue macro-économique, les consommateurs ont eu un comportement opportuniste ces deux dernières années. Nous allons connaître cette année l’impact réel de la crise financière devenue économique. L’état a arrêté son effort de subvention à travers la prime à la casse et les constructeurs qui ont compensé pendant un temps avec des remises complémentaires sont aujourd’hui à bout de souffle. Ils ne peuvent pas, à coups de promotions, soutenir une demande qui n’existe pas...

Carlos Tavarès, directeur général délégué aux opérations de Renault, a récemment parlé de "conditions de concurrence sanguinaires". Qu’en pense un expert du pricing comme vous ?

Il a parfaitement raison ! Les constructeurs et leurs réseaux ne peuvent plus multiplier les efforts commerciaux envers les clients en allant piocher dans la marge de leur entreprise. Concernant le développement des véhicules, Renault s’en sort avec sa gamme Entry qu’il parvient à produire de façon rentable, du fait des coûts de développement limités et d’un fort taux de réutilisation de pièces déjà amorties sur des véhicules précédents. PSA joue la carte de la montée en gamme, tant avec les véhicules Peugeot qu’avec la ligne DS de Citroën.

Qui adopte la meilleure stratégie ?

Le pari de PSA devrait payer sur le long terme. Il n’y a pas de raison qu’un constructeur français n’arrive pas à investir le haut de gamme. Mais cela prend du temps. Le parcours d’Audi le démontre. Je suis plus dubitatif concernant Renault. Entre le haut de gamme représenté par Nissan et Infiniti et l’entrée de gamme prise en main par Dacia, je pose la question de l’avenir de la marque Renault au sein du groupe. Clio, Twingo et Mégane vont se faire dévorer par la gamme Entry à moyen terme.

Quel regard portez-vous sur les concessionnaires ?

Ils ont les mêmes problématiques : ils accordent des gestes commerciaux quand les volumes baissent. L’arbitrage prix-volume est de plus en plus déficitaire : les ventes baissent et la marge sur chacune des ventes réalisées aussi. En plus, ils se concurrencent trop entre eux ! Naturellement les petits groupes souffrent. Là aussi, il faut que la demande se maintienne, sinon cela pourrait être sanguinaire.

En conclusion, 2012 … année assassine ?

Année très difficile en tout cas. Tous les constructeurs auront un problème de volume. J’espère que PSA, par exemple, commencera à ressentir les premiers effets positifs de sa stratégie avant de profiter, d’ici trois ans, d’une vraie prime pour sa montée en gamme. Avec ses nouveaux produits sur les segments C et D, la firme a de bonnes cartes à jouer et la 208 les aidera sérieusement à booster le segment B. A court-terme, Renault s’en tire mieux avec sa gamme Entry mais doit arrêter de brader sa marque, comme il a pu le faire en 2011.

L'info en continu

Le groupe BL Motors ouvre son terminal Audi 21 février 2012 par Eloïse LE GOFF-BERNIS Distribution VN RCI Banque lance ZestO 22 février 2012 par Jean-Pierre JAGU-ROCHE Constructeurs

- Voir tous les articles

Auto Infos à votre rythme :

Auto Infos, le mensuel

Abonnez-vous à Auto Infos pour recevoir chaque mois des analyses approfondies sur le marché de la vente et de l’après-vente automobile.

La newsletter quotidienne

Notre newsletter quotidienne est diffusée auprès des acteurs des filières vente et après-vente automobile tous les jours du lundi au vendredi à 18h00.
Inscrivez-vous, c’est gratuit !

Au quotidien : le fil RSS

Notre flux RSS vous permet de suivre l’actualité du secteur automobile en direct.
Si vous ne savez pas ce qu’est un flux RSS, vous pouvez en apprendre un petit peu plus ici.

Réseaux Sociaux, instantané

Si vous utilisez Twitter, nous vous invitons à nous suivre pour rester en contact avec l’actualité quelles que soient les circonstances.
Suivez-nous aussi sur Google plus, nos actualités y sont postés heure par heure.