Le mensuel du business automobile, vente et aprés-vente
Disponible sur App Store

Au sommaire de décembre 2016

Le monde de l’auto : Cote d’amour des financeurs, distributeurs-financeurs. Une relation plus solide que jamais

  • Interview : Serge Naudin, président du directoire de BMW France
  • Portrait : Raphaël Bretecher, directeur général du département design de Hyundai Motor Europe
  • Coup de fil SAV  : Christophe Musy, directeur de PSA Aftermarket
  • Dossier SAV  : Formation technique  : passage obligé de la qualité de service

Edito | Découvrir

S’abonner

mardi 10 novembre 2015

Skoda franchit un nouveau cap avec sa Superb Combi

par

La marque du groupe Volkswagen poursuit sa stratégie basée sur le meilleur rapport qualité/prix et en offre un bel exemple avec son haut de gamme Superb en version Combi.

Avec la Superb, Skoda a renoué en 2001 avec son passé. Avant de produire des voitures populaires pour le bloc de l’Est, la firme évoluait plutôt vers le haut de gamme. Elle proposait notamment une Superb à moteurs 6 et 8 cylindres entre 1934 et 1949. Les dirigeants de la marque ont donc repris ce nom pour leur nouveau haut de gamme en 2001. Un modèle uniquement disponible en berline à l’époque, avant l’introduction d’une première version break en 2009.

Depuis cette date, plus de 200 000 Superb Combi sont sorties d’usine. Cette version rencontre un succès non négligeable en France puisqu’elle a représenté jusqu’à 70 % des ventes du modèle sur le territoire et qu’elle se stabilise autour des 55 % sur son cycle de vie. L’enjeu s’avère donc important pour la marque, même si les voitures les plus vendues restent la Fabia et l’Octavia.

Un nouveau palier en qualité

L’arrivée de cette nouvelle Superb et de sa version Combi accompagnent l’évolution du réseau Skoda. La marque poursuit le déploiement de ses nouveaux standards. Ainsi, 91 établissements sur ses 141 points de vente actuels auront adopté cette nouvelle image fin 2015. Les autres devraient franchir le pas en 2016. Le véhicule adopte également de nouveaux standards puisqu’elle utilise la plateforme MQB du groupe VW. En matière de finitions, le modèle reçoit des plastiques rembourrés jusqu’au niveau des jambes. Les équipements ne sont pas négligés avec l’arrivée de suspensions pilotées déjà présentes sur d’autres marques du groupe.

Dans l’habitacle, les passagers peuvent profiter du SmartLink. Le système permet de retrouver les fonctions de son smartphone dans la voiture grâce à Android Auto et Apple Car Play. Les clients qui possèdent un autre système d’exploitation peuvent tout de même profiter du Mirror Link pour connecter leur téléphone. De plus, une fonction hotspot Wifi autorise plusieurs connexions d’appareils mobiles. Au-delà de ces nouveautés, la Superb Combi inaugure plusieurs astuces pratiques dont la marque est spécialiste. La plus marquante est sans doute le crochet d’attelage qui s’escamote grâce à une poignée située au niveau du seuil de chargement du véhicule.

Une forte clientèle professionnelle

Ce nouveau modèle dispose de quatre moteurs à essence (1,4 l TSI 125 ch, 1,4 l TSI 150 ch, 1,8 l TSI 180 ch et 1,8 l TSI 280 ch) et de trois diesel (1,6 l TDI 120 ch, 1,6 l TDI 150 ch et 1,6 l TDI 190 ch). Le 1,4 l TSI en version 150 chevaux arrive avec sa fonction de désactivation de deux cylindres sur quatre selon les conditions de circulation. Du côté des transmissions, la Superb Combi hérite d’une boîte manuelle à six rapports disponible sur les moteurs essence et diesel. Deux boîtes DSG figurent aussi au catalogue en fonction du propulseur. La DSG 7 accompagne le 1,4 l TSI, le 1,8 TSI et le 1,6 l TDI. La DSG 6 reste accouplée au 2 l TSI de 280 chevaux et quatre roues motrices ainsi qu’au 2 l TDI.

Cette offre devrait confirmer la répartition actuelle des ventes avec 88,5 % en faveur des moteurs TDI et 11,5 % pour les TSI. Les boîtes automatiques restent largement plébiscitées avec 67,7 % des ventes pour 32,3 % en version manuelle. En matière de finitions, l’avant dernier niveau baptisé Style représente à lui seul 48 % des immatriculations, devant la version Business Plus réservée aux entreprises avec 17 % et le haut de gamme Laurin & Klement avec 15 %. La part des clients professionnels s’avère cependant plus large que les 17 % qui optent pour la version spécifique Business Plus. Le modèle type reste le 2 l TDI de 150 chevaux équipé de la DSG 6 en finition Style, affiché à 37 290 euros. Plus globalement, cette nouvelle Superb Combi est positionnée entre 24 890 euros (1,4 l TSI 125 ch BVM) et 46 490 euros (2 l TSI 280 ch DSG 6 4x4) en essence et entre 28 090 euros (1,6 TDI 120 ch BVM) et 45 790 euros (2 l TDI 190 ch DSG 6 4x4) pour les diesel. La marque ambitionne d’écouler 3 100 modèles Superb dont 1 600 Combi en 2016.

L'info en continu

Les assurés mitigés sur les bienfaits du véhicule connecté 10 novembre 2015 par Alice THUOT Secteur Euromaster renforce son offre sur le marché de la revente 10 novembre 2015 par Frédéric MARTY Après-vente

- Voir tous les articles

Auto Infos à votre rythme :

Auto Infos, le mensuel

Abonnez-vous à Auto Infos pour recevoir chaque mois des analyses approfondies sur le marché de la vente et de l’après-vente automobile.

La newsletter quotidienne

Notre newsletter quotidienne est diffusée auprès des acteurs des filières vente et après-vente automobile tous les jours du lundi au vendredi à 18h00.
Inscrivez-vous, c’est gratuit !

Au quotidien : le fil RSS

Notre flux RSS vous permet de suivre l’actualité du secteur automobile en direct.
Si vous ne savez pas ce qu’est un flux RSS, vous pouvez en apprendre un petit peu plus ici.

Réseaux Sociaux, instantané

Si vous utilisez Twitter, nous vous invitons à nous suivre pour rester en contact avec l’actualité quelles que soient les circonstances.
Suivez-nous aussi sur Google plus, nos actualités y sont postés heure par heure.