Le mensuel du business automobile, vente et aprés-vente
Disponible sur App Store

Au sommaire de septembre 2017

Monde de l’auto Crédiscopie 6 mois : les captives des constructeurs progressent encore

  • Interview  : Thierry Lespiaucq, président de Volkswagen Group France
  • Portrait  : Stéphane Magnin, directeur de l’activité automobile de Suzuki France
  • Dossier après-vente : Agents, un maillon toujours fort
  • Coup de fil SAV  : Olivier Guillemot, président et co-fondateur de GarageScore SAS

Edito | Découvrir

S’abonner

lundi 13 février 2017

Sébastien Grellier (Toyota) : « Notre marque devrait vendre 100 000 véhicules par an en France à l’horizon 2020 »

par

À la veille de la sortie de la Prius rechargeable de seconde génération, Sébastien Grellier, directeur de la communication de Toyota France, évoque les ambitions du nouveau modèle et du constructeur japonais en France.

Auto Infos : Quels sont les objectifs commerciaux de la nouvelle Prius hybride rechargeable en France ?

Sébastien Grellier : Elle sera commercialisée au début du mois de juin. Nous espérons en livrer 500 exemplaires jusqu’à la fin de l’année et entre 600 à 700 unités en année pleine.

A. I. : Quels sont les atouts de ce nouveau véhicule ?

S. G. : Ce véhicule de seconde génération tire sa force d’une efficience accrue dans le domaine de l’autonomie électrique. Nous avons doublé la capacité de charge de sa batterie, en la faisant passer de 4,4 à 8,8 kilowatts. Ce qui lui permet, en association avec son toit solaire et divers équipements complémentaires, d’obtenir une autonomie réelle de circulation de 50 kilomètres en mode purement électrique. Sachant qu’il se remet à fonctionner via l’association de son moteur thermique à essence et de sa principale composante électrique, lorsque survient l’épuisement de cette réserve énergétique.

A. I. : Quel est le poids des modèles hybrides dans vos ventes ?

S. G. : Ils génèrent la moitié de nos immatriculations et leurs achats ont encore progressé de 25 % l’an passé… alors même que nous ne réalisions que le dixième de nos ventes grâce à ce type de produits en 2011 ! Nous pensons en outre que nos livraisons de véhicules hybrides vont de nouveau croître cette année. Ceci, du fait d’un développement de notre offre produits qui intègre la nouvelle Prius hybride rechargeable, mais aussi le crossover CH-R. En 2017, nous devrions valider 60 à 65 % de nos commandes grâce à notre gamme d’hybrides. Enfin, à l’horizon 2020, nous envisageons de concrétiser trois ventes sur quatre grâce à nos hybrides simples et rechargeables.

A. I. : Qui va acheter la nouvelle Prius ?

S. G. : Elle devrait être vendue dans 70 % des cas auprès des sociétés et à hauteur de 30 % au niveau des particuliers.

A. I. : Quel sera le prix de la nouvelle Prius ?

S. G. : Ce véhicule sera proposé en une seule finition à un tarif de 36 900 euros TTC avant déduction d’un bonus écologique de 1 000 euros. En outre, sa configuration technologique lui permet d’être totalement exempté de TVS. De même que la nouvelle loi de Finances 2017 a porté le plafond d’amortissement de ce type de voitures à 20 300 euros. Enfin, et comme toutes les hybrides, elle bénéficie d’une carte grise gratuite, ou tarifée (selon les départements) à moitié prix.

A. I. : Quels sont vos scores commerciaux en France en 2016 ?

S. G. : Avec un volume de 85 000 unités livrées, nous avons atteint une part de marché de 4 % en 2016. Ceci se traduit aussi par une progression de 9 points qui est supérieure à celle du marché VP global (quelque 5 %)… Ce résultat a notamment été obtenu par le biais d’une bonne performance sur le créneau des ventes aux particuliers où nous commercialisons 65 % de nos véhicules.

A. I. : Quels sont vos objectifs pour 2017 ?

S. G. : Au vu de l’évolution de gamme qui intègre les nouveautés déjà citées, mais aussi une diffusion prochaine de la Yaris restylée, nous ciblons un volume de ventes de 95 000 unités. Cela correspond à un taux de pénétration de 4,2 %, sur un marché national VP en progression probable de 1,5 à 2 % et estimé à un peu plus de deux millions d’immatriculations de véhicules particuliers neufs…

A. I. : Comment se porte votre réseau ?

S. G. : La croissance de notre marque doit s’accompagner de la profitabilité de ses distributeurs ! En 2016, les opérateurs ont réalisé une marge moyenne de rentabilité sur chiffre d’affaires HT en progression de 0,2 à 0,3 %. En 2017, elle devrait se situer à hauteur de 1,5 à 1,6 %. Précision utile : notre réseau est animé par une centaine d’investisseurs qui pilotent 270 points de vente et nous assurent ainsi un maillage territorial comme un niveau de représentation efficace.

A. I. : Quel est le potentiel de Toyota d’ici à trois ans au sein de l’Hexagone ?

S. G. : À cette échéance, compte tenu de notre image, de la dynamique et de la variété de notre offre, Toyota devrait signer 100 000 ventes par an.

L'info en continu

Des coûts de détention d’un véhicule très disparates en Europe 13 février 2017 par Christophe CARIGNANO Secteur Thierry Sybord (Volkswagen) : « Le marché des particuliers est structurellement sous la (...) 13 février 2017 par Christophe CARIGNANO Constructeurs

- Voir tous les articles

Auto Infos à votre rythme :

Auto Infos, le mensuel

Abonnez-vous à Auto Infos pour recevoir chaque mois des analyses approfondies sur le marché de la vente et de l’après-vente automobile.

La newsletter quotidienne

Notre newsletter quotidienne est diffusée auprès des acteurs des filières vente et après-vente automobile tous les jours du lundi au vendredi à 18h00.
Inscrivez-vous, c’est gratuit !

Au quotidien : le fil RSS

Notre flux RSS vous permet de suivre l’actualité du secteur automobile en direct.
Si vous ne savez pas ce qu’est un flux RSS, vous pouvez en apprendre un petit peu plus ici.

Réseaux Sociaux, instantané

Si vous utilisez Twitter, nous vous invitons à nous suivre pour rester en contact avec l’actualité quelles que soient les circonstances.
Suivez-nous aussi sur Google plus, nos actualités y sont postés heure par heure.