Le mensuel du business automobile, vente et aprés-vente
Disponible sur App Store

Au sommaire de décembre 2016

Le monde de l’auto : Cote d’amour des financeurs, distributeurs-financeurs. Une relation plus solide que jamais

  • Interview : Serge Naudin, président du directoire de BMW France
  • Portrait : Raphaël Bretecher, directeur général du département design de Hyundai Motor Europe
  • Coup de fil SAV  : Christophe Musy, directeur de PSA Aftermarket
  • Dossier SAV  : Formation technique  : passage obligé de la qualité de service

Edito | Découvrir

S’abonner

vendredi 17 juillet 2015

Seat croit en l’avenir du grand monospace avec l’Alhambra

par

La marque revoit son grand monospace au moment où certains constructeurs se retirent de ce segment au profit des crossovers et SUV. « Nous croyons dans ce type de véhicule car il existe toujours une demande pour un monospace habitable doté de 7 vraies places et de portes électriques », explique Sofiene Gueddari, chef de produit chez Seat France. L’arrêt des Citroën C8 et Peugeot 807 ainsi que le passage de l’Espace dans la catégorie crossover libère des parts de marché sur ce secteur, même s’il est globalement en baisse. « Il s’agit d’une belle opportunité pour nous car nous disposons d’un beau produit, fonctionnel et bien placé en tarifs », poursuit le chef de produit.

Si les grandes familles constituent l’essentiel de la clientèle particulière, les ventes aux professionnels représentent 70 % des immatriculations. Jusqu’à présent, le modèle le plus vendu était le TDI de 150 chevaux doté de la transmission DSG. Cet ensemble représentait 48 % des ventes, devant le même moteur équipé de la boîte manuelle (30 %). Le reste des immatriculations concernait essentiellement le TDI dans sa version 180 chevaux (13 %), devant l’anecdotique TDI 110 chevaux et le propulseur essence TSI. Face au peu d’engouement suscité par le moins puissant des diesel, le constructeur a retiré cette motorisation du catalogue pour le modèle restylé. La répartition des ventes du nouveau modèle devrait donc rester similaire.

En matière d’équipements, le monospace devrait également rester sur des niveaux supérieurs. « Nous estimons que 70 % des ventes devraient concerner la version Premium 7, qui offre un avantage client de 4 000 euros », précise S. Gueddari. Le lancement commercial du véhicule aura lieu à la rentrée et chaque distributeur devrait disposer d’un modèle bien équipé. Pour l’année 2015, Seat prévoit ainsi de vendre 800 unités des deux générations avant d’atteindre 1 000 exemplaires du dernier modèle en 2016. Un espoir qui paraît réaliste avec le retrait de poids lourds comme Citroën, Peugeot et Renault. Le premier concurrent de l’Alhambra reste donc le Volkswagen Sharan, un cousin qui ressemble davantage à un frère jumeau.

En effet, les deux véhicules sont quasiment identiques. « Nous sommes moins chers de 2 000 à 3 000 euros selon les versions », souligne cependant le chef de produit. Un argument important pour une marque qui peine toujours à s’imposer en France comme le constate Christian Stein, directeur marketing de Seat. « Nous devons sortir de l’image des petites voitures sportives destinées à une clientèle jeune. Nous sommes un vrai constructeur généraliste, avec des modèles pour tous les profils de clients. L’arrivée prochaine de notre petit SUV devrait nous aider ». Ce futur véhicule pourrait donner un coup d’accélérateur à la marque sur un segment en plein développement.

L'info en continu

Bridgestone récompensé pour son usine verte à Burgos 17 juillet 2015 par Alice THUOT Equipementiers Les organismes de formation professionnelle devant les jurys ! 17 juillet 2015 par Marion Baile, GNFA Le coin formation

- Voir tous les articles

Auto Infos à votre rythme :

Auto Infos, le mensuel

Abonnez-vous à Auto Infos pour recevoir chaque mois des analyses approfondies sur le marché de la vente et de l’après-vente automobile.

La newsletter quotidienne

Notre newsletter quotidienne est diffusée auprès des acteurs des filières vente et après-vente automobile tous les jours du lundi au vendredi à 18h00.
Inscrivez-vous, c’est gratuit !

Au quotidien : le fil RSS

Notre flux RSS vous permet de suivre l’actualité du secteur automobile en direct.
Si vous ne savez pas ce qu’est un flux RSS, vous pouvez en apprendre un petit peu plus ici.

Réseaux Sociaux, instantané

Si vous utilisez Twitter, nous vous invitons à nous suivre pour rester en contact avec l’actualité quelles que soient les circonstances.
Suivez-nous aussi sur Google plus, nos actualités y sont postés heure par heure.