Le mensuel du business automobile, vente et aprés-vente
Disponible sur App Store

Au sommaire de novembre 2017

Monde de l’auto : le salon de Lyon mise sur les distributeurs régionaux

  • Interview : Lionel French-Keogh, directeur général de Hyundai France
  • Portrait : Carla Gohin, directrice de la recherche, de l’innovation et des technologies avancées du groupe PSA
  • Dossier après-vente : Equip Auto se replace au centre du jeu
  • Coup de fil SAV  : Olivier Jean-Jacques Lafont, président-directeur général d’Alliance Automotive Group

Edito | Découvrir

S’abonner

jeudi 22 décembre 2016

Salon de Francfort : les premiers désistements annoncés

par

Trois constructeurs dont deux français ont d’ores et déjà annoncé avoir renoncé à participer à la 67e édition du salon de Francfort qui se tiendra du 14 au 24 septembre prochains.

Les salons automobiles n’ont plus la cote auprès des constructeurs, c’est un fait qui se vérifie une nouvelle fois. Alors qu’en octobre dernier, le Mondial de Paris avait été marqué par l’absence de constructeurs emblématiques comme Volvo, Ford, Alpine, Mazda, les premières annonces de désistement au prochain salon de Francfort émergent.

Les Français ont été les premiers à confirmer leur non-participation au salon allemand. Interrogé par nos confrères Autoactu.com, Guillaume Couzy, qui prendra au 1er janvier la tête du commerce France de Peugeot, a confirmé que la marque au lion sera absente du prochain salon de Francfort. DS a aussitôt emboîté le pas, mais Citroën a en revanche confirmé sa présence, avec, dans les cartons, son nouveau SUV C4 Aicross notamment.

Rationaliser les investissements et prioriser le digital

Les motivations du renoncement de deux marques sur trois du groupe PSA : une rationalisation des investissements à l’heure où ces salons engendrent des dépenses conséquentes et des retours sur investissement difficilement calculables. Ainsi, lors d’une rencontre sur l’essai de la 3008 à Bologne, en octobre dernier, Carlos Tavares, président du directoire du groupe PSA, avait émis des réserves quant à la pertinence des grands salons automobiles et à leur retour sur investissement. Ajoutant qu’il avait demandé à la PFA (Filières Automobiles et Mobilités) d’étudier les réformes possibles du prochain Mondial de Paris en 2018. Le groupe ambitionne de revoir la répartition des budgets alloués à la communication de ses marques, au profit du digital, qui serait passé, selon les informations d’Autoactu.com, de 15 à 30 % du budget et qui devrait atteindre 50 % du budget média total d’ici à 2020.

Volvo absent, Ford confirme sa participation

Troisième marque à déserter les allées de Francfort, Volvo. Pour le Suédois, ne plus participer au Mondial de Paris et au salon de Francfort est une décision de longue date, actée en décembre 2014 déjà. « Tout en estimant nécessaire de faire découvrir sa marque, ses produits et ses innovations à la presse et à la clientèle, nous considérons que les salons automobiles ne sont pas toujours la meilleure façon d’y parvenir, avait expliqué à l’époque le Suédois. Les salons constituent des événements assez traditionnels où les marques s’évincent les unes les autres à dates fixes, en se livrant à des combats d’exposition et de couverture médiatique », précise Alain Visser, directeur de ventes et marketing de Volvo monde.

C’est pourquoi Volvo a décidé de réduire ses activités de salon automobile en ne participant qu’à un seul salon par région et par an : Genève en Europe, Shanghai/Pékin en Chine, et Detroit aux États-Unis. Si certaines rumeurs annonçaient également un désistement de Ford, la marque américaine dément l’information, soulignant qu’aucune annonce n’a été faite à ce sujet.

L'info en continu

Mercedes-Benz Vans bat son résultat 2015 dès fin novembre 2016 21 décembre 2016 par Frédéric MARTY Constructeurs Audi présentera un Q8 concept à Detroit 22 décembre 2016 par Frédéric MARTY Constructeurs

- Voir tous les articles

Auto Infos à votre rythme :

Auto Infos, le mensuel

Abonnez-vous à Auto Infos pour recevoir chaque mois des analyses approfondies sur le marché de la vente et de l’après-vente automobile.

La newsletter quotidienne

Notre newsletter quotidienne est diffusée auprès des acteurs des filières vente et après-vente automobile tous les jours du lundi au vendredi à 18h00.
Inscrivez-vous, c’est gratuit !

Au quotidien : le fil RSS

Notre flux RSS vous permet de suivre l’actualité du secteur automobile en direct.
Si vous ne savez pas ce qu’est un flux RSS, vous pouvez en apprendre un petit peu plus ici.

Réseaux Sociaux, instantané

Si vous utilisez Twitter, nous vous invitons à nous suivre pour rester en contact avec l’actualité quelles que soient les circonstances.
Suivez-nous aussi sur Google plus, nos actualités y sont postés heure par heure.

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA