Le mensuel du business automobile, vente et aprés-vente
Disponible sur App Store

Au sommaire de juillet 2017

Le monde de l’auto : ventes aux professionnels, les tigres asiatiques affûtent leurs griffes

  • Interview : Vincent Salimon, président de BMW Group France
  • Portrait : Renaud Bertin, avocat
  • Dossier après-vente : Pièces de rechange, la bataille de la pièce multimarque est lancée
  • Coup de fil SAV : Éric Girot, directeur général d’Alliance Automotive Group

Edito | Découvrir

S’abonner

mercredi 17 mai 2017

Renault tire Captur vers le haut de gamme

par

Renault lance une évolution de son crossover Captur, qui constitue l’une de ses meilleures ventes en France et en Europe, avec la volonté de tirer le modèle vers le haut en matière de finitions et donc de prix de vente.

Renault commercialise une évolution de son crossover Captur sur le segment croissant B-SUV. Un type de véhicule qui rencontre un succès croissant auprès des clients puisque cette silhouette représente 11,5 % du marché au sein d’un segment B qui pèse 42 % des ventes globales. Une croissance rapide pour un secteur où les concurrents sont plus nombreux aujourd’hui qu’en 2013, lors du lancement du Captur. Un choix qui devrait encore s’élargir avec l’arrivée du Citroën C3 Aircross et d’autres nouveautés dans les prochains mois. « Je pense que le segment B-SUV n’est pas encore arrivé à maturité », confirme Fabien Meunier, senior brand manager des gammes A et B chez Renault.

Sur l’année 2016, la marque a vendu 215 670 Captur en Europe et 72 000 en France. Ces résultats donnent une idée de l’importance du véhicule pour la firme. Cette nouvelle version doit donc maintenir la position du petit crossover dans tous les pays. « Au-delà des chiffres, nous visons surtout le leadership sur les différents marchés », poursuit-il. Une ambition qui s’accompagne d’une montée en gamme pour le modèle.

Une nouvelle finition baptisée Initiale Paris

Selon le constructeur, le design reste l’argument numéro 1 d’achat pour le Captur. Un constat qui a poussé la marque à conserver le dessin d’origine tout en renforçant l’aspect SUV. La face avant arbore la nouvelle signature lumineuse de Renault et certains matériaux ont été revus dans l’habitacle. Trois nouvelles couleurs sont disponibles et peuvent être harmonisées avec une nouvelle teinte de toit. Les versions bicolores renforcent encore l’aspect crossover et l’apparence premium. Une montée en gamme qui se traduit concrètement par l’arrivée de la finition Initiale Paris sur Captur. « Nous avons souhaité proposer cette version et ses signes distinctifs, auxquels nous avons ajouté la quasi-totalité des équipements disponibles », explique Fabien Meunier.

Une montée en gamme de l’offre qui correspond à une demande des clients. Ces acquéreurs se révèlent d’ailleurs très différents selon le responsable de la gamme. « Il existe de multiples profils de clients pour Captur car le véhicule répond à des besoins variés. La moitié des acheteurs vient de segments supérieurs. Leurs enfants ont grandi et ils n’ont plus besoin d’un grand véhicule. Cependant, ils veulent conserver une certaine capacité de chargement et une position haute ». La finition Initiale Paris a été introduite notamment pour ce profil de clients, qui achète des versions dans une fourchette de prix élevée. Un prix de vente moyen que la marque refuse de communiquer. Cependant, la hausse de ce prix moyen constitue bien l’un des objectifs de Renault avec ce Captur restylé. Les tarifs officiels s’échelonnent de 17 100 euros à 25 400 euros en essence et de 19 600 euros à 28 200 euros en diesel.

Un modèle à fort volume

Cet objectif de montée en gamme correspond à une clientèle largement composée de particuliers (70 %), même si la version dCi 90 EDC répond bien à la demande des 30 % restants. Le mix énergétique reste favorable à l’essence (60 %) sur l’ensemble des ventes et monte même à 70 % sur les seules ventes auprès des particuliers.

Lancé en 2013, Captur a permis de conquérir de nouveaux clients et cette évolution devrait prolonger cette conquête, même si la concurrence est plus large aujourd’hui. Déjà disponible à la commande, le nouveau Captur sera officiellement lancé au mois de juin. Les premiers modèles déployés dans le réseau seront bien équipés et la version Initiale Paris devrait être mise en avant. « Captur permet de faire des volumes et nos distributeurs gagnent de l’argent en atteignant les objectifs fixés. Le nouveau Captur devrait donc contribuer de cette manière à leur rentabilité », explique Fabien Meunier. Une jolie périphrase qui confirme que les marges de ce type de véhicule restent modestes.

L'info en continu

Garantie 5 ans : la branche Métier Concessionnaires VP soutient Hyundai 17 mai 2017 par Christophe CARIGNANO Distribution VN Ford rejoint PSA sur le diagnostic vidéo après-vente 17 mai 2017 par Frédéric MARTY Après-vente

- Voir tous les articles

Auto Infos à votre rythme :

Auto Infos, le mensuel

Abonnez-vous à Auto Infos pour recevoir chaque mois des analyses approfondies sur le marché de la vente et de l’après-vente automobile.

La newsletter quotidienne

Notre newsletter quotidienne est diffusée auprès des acteurs des filières vente et après-vente automobile tous les jours du lundi au vendredi à 18h00.
Inscrivez-vous, c’est gratuit !

Au quotidien : le fil RSS

Notre flux RSS vous permet de suivre l’actualité du secteur automobile en direct.
Si vous ne savez pas ce qu’est un flux RSS, vous pouvez en apprendre un petit peu plus ici.

Réseaux Sociaux, instantané

Si vous utilisez Twitter, nous vous invitons à nous suivre pour rester en contact avec l’actualité quelles que soient les circonstances.
Suivez-nous aussi sur Google plus, nos actualités y sont postés heure par heure.