Le mensuel du business automobile, vente et aprés-vente
Disponible sur App Store

Au sommaire de juin 2017

Monde de l’auto : vente en ligne, entre tendance et réalité

  • Interview : Pierre-Martin Bos, directeur des marques Fiat et Abarth en France
  • Portrait : Guillaume Couzy, directeur du commerce France de Peugeot
  • Dossier après-vente : Peinture, le défi de la colorimétrie
  • Coup de fil SAV : Yann Gyssels, co-fondateur de Yakarouler

Edito | Découvrir

S’abonner

lundi 5 décembre 2016

Renault Zoé : petite citadine, grande autonomie

par

Avec une part de marché supérieure à 50 % en France, Zoé, lancée en 2012, s’est rapidement imposée sur le segment des électriques. Ce n’est pas pour autant que Renault se repose sur ses acquis : le constructeur dote sa citadine électrique d’une nouvelle batterie de 41 kWh compatible avec trois de ses moteurs, avec, à la clé, une autonomie de 400 kilomètres selon le cycle NEDC.

Leader incontesté sur le marché des véhicules particuliers, la Renault Zoé s’attache à conserver la longueur d’avance qu’elle a toujours détenue en termes d’autonomie. Lancée en 2012 avec un moteur Continental et une batterie LG de 22 kWh, la citadine affichait à l’époque une autonomie homologuée à 210 kilomètres, pour passer, deux ans plus tard, à 240 kilomètres grâce à un nouveau moteur développé en interne au techno-centre de Guyancourt et produit à Cléon. Dans la course à l’autonomie, le constructeur français franchit aujourd’hui une nouvelle étape en associant son moteur décliné en 77 et 92 ch (respectivement moteurs R75 et R90) avec une batterie dernière génération de 41 kWh développée de nouveau avec LG.

Résultat, une autonomie homologuée de 403 kilomètres, plus proche en conditions réelles des 300 kilomètres en été et 200 kilomètres en hiver. « L’efficacité énergétique de la Zoé Z.E 40 est à mettre au crédit d’améliorations technologiques au niveau de la batterie, qui conserve cependant la même taille, mais aussi au système pompe à chaleur et au freinage découplé qui permet de récupérer de l’énergie lors des phases de freinage », explique Guillaume Berthier, responsable commercial du véhicule électrique. Pour le constructeur, cette autonomie doublée répond moins à une condition sine qua non d’usage qu’à un besoin de réassurance des automobilistes. « Même si la grande majorité des clients parcourent moins de 60 kilomètres par jour, 300 kilomètres restent un seuil psychologique déterminant. »

En ville, la Zoé remplit son contrat

C’est sur les routes du Portugal que les capacités de cette nouvelle Zoé ont été testées. Sur les parcours urbains et péri-urbains, cette dernière remplit parfaitement son contrat, à condition bien sûr de se référer non pas à l’autonomie homologuée mais réelle. Si les cotes font certes drastiquement baisser le niveau de charge, le système de récupération d’énergie au freinage lui permet de prouver qu’elle en a encore sous la pédale, même avec une température avoisinant les 11 degrés. Sur autoroute, le bilan est toutefois plus mitigé : les accélérations à la vitesse maximale autorisée entament rapidement l’autonomie de la batterie. Ainsi, un kilomètre réellement parcouru coûte environ trois kilomètres d’autonomie. Dans ces conditions, un trajet de plus de 200 kilomètres semble difficilement réalisable avec cette citadine davantage à l’aise en ville.

Et qui dit doublement de l’autonomie, dit aussi quasi doublement du temps de recharge. Si, sur une prise domestique, la version dotée de la batterie de 22 kWh peut bénéficier d’une recharge complète en 13 h 30, il faudra patienter plus de 24 heures pour cette version avec cette nouvelle batterie de 41 kWh. Ce temps de recharge peut-être abaissé à 16 heures grâce à une prise sécurisée Green-up. À noter cependant que les deux versions de la Zoé dotées des moteurs R75 et R90 de la marque ne sont pas compatibles avec la recharge rapide. Une borne de 22 kWh constitue ainsi la solution la plus rapide et permet la recharge en 2 h 40. Seule la troisième et dernière version de la Zoé Z.E. 40 équipée du moteur Q90 de 88 ch permet une recharge rapide en 65 minutes.

De nouvelles fonctionnalités connectées

Si les évolutions esthétiques sont mineures (nouvelles jantes et les rétroviseurs électriques rabattables sur le troisième niveau de finition Intens), certains services font leur apparition sur cette version Zoé Z.E. 40, avec un objectif, faciliter la recharge. À l’instar de Z.E. Trip, opérationnel début 2017 qui, via R Link, localise les bornes de recharge, informe sur leur disponibilité et lance la navigation pour s’y rendre. S’ajoute le ZE Pass, application qui permet de payer localiser les bornes, de payer sa recharge et d’effectuer des comparaisons des prix des bornes. Cette application, déjà déployée en Allemagne depuis septembre, sera disponible en France dès le début de l’année prochaine. Sur son smartphone, l’automobiliste peut d’ores et déjà également pré-programmer sa charge, lancer la climatisation et le chauffage à distance et bientôt, planifier un itinéraire .

La Zoé Z.E. 40 est déclinée en quatre niveaux de finition (Life, Zen, Intens et Edition One) avec un tarif débutant à 23 600 euros hors bonus écologique de 6 300 euros. Qui peut grimper à 10 000 euros en cas de reprise d’un véhicule diesel de plus de 10 ans. Il faut également ajouter la location de la batterie, qui coûte 69 euros par mois pour 7 500 kilomètres annuels ou 119 euros avec un kilométrage illimité. La Zoé Z.E. 40 est également disponible à la location pour un loyer de 149 euros. Face à elle, peu de modèles peuvent se targuer de rivaliser en termes d’autonomie. L’Opel e-Ampera, promise avec une autonomie de 500 kilomètres en cycle NEDC (soit environ 380 kilomètres en conditions réelles), devrait se négocier à 33 500 euros, hors bonus écologique de 6 300 euros. Autre concurrente : le millésime 2017 de la BMW i3, dotée de son prolongateur d’autonomie avec, à la clé, 410 kilomètres d’autonomie en cycle NEDC. Ce véhicule serait vraisemblablement facturé environ 35 490 euros hors bonus auxquels s’ajoute les 4 500 euros du Rex.

L'info en continu

Jaap van Wessum est nommé directeur des ventes Europe de Cooper Tire 5 décembre 2016 par Frédéric MARTY Nominations Avec son Business Lab, PSA avance vers les nouvelles mobilités 5 décembre 2016 par Alice THUOT Constructeurs

- Voir tous les articles

Auto Infos à votre rythme :

Auto Infos, le mensuel

Abonnez-vous à Auto Infos pour recevoir chaque mois des analyses approfondies sur le marché de la vente et de l’après-vente automobile.

La newsletter quotidienne

Notre newsletter quotidienne est diffusée auprès des acteurs des filières vente et après-vente automobile tous les jours du lundi au vendredi à 18h00.
Inscrivez-vous, c’est gratuit !

Au quotidien : le fil RSS

Notre flux RSS vous permet de suivre l’actualité du secteur automobile en direct.
Si vous ne savez pas ce qu’est un flux RSS, vous pouvez en apprendre un petit peu plus ici.

Réseaux Sociaux, instantané

Si vous utilisez Twitter, nous vous invitons à nous suivre pour rester en contact avec l’actualité quelles que soient les circonstances.
Suivez-nous aussi sur Google plus, nos actualités y sont postés heure par heure.