Le mensuel du business automobile, vente et aprés-vente
Disponible sur App Store

Au sommaire de novembre 2017

Monde de l’auto : le salon de Lyon mise sur les distributeurs régionaux

  • Interview : Lionel French-Keogh, directeur général de Hyundai France
  • Portrait : Carla Gohin, directrice de la recherche, de l’innovation et des technologies avancées du groupe PSA
  • Dossier après-vente : Equip Auto se replace au centre du jeu
  • Coup de fil SAV  : Olivier Jean-Jacques Lafont, président-directeur général d’Alliance Automotive Group

Edito | Découvrir

S’abonner

mercredi 25 janvier 2017

Point S affiche ses ambitions à l’international

par

Conforté par ses bons résultats en 2016, Point S envisage sereinement son expansion aussi bien à l’échelle nationale qu’internationale avec des développements en Inde, en Amérique du Nord et au Maghreb.

Pour Point S et son réseau, 2016 a été une année marquée par une croissance de 5 % du chiffre d’affaires qui a atteint 430 millions d’euros. Et ceci, grâce à un dynamisme sur chacune des activités : sur un marché du pneu tourisme en recul de 1 %, l’enseigne a connu une hausse de 2 %. La tendance est similaire sur le marché du pneu poids lourd avec une hausse des ventes de 18 % et une part de marché en légère progression qui atteint 9 %. Sur un marché de l’entretien stable, Point S a affiché une hausse de 13 %. L’engouement des automobilistes pour sa marque de distributeur, composée de plus de 400 références, ne s’est pas démenti en 2016 avec une progression de 15 %. Tous les voyants sont au vert donc pour l’enseigne, dont les bons résultats ont conforté ses ambitions d’expansion à l’international.

Déjà présent dans 32 pays, Point S mise sur la signature de contrats de master-franchise avec des acteurs locaux. « Nous structurons notre déploiement grâce à des acteurs existants, qui ont les capacités et la volonté d’accompagner Point S dans son expansion  », explique Christophe Rollet, directeur général. Avec un objectif : être présent dans dix ans dans pas moins de 100 pays. « Nous sommes convaincus que les modèles économiques de Point S fonctionnent en France et dans les autres pays. Nous avons les outils et les armes pour nous renforcer au niveau national et international et ainsi, conforter notre indépendance »

Devenir numéro 1 de l’après-vente en Inde

L’offensive a débuté en Asie via la signature de GIIB Group basé en Malaisie et spécialisé dans le rechapage des pneus. L’enseigne française souhaite y ouvrir 30 centres d’ici à 3 ans et ainsi s’octroyer entre 3 et 5 % de part de marché. En Inde, Point S, qui ambitionne de devenir le numéro un de l’après-vente, a conclu le même type de contrat avec trois partenaires régionaux avec pour objectif d’ouvrir 25 centres dès cette année et une centaine dans trois ans. Autre zone visée : l’Amérique du Nord avec d’ores et déjà 340 points harmonisés et un objectif de 1 000 centres d’ici à 2020.

Enfin, l’enseigne s’est installée début 2016 au Maroc via un contrat de master-franchise avec Imperial Pneu avec, à la clé, cinq ouvertures. 15 nouveaux centres ont prévu d’ouvrir leurs portes cette année. « Nous venons parallèlement de signer un accord avec groupe Petrom qui compte 240 stations-services avec pour certaines de baies inoccupées ou non harmonisées  », a expliqué Christophe Rollet qui compte ouvrir dix nouveaux points d’ici à la fin de l’année, et une 60e d’ici à 3 ans. « Nous voulons faire de ce pays un fer de lance pour la conquête à l’international. »

Le cap des 500 centres dépassé en France

Cette volonté de s’étendre à l’international se concrétise par l’évolution du nom de Point S qui devient désormais Point S Group. Cette entité a vocation à rassembler les sièges continentaux créés sur les différents continents sur lesquels l’enseigne s’est implantée, à l’instar de Point S Europe, Pont S Amérique du Nord et, très bientôt, Point S Asie avec l’ouverture prochaine d’un siège à Singapour. CRM dupliqué au niveau international, challenge interne et convention internationale sont autant de preuves de la volonté de l’enseigne de prendre une dimension mondiale.

Mais ces développements à l’international ne font pas oublier à l’enseigne son territoire d’origine. Dans l’Hexagone, le réseau compte actuellement 489 centres grâce aux 65 nouveaux entrants 2016 dont 37 points de vente standards, 11 nouveaux Point S City, 9 centres-autos et 8 sites consacrés uniquement ou en partie à l’industriel. Et, grâce à ces quatre concepts, compte bien franchir en 2017 le cap des 500 points pour atteindre 520 centres. «  La barre des 500 n’a jamais été dépassée par aucun réseau d’entretien », souligne Christophe Rollet. Ce réseau français sera animé par huit responsables de région et une équipe de formateurs qui passera prochainement de deux à quatre collaborateurs.

Deux nouveaux services pour ses adhérents français

Ce réseau français bénéficiera de deux nouveaux services : certains centres Point S, habilités à prendre en charge les formalités administratives, pourront proposer aux clients de réaliser leur carte grise via l’installation d’une borne SIV. Si l’enseigne ne souhaite pas rendre cette prestation systématique dans l’ensemble de son réseau, les points S de type centres-autos seront cependant fortement incités à la proposer. Deuxième service inédit : une modernisation des points de vente via leur digitalisation. Cette volonté se traduira par une communication digitale et un affichage dynamique via des bornes et écrans qui diffuseront des informations météo, trafic ou sportives mais aussi des informations de type corporate avec la mise en avant des partenariats, promotions, produits saisonniers, ou produits de la gamme MDD. Le gestionnaire du site pourra également insérer des informations sur les recrutements, sponsorings, partenariats, soldes et déstockages.

L'info en continu

Le réseau Volvo maintient sa rentabilité 25 janvier 2017 par Alice THUOT Constructeurs Un SUV sportif Mitsubishi à Genève 25 janvier 2017 par Alice THUOT Constructeurs

- Voir tous les articles

Auto Infos à votre rythme :

Auto Infos, le mensuel

Abonnez-vous à Auto Infos pour recevoir chaque mois des analyses approfondies sur le marché de la vente et de l’après-vente automobile.

La newsletter quotidienne

Notre newsletter quotidienne est diffusée auprès des acteurs des filières vente et après-vente automobile tous les jours du lundi au vendredi à 18h00.
Inscrivez-vous, c’est gratuit !

Au quotidien : le fil RSS

Notre flux RSS vous permet de suivre l’actualité du secteur automobile en direct.
Si vous ne savez pas ce qu’est un flux RSS, vous pouvez en apprendre un petit peu plus ici.

Réseaux Sociaux, instantané

Si vous utilisez Twitter, nous vous invitons à nous suivre pour rester en contact avec l’actualité quelles que soient les circonstances.
Suivez-nous aussi sur Google plus, nos actualités y sont postés heure par heure.