Le mensuel du business automobile, vente et aprés-vente
Disponible sur App Store

Au sommaire de septembre 2017

Monde de l’auto Crédiscopie 6 mois : les captives des constructeurs progressent encore

  • Interview  : Thierry Lespiaucq, président de Volkswagen Group France
  • Portrait  : Stéphane Magnin, directeur de l’activité automobile de Suzuki France
  • Dossier après-vente : Agents, un maillon toujours fort
  • Coup de fil SAV  : Olivier Guillemot, président et co-fondateur de GarageScore SAS

Edito | Découvrir

S’abonner

jeudi 3 novembre 2016

Pièces de réemploi obligatoires : les concessionnaires s’expriment

par

Le CNPA a profité de la 21e édition de la Cote d’amour des constructeurs pour interroger les concessionnaires sur des questions d’actualité relatives à l’obligation de proposer des pièces de réemploi et à la potentielle libéralisation du marché des pièces de carrosserie visibles.

À partir du 1er janvier 2017, les professionnels de l’automobile auront l’obligation de proposer aux consommateurs des pièces de réemploi. Une mesure d’aucuns pourraient considérer comme une aubaine dans une optique de fidélisation du parc ancien. Le CNPA fait pourtant ressortir des impressions mitigées à travers son enquête réalisée auprès de 1 126 professionnels dans le cadre de la 21e édition de la Cote d’amour des constructeurs. Ainsi, 49 % des 1 126 sondés considèrent que la démocratisation de la pièce de réemploi sera un avantage pour conserver le parc ancien. Parmi les concessionnaires les plus optimistes, ceux distribuant Dacia, convaincus à 100 % de l’efficacité de cette mesure, mais aussi ceux de deux marques du groupe VW, Seat et Skoda (respectivement 67 et 63 %).

Les Français enthousiasmés par cette mesure

En revanche, les concessionnaires Mini et Smart ont affirmé à 80 % que cette généralisation n’aura pas d’impact sur la fidélisation du parc ancien. Cette mesure, selon un sondage BVA commandée par Careco et l’Institut de l’économie circulaire en juin dernier, est pourtant bien accueillie par les Français. Sur plus de 1 000 personnes interrogées, 40,6 % trouvent « très bien » d’avoir le choix entre pièce neuve et pièce de réemploi chez les professionnels. Près de 31,4 % trouvent cette possibilité « bien » et 18,3 % « plutôt bien ». Au total, plus de 90 % des personnes interrogées se montrent favorables à une offre de pièces d’occasion alors que 4,7 % seulement s’y opposent. De quoi donner l’idée pour certains de se (re)tourner vers les réseaux constructeurs...

Division sur l’impact de la libéralisation du marché des pièces de carrosserie visible sur l’approvisionnement

Les sondés ont été encore plus sceptiques concernant les effets positifs que pourrait générer la libéralisation des pièces de carrosserie visible sur la qualité de l’approvisionnement. 45 % d’entre eux considèrent que cette libéralisation sera une opportunité pour diversifier les approvisionnements. Une nouvelle fois, ce sont les concessionnaires Lancia qui placent le plus d’espoir dans cette mesure (82 %). Ils sont suivis des professionnels distribuant Citroën (76 %) et Peugeot (58 %). Parmi ceux qui ont pris le plus de recul sur l’impact de cette mesure quant à la diversification de l’approvisionnement, les concessionnaires BMW (78 %), Mini (77 %) ou encore Land Rover (76 %).

L'info en continu

Gefco gèrera la supply chain mondiale de PSA pour 5 ans 3 novembre 2016 par Frédéric MARTY Constructeurs Les concessionnaires évaluent l’impact de l’affaire des NOx sur leurs (...) 3 novembre 2016 par Alice THUOT Distribution VN

- Voir tous les articles

Auto Infos à votre rythme :

Auto Infos, le mensuel

Abonnez-vous à Auto Infos pour recevoir chaque mois des analyses approfondies sur le marché de la vente et de l’après-vente automobile.

La newsletter quotidienne

Notre newsletter quotidienne est diffusée auprès des acteurs des filières vente et après-vente automobile tous les jours du lundi au vendredi à 18h00.
Inscrivez-vous, c’est gratuit !

Au quotidien : le fil RSS

Notre flux RSS vous permet de suivre l’actualité du secteur automobile en direct.
Si vous ne savez pas ce qu’est un flux RSS, vous pouvez en apprendre un petit peu plus ici.

Réseaux Sociaux, instantané

Si vous utilisez Twitter, nous vous invitons à nous suivre pour rester en contact avec l’actualité quelles que soient les circonstances.
Suivez-nous aussi sur Google plus, nos actualités y sont postés heure par heure.