Le mensuel du business automobile, vente et aprés-vente
Disponible sur App Store

Au sommaire de août 2017

Monde de l’auto : vente en ligne, entre tendance et réalité

  • Interview : Pierre-Martin Bos, directeur des marques Fiat et Abarth en France
  • Portrait : Guillaume Couzy, directeur du commerce France de Peugeot
  • Dossier après-vente : Peinture  : le défi de la colorimétrie
  • Coup de fil SAV : Yann Gyssels, co-fondateur de Yakarouler

Edito | Découvrir

S’abonner

jeudi 5 janvier 2017

Parcours digital après-vente : il reste encore un peu de boulot !

par

Les faits :

Expérience récente vécue par un proche au moment de la révision des 60 000 kilomètres. Après un premier devis en ligne demandé sur le site du constructeur, il a d’abord reçu un mail de confirmation pour un rendez-vous qu’il n’avait jamais demandé… Le « multicanal » se met ensuite dans la bagarre, téléphone, mail, sms… pour confirmer deux rendez-vous dont un mauvais. Voulez-vous un véhicule de remplacement demande l’interlocutrice au téléphone alors que le récapitulatif du rendez-vous sur Internet (qu’il faut imprimer) mentionne qu’un véhicule de prêt fait partie de la commande ?

Un bon point avec une réduction de 5 % du prix pour paiement immédiat en ligne dont on peut se demander si c’est bien nécessaire sauf bien sûr pour ferrer définitivement le client mais on pourrait peut-être avoir d’autres idées pour ça aussi ! Mail, et à nouveau sms le jour de Noël dans lequel la date du rendez-vous fixée au 26 est bien mentionnée mais l’heure est omise et il y a deux adresses d’indiquées…, tant qu’à faire, c’est un peu dommage !

Réflexion :

La prise en charge et la prestation s’effectuent normalement à ceci près que le réceptionnaire ne trouve pas trace de réservation d’un véhicule de prêt dans ses systèmes et que le client devra se contenter d’un vélo (bien utile) pour rentrer chez lui. Deuxième difficulté le soir au moment du règlement où il aura fallu de la patience et beaucoup de bonne volonté de la part de la facturière carrosserie et toujours du client pour pouvoir déclencher le paiement conformément au tarif indiqué sur le Net… Si le client n’avait pas imprimé la « liasse pdf » rien n’aurait été possible ! Et le client de recevoir le lendemain à nouveau sms et mail de confirmation pour un rendez-vous deux jours plus tard qui n’a jamais été demandé et qui visiblement n’a toujours pas été annulé dans les systèmes.

Ma conclusion subjective :

Il faut féliciter et encourager l’envie de bien faire et aussi faire preuve d’indulgence. Il faut encore dissocier cette bonne volonté du résultat car du point de vue du client il y a encore du travail pour 2017, tant du côté du parcours « phygital » espéré simple et fluide, du site Internet et de la prise en charge de la plateforme, que de la mise en application du distributeur ! Nous voilà rassurés, nous n’aurons pas de quoi nous ennuyer en 2017 !

Et vous, quel est votre point de vue ?

jl.chotard@akpartners.fr

L'info en continu

Pièces de réemploi : un arrêté toujours attendu 4 janvier 2017 par Frédéric MARTY Après-vente Ford et Toyota créent un consortium pour faciliter la connectivité 5 janvier 2017 par Alice THUOT Constructeurs

- Voir tous les articles

Auto Infos à votre rythme :

Auto Infos, le mensuel

Abonnez-vous à Auto Infos pour recevoir chaque mois des analyses approfondies sur le marché de la vente et de l’après-vente automobile.

La newsletter quotidienne

Notre newsletter quotidienne est diffusée auprès des acteurs des filières vente et après-vente automobile tous les jours du lundi au vendredi à 18h00.
Inscrivez-vous, c’est gratuit !

Au quotidien : le fil RSS

Notre flux RSS vous permet de suivre l’actualité du secteur automobile en direct.
Si vous ne savez pas ce qu’est un flux RSS, vous pouvez en apprendre un petit peu plus ici.

Réseaux Sociaux, instantané

Si vous utilisez Twitter, nous vous invitons à nous suivre pour rester en contact avec l’actualité quelles que soient les circonstances.
Suivez-nous aussi sur Google plus, nos actualités y sont postés heure par heure.