Le mensuel du business automobile, vente et aprés-vente
Disponible sur App Store

Au sommaire de novembre 2016

Le monde l’auto - dossier spécial Mondial de l’automobile

  • Enquête - Cote d’amour des constructeurs
  • Interview - Thierry Sybord, directeur général de Volkswagen
  • Portrait - Marie-Noëlle Tavaud, directrice du GNFA
  • Coup de fil SAV - Benoît Raullin, directeur général de Bidgestone France et Benelux
  • Dossier SAV - La réception atelier à l’heure du digital

Edito | Découvrir

S’abonner

mercredi 28 septembre 2016

PSA crée Free2Move, une marque consacrée aux nouvelles mobilités

par

Avec le lancement du nouveau plan Push to Pass, les nouvelles mobilités ont été propulsées au cœur de l’engagement sociétal du groupe PSA. À tel point que ces dernières disposent désormais d’une marque à part entière, destinée à leur promotion, et baptisée Free2Move.

« Push to Pass, plan du groupe opérationnel de 2016 à 2020 repose sur deux piliers : l’un, une gamme de véhicules efficients, l’autre, un portefeuille de services de mobilité, dans un contexte de disparition de la notion de propriété et d’émergence de la mobilité collaborative  », a détaillé, lors des Mobility Days, Carlos Tavares, président du directoire de PSA. Un véritable changement de paradigme qui implique une adaptation du modèle économique et des activités pour répondre aux nouveaux usages des 15 millions de clients que compte le groupe à travers le monde.

Un travail de collaboration avec les start-ups

C’est dans ce contexte que le groupe a annoncé, il y a quelques semaines, le lancement d’une gamme de sept modèles hybrides rechargeables ainsi que quatre véhicules 100 % électriques basés sur deux nouvelles plateformes. Et officialise aujourd’hui un tournant pris depuis déjà quelques mois : celui vers les nouvelles formes de mobilité. Un tournant qui s’est notamment déjà concrétisé par des partenariats avec des acteurs spécialisés dans le domaine, comme l’a expliqué Carlos Tavares. « Ce mélange entre acteurs conventionnels et nouveaux entrants est nécessaire afin d’anticiper les besoins futurs. Nous souhaitons engager un dialogue constructif avec toutes les parties prenantes, dans une logique de long terme. »

Un nouveau partenariat stratégique dans le domaine de l’auto-partage

Derniers exemples en date qui illustrent cette volonté de coopération, l’entrée récente au capital de Koolicar et de TravelCar, start-ups respectivement spécialisées dans l’auto-partage et dans la mise en commun des véhicules contre une offre de parking gratuit ou remisé. Le groupe va aujourd’hui plus loin en annonçant une prise de participation à hauteur de 15 % dans Communauto, start-up officiant dans l’auto-partage, principalement en Amérique du Nord. Quelques jours plus tôt, PSA annonçait également sa collaboration avec le groupe Bolloré qui utilisera des véhicules électriques Citroën C-Zero pour les flottes de Lyon (Bluely) et de Bordeaux (Bluecub). Outre ces différents partenariats avec ces start-ups, le groupe français a soutenu plus de 400 projets destinés à favoriser la mobilité.

Une marque destinée à promouvoir les nouvelles mobilités

Cette nouvelle session des Mobility Days a surtout été l’occasion pour le groupe d’annoncer la création d’une direction des services de mobilité dirigée par Grégoire Olivier. Entré chez PSA en 2007 en tant que membre du directoire, directeur des programmes et de la stratégie automobile, il a désormais pour mission de piloter de manière transversale l’ensemble des activités définies dans le plan Push to Pass. Autre annonce d’envergure pour le groupe qui souhaite s’imposer comme un véritable fournisseur de nouvelles mobilités, le lancement de la marque Free2Move destinée à fédérer, via une plateforme, les nouveaux services de mobilité du groupe. Ce qui comprend les solutions d’auto-partage, les services de mobilité intelligents, les services pour les flottes d’entreprise et, enfin, les offres financières destinées à faciliter l’accession à un véhicule. Parallèlement, PSA a dédié un fonds d’investissement 100 millions euros pour le développement d’un écosystème de mobilité.

300 millions de chiffre d’affaires générés par les nouvelles mobilités en 2021

À la question de savoir si ces nouvelles mobilités risqueraient de cannibaliser le chiffre d’affaires généré par les ventes de véhicules, Carlos Tavares reste confiant. « Nous ne sommes pas encouragés par le chiffre d’affaires mais par la préservation de la liberté de mouvement. De plus, il n’est pas certain que nous vendions moins de véhicules : avec un taux d’utilisation en hausse, le renouvellement du parc sera plus rapide.  » Le groupe a par ailleurs calculé son retour potentiel sur investissement. « Notre objectif est de générer à l’horizon 2021, via ces nouveaux services de mobilité, un chiffre d’affaires de l’ordre de 300 millions d’euros. Cette proportion reste modeste au regard du chiffre d’affaires global qui devrait atteindre 60 milliards d’euros », a souligné Carlos Tavares.

L'info en continu

Renault ose un nouveau design au Mondial 28 septembre 2016 par Frédéric MARTY Constructeurs Lionel French-Keogh (Hyundai) : « La rentabilité a progressé d’un point en un an (...) 29 septembre 2016 par Alice THUOT Constructeurs

- Voir tous les articles

Auto Infos à votre rythme :

Auto Infos, le mensuel

Abonnez-vous à Auto Infos pour recevoir chaque mois des analyses approfondies sur le marché de la vente et de l’après-vente automobile.

La newsletter quotidienne

Notre newsletter quotidienne est diffusée auprès des acteurs des filières vente et après-vente automobile tous les jours du lundi au vendredi à 18h00.
Inscrivez-vous, c’est gratuit !

Au quotidien : le fil RSS

Notre flux RSS vous permet de suivre l’actualité du secteur automobile en direct.
Si vous ne savez pas ce qu’est un flux RSS, vous pouvez en apprendre un petit peu plus ici.

Réseaux Sociaux, instantané

Si vous utilisez Twitter, nous vous invitons à nous suivre pour rester en contact avec l’actualité quelles que soient les circonstances.
Suivez-nous aussi sur Google plus, nos actualités y sont postés heure par heure.