Le mensuel du business automobile, vente et aprés-vente
Disponible sur App Store

Au sommaire de décembre 2016

Le monde de l’auto : Cote d’amour des financeurs, distributeurs-financeurs. Une relation plus solide que jamais

  • Interview : Serge Naudin, président du directoire de BMW France
  • Portrait : Raphaël Bretecher, directeur général du département design de Hyundai Motor Europe
  • Coup de fil SAV  : Christophe Musy, directeur de PSA Aftermarket
  • Dossier SAV  : Formation technique  : passage obligé de la qualité de service

Edito | Découvrir

S’abonner

lundi 3 octobre 2016

Nouvelles silhouettes en perspective chez Infiniti

par

La marque de l’Alliance Renault-Nissan présente son coupé Q60 dans le cadre du Mondial de l’automobile. Ce modèle complète une gamme qui couvre aujourd’hui 70 à 75 % du marché premium. « C’est un niveau satisfaisant. Nous voulons plutôt décliner plusieurs types de carrosseries sur chaque segment », commente François Bancon, directeur de la stratégie produits d’Infiniti. Une multiplication déjà en cours chez Audi, BMW et Mercedes-Benz avec des berlines, SUV et SUV coupés.

Pour le dirigeant, le proche avenir passe plutôt par le renouvellement de certains véhicules. « Certains modèles prennent de l’âge et nous devons nous demander comment les renouveler », poursuit François Bancon. Actuellement, la marque est présente dans 43 pays à travers le monde et ses principaux marchés restent les États-Unis, la Chine et l’Europe. « L’identité d’Infiniti passe avant tout par ses produits. Nos clients ont un profil similaire au niveau international tout en conservant de grandes différences culturelles. Ce sont des gens attachés à la notion d’entrepreneuriat. En Chine, leur moyenne d’âge est de 36 ans alors qu’elle atteint 55 ans aux États-Unis. Cependant, ces 20 ans d’écart ne se traduisent pas par une différence de goût », explique-t-il.

Un réseau adapté

Ces grandes régions du monde possèdent également des schémas de distribution différents. Sur le continent nord-américain, les « méga-dealers » écoulent 70 % des voitures sous forme de leasing. En Europe, la clientèle est très orientée vers les flottes alors qu’en Chine, les particuliers paient cash leur Infiniti. « Nous devons avoir un réseau adapté au marché mais surtout à ce que nous vendons », remarque François Bancon. Sur le Vieux Continent, « notre réseau est sous-dimensionné mais surdimensionné par rapport à nos volumes. En France, nous avons bien progressé mais nous devons ouvrir des points de vente pérennes », confirme-t-il. Actuellement, la marque détient une vingtaine de concessions dans l’Hexagone et a décidé de déployer des réparateurs agréés pour compléter son maillage. Les clients disposent ainsi de points d’après-vente dans des zones non couvertes par la firme. Une stratégie qui permet à Infiniti d’étendre son réseau à des coûts moins élevés pour les investisseurs.

L'info en continu

Jean-Philippe Imparato (Peugeot) : « On ne change pas une équipe qui gagne (...) 3 octobre 2016 par Christophe CARIGNANO Constructeurs Pascal Ruch (Toyota-Lexus) : « Notre réseau a une rentabilité saine » 3 octobre 2016 par Frédéric MARTY Constructeurs

- Voir tous les articles

Auto Infos à votre rythme :

Auto Infos, le mensuel

Abonnez-vous à Auto Infos pour recevoir chaque mois des analyses approfondies sur le marché de la vente et de l’après-vente automobile.

La newsletter quotidienne

Notre newsletter quotidienne est diffusée auprès des acteurs des filières vente et après-vente automobile tous les jours du lundi au vendredi à 18h00.
Inscrivez-vous, c’est gratuit !

Au quotidien : le fil RSS

Notre flux RSS vous permet de suivre l’actualité du secteur automobile en direct.
Si vous ne savez pas ce qu’est un flux RSS, vous pouvez en apprendre un petit peu plus ici.

Réseaux Sociaux, instantané

Si vous utilisez Twitter, nous vous invitons à nous suivre pour rester en contact avec l’actualité quelles que soient les circonstances.
Suivez-nous aussi sur Google plus, nos actualités y sont postés heure par heure.