Le mensuel du business automobile, vente et aprés-vente
Disponible sur App Store

Au sommaire de mai 2017

Le monde de l’auto : les constructeurs tissent leur toile sur les réseaux sociaux

  • Interview : Yves Pasquier-Desvignes, président de Volvo Cars France
  • Portrait : Philippe Bouchard, président de Call Win
  • Dossier après-vente : garantie  : des formules aux avantages multiples pour les distributeurs
  • Coup de fil SAV : Xavier Riva, directeur après-vente de Toyota France

Edito | Découvrir

S’abonner

jeudi 8 juin 2017

Nouvelles mobilités : le CNPA se met à la page

par

Dans un contexte où les nouvelles formes de mobilité partagées prennent une place toujours plus importante, le Conseil national des professions de l’automobile (CNPA) a fait évoluer son organisation afin de permettre d’y intégrer les start-up actives notamment dans le covoiturage, l’auto-partage et la location entre particuliers.

Désireux de rester un syndicat le plus représentatif possible des métiers liés à l’automobile, le CNPA a fait récemment évoluer son organisation pour y permettre l’intégration des acteurs liés aux nouvelles formes de mobilité que sont le covoiturage, l’auto-partage ou encore la location entre particuliers. Le CNPA, qui représente 22 branches professionnelles, s’est ainsi réorganisé en cinq pôles dont l’un désormais rebaptisé pôle Solutions de mobilité. Autrefois représentatif des loueurs courte durée uniquement, il s’est désormais élargi à l’ensemble des sociétés actives dans les nouvelles formes de mobilité. « Nous considérons que ces acteurs actifs dans l’auto-partage, le covoiturage et la location entre particuliers sont complémentaires aux loueurs courte durée classiques plutôt que des concurrents. Ils sont la parfaite illustration de ce basculement d’une logique de possession à d’usage du véhicule  », souligne Didier Fenix, président des métiers de la mobilité partagé.

Ce pôle regroupe ainsi les acteurs de la mobilité partagée de manière globale, les entreprises relatives aux parcs de stationnement mais aussi toutes les start-up proposant des solutions et services à destination des métiers des adhérents du CNPA. Pour permettre une intégration de ces start-up, le syndicat a procédé à un changement de statut leur offrant la possibilité d’adhérer en tant que membre honoraire et a également élaboré un barème spécifique qui diffère selon l’âge de la start-up.

« L’objectif est bien de créer un écosystème autour de la mobilité partagée, de favoriser des synergies entre les loueurs traditionnels et les nouveaux acteurs, les faire cohabiter dans un environnement de concurrence loyale », souligne Didier Fenix. À l’heure actuelle, le CNPA serait en négociation avec une dizaine de start-up pour leur intégration.

Les nouvelles mobilités dynamisent la location courte durée

Une évolution devenue vitale. Et pour cause : une étude menée par GMV Conseil pour le compte du CNPA montre que les nouvelles formes de mobilité, regroupant les locations entre particuliers, l’auto-partage et le covoiturage, prend une place de plus importante dans les actes de location. En 2016, le marché de la location courte durée en France (hors locations effectuées par des étrangers) a été orienté à la hausse avec 7,7 millions de locataires en 2016 contre 7,6 en 2015 et 7,5 en 2014. Le taux du recours à la location s’est accru sous l’influence des nouveaux acteurs de la mobilité : il s’est établi à 15 % en 2014 et 2016 contre 12 % en 2012. Si les loueurs traditionnels restent largement dominants en représentant 78 % des jours de location, une tendance s’est clairement dégagée en 2016, au profit des nouveaux acteurs de la mobilité.

Concurrencé par les services de VTC, l’auto-partage est certes resté stable avec 8 % des jours de location, mais a vu son poids dans l’activité de location courte durée passer de 8 % en 2014 à 15 % en 2016. Autre évolution marquante dans l’univers de la location courte durée, la location entre particuliers s’est octroyé une part de marché en jours de location de 5 % en 2016, contre 3 % en 2015 et seulement 1 % en 2014. La location via la grande distribution accuse quant à elle un recul régulier chaque année, avec 9 % des locations en 2016 contre 15 % en 2015. L’importance des mobilités partagées dans la location courte durée devrait continuer de croître selon l’étude de GMV Conseil, comme l’explique Laurent Cours, directeur d’études : « 75 % des 28 357 répondants ont déclaré trouver que l’auto-partage, le covoiturage ou la location entre particuliers sont des alternatives intéressantes à la détention d’un véhicule, à l’heure où 15 % des sondés ont déjà réalisé du covoiturage et 8 % ont déjà eu recours à de la location entre particuliers.  »

L'info en continu

Discussions entre Equip Auto et Autopromotec 7 juin 2017 par Frédéric MARTY Après-vente Norauto ouvre une nouvelle franchise à Capvern 8 juin 2017 par Frédéric MARTY Après-vente

- Voir tous les articles

Auto Infos à votre rythme :

Auto Infos, le mensuel

Abonnez-vous à Auto Infos pour recevoir chaque mois des analyses approfondies sur le marché de la vente et de l’après-vente automobile.

La newsletter quotidienne

Notre newsletter quotidienne est diffusée auprès des acteurs des filières vente et après-vente automobile tous les jours du lundi au vendredi à 18h00.
Inscrivez-vous, c’est gratuit !

Au quotidien : le fil RSS

Notre flux RSS vous permet de suivre l’actualité du secteur automobile en direct.
Si vous ne savez pas ce qu’est un flux RSS, vous pouvez en apprendre un petit peu plus ici.

Réseaux Sociaux, instantané

Si vous utilisez Twitter, nous vous invitons à nous suivre pour rester en contact avec l’actualité quelles que soient les circonstances.
Suivez-nous aussi sur Google plus, nos actualités y sont postés heure par heure.