Le mensuel du business automobile, vente et aprés-vente
Disponible sur App Store

Au sommaire de novembre 2016

Le monde l’auto - dossier spécial Mondial de l’automobile

  • Enquête - Cote d’amour des constructeurs
  • Interview - Thierry Sybord, directeur général de Volkswagen
  • Portrait - Marie-Noëlle Tavaud, directrice du GNFA
  • Coup de fil SAV - Benoît Raullin, directeur général de Bidgestone France et Benelux
  • Dossier SAV - La réception atelier à l’heure du digital

Edito | Découvrir

S’abonner

jeudi 17 mars 2016

Évaluation des élèves : et si l’entreprise montrait la voie à l’Éducation nationale ?

par

Les faits :

Une étude du CNRS vante les bienfaits de la disparition des notes à l’école. Celle-ci remet sous les projecteurs la question épineuse des notes à l’école, auxquelles sont attachés les parents d’élèves. Le CNRS a mené une enquête auprès de 1 600 élèves de troisième dans l’académie Orléans-Tours entre 2014 et 2015. Et le résultat tend à prouver que l’évaluation par les compétences (non maîtrisé, partiellement maîtrisé, maîtrisé et très bien maîtrisé) est beaucoup plus efficace pour les élèves que les notes. Selon les conclusions de l’étude, les élèves ont plus confiance en eux et les inégalités sociales se réduisent avec un système d’évaluation des compétences.

Réflexion :

Il me paraît intéressant de faire le parallèle avec le monde de l’entreprise et la formation professionnelle. Nous viendrait-il à l’esprit de donner une note à l’apprenant d’un dispositif de formation continue ? Non, sauf erreur… Par ailleurs, l’étude mentionnait qu’il était aussi intéressant de mesurer la progression de l’élève par rapport à son point de départ sans faire référence aux autres élèves. Ce point mérite également d’être considéré en matière de formation professionnelle et c’est même selon moi un point essentiel.

Ma conclusion subjective :

Nous sommes dans le milieu automobile et on sait très bien qu’on ne fera jamais d’une 2 CV une Ferrari, la formation professionnelle doit se fixer comme principal objectif de faire progresser et monter en compétence les individus dans les domaines définis pour atteindre des objectifs atteignables (SMART). Si le niveau souhaité est inaccessible pour la population ciblée, c’est soit un problème de recrutement, soit un problème d’objectifs qui sont irréalistes, pas un problème de montée en compétence. L’élitisme existera toujours comme mode de sélection, c’est certainement la nature humaine qui est ainsi faite… Il me semble que l’on peut dissocier la sélection qui est et restera une compétition de la montée en compétences en matière de savoir-faire qui est une nécessité pour nous tous, quel que soit notre point de départ. Et si l’entreprise montrait la voie à l’Éducation nationale ?

Et vous, quel est votre point de vue ? jl.chotard@kataption.org

L'info en continu

Marie-Noëlle Tavaud est nommée directrice générale du GNFA 16 mars 2016 par Frédéric MARTY Nominations Feu Vert ouvre ses portes aux jeunes 17 mars 2016 par Frédéric MARTY Après-vente

- Voir tous les articles

Auto Infos à votre rythme :

Auto Infos, le mensuel

Abonnez-vous à Auto Infos pour recevoir chaque mois des analyses approfondies sur le marché de la vente et de l’après-vente automobile.

La newsletter quotidienne

Notre newsletter quotidienne est diffusée auprès des acteurs des filières vente et après-vente automobile tous les jours du lundi au vendredi à 18h00.
Inscrivez-vous, c’est gratuit !

Au quotidien : le fil RSS

Notre flux RSS vous permet de suivre l’actualité du secteur automobile en direct.
Si vous ne savez pas ce qu’est un flux RSS, vous pouvez en apprendre un petit peu plus ici.

Réseaux Sociaux, instantané

Si vous utilisez Twitter, nous vous invitons à nous suivre pour rester en contact avec l’actualité quelles que soient les circonstances.
Suivez-nous aussi sur Google plus, nos actualités y sont postés heure par heure.