Le mensuel du business automobile, vente et aprés-vente
Disponible sur App Store

Au sommaire de décembre 2016

Le monde de l’auto : Cote d’amour des financeurs, distributeurs-financeurs. Une relation plus solide que jamais

  • Interview : Serge Naudin, président du directoire de BMW France
  • Portrait : Raphaël Bretecher, directeur général du département design de Hyundai Motor Europe
  • Coup de fil SAV  : Christophe Musy, directeur de PSA Aftermarket
  • Dossier SAV  : Formation technique  : passage obligé de la qualité de service

Edito | Découvrir

S’abonner

lundi 14 décembre 2015

Mercedes Classe C : un coupé pour séduire

par

La marque allemande décline sa Classe C en coupé pour reprendre des parts de marché sur un segment où l’effet nouveauté et le design comptent particulièrement.

Le précédent coupé sur la base de la Classe C commençait à vieillir sérieusement. Dans le contexte du rajeunissement du design de la gamme, la marque a renouvelé la berline et le break. Place aujourd’hui au coupé sur un segment très sensible à la nouveauté et au design. Si les volumes restent restreints avec approximativement 6 000 voitures par an, le positionnement s’avère élevé et générateur de marges intéressantes. Parmi les modèles les plus vendus figurent par exemple la récente BMW Série 4 et l’Audi A5. Face à ces deux rivales, Mercedes devait mettre à niveau son coupé Classe C. Le nouveau modèle remplit cette mission, avec un design plus moderne et plus racé, inspiré du prestigieux coupé Classe S.

Un cœur de gamme diesel

Si l’image d’un coupé reste lié à la sportivité, la réalité du marché est plus pragmatique. Ainsi, le cœur de gamme du nouveau coupé Classe C sera le moteur 220 d de 170 chevaux équipé de la nouvelle boîte de vitesses 9G-Tronic. Proposée en série sur les deux propulseurs diesel, cette transmission à neuf rapports est plus silencieuse et permet d’abaisser le régime du moteur pour un meilleur rendement. Au cours de l’année 2016, cette boîte sera disponible sur tous les types de motorisations. En matière d’équipements, le moteur 220 d devrait être choisi le plus souvent avec la finition Sportline, pour un tarif de 47 500 euros, auquel les clients ajouteront sans doute une ou deux options pour arriver à un prix moyen de 55 000 euros.

Pour compléter la gamme, la firme propose quatre moteurs à essence (C 180, C 200, C 250 et C 300) avant l’arrivée de deux versions AMG au printemps prochain. Ces deux modèles développeront 476 et 510 chevaux sur la base du même moteur V8 bi-turbo de 4 litres. Ces dernières coifferont la gamme avec des tarifs de 94 100 euros et 102 450 euros. Pour les amateurs d’éditions exclusives, une Edition 1 sera disponible avec quelques équipements spécifiques et une décoration particulière pour 10 200 à 15 500 euros de plus.

Ces véhicules assez exceptionnels ne constitueront pas l’essentiel des ventes mais la marque va axer sa communication pour le coupé sur ces versions. « Le coupé Classe C a un positionnement dynamique et nous allons nous servir des versions AMG dans nos campagnes publicitaires » explique Patrick Sevestre, chef de produit Classe C chez Mercedes-Benz France. Un spot publicitaire particulièrement dynamique devrait être diffusé dans les salles de cinéma pour le lancement. Le coupé y évolue à grands coups de dérapages contrôlés, ce qui interdit au film tout passage sur les écrans de télévision.

Conquérir de nouveaux clients

A l’image des derniers modèles présentés par Mercedes-Benz, ce coupé doit permettre un rajeunissement de la clientèle. La part de conquêtes devrait donc être importante. Pour y parvenir, la marque va également s’appuyer sur les ventes en entreprises. Deux modèles « Business » et « Business Executive » (44 400 à 53 700 euros) sont donc disponibles pour attaquer ce marché. « Nous nous adressons à des chefs d’entreprises ou à des cadres supérieurs avec le coupé. Cela ne représentera pas de gros volumes mais c’est un angle intéressant pour rajeunir notre clientèle » poursuit le chef de produit.

La marque vise la première place du segment, soit un volume de 2 000 à 2 500 voitures par année pleine. « Les premières commandes sont encourageantes. Le réseau attendait ce modèle avec impatience. Le lancement commercial a eu lieu le 5 décembre et nous avons reçu entre une et trois commandes par site » remarque P. Sevestre. Alors que la nouvelle Classe A a permis d’abaisser de 11 ans l’âge moyen de l’acheteur, ce coupé Classe C devrait confirmer la nouvelle orientation de la marque à l’étoile.

L'info en continu

Volkswagen VP : les ventes se tiennent au niveau mondial malgré l’affaire 14 décembre 2015 par Christophe CARIGNANO Constructeurs Flottes : la déductibilité de la TVA sur l’essence ne passe pas 14 décembre 2015 par Alice THUOT Secteur

- Voir tous les articles

Auto Infos à votre rythme :

Auto Infos, le mensuel

Abonnez-vous à Auto Infos pour recevoir chaque mois des analyses approfondies sur le marché de la vente et de l’après-vente automobile.

La newsletter quotidienne

Notre newsletter quotidienne est diffusée auprès des acteurs des filières vente et après-vente automobile tous les jours du lundi au vendredi à 18h00.
Inscrivez-vous, c’est gratuit !

Au quotidien : le fil RSS

Notre flux RSS vous permet de suivre l’actualité du secteur automobile en direct.
Si vous ne savez pas ce qu’est un flux RSS, vous pouvez en apprendre un petit peu plus ici.

Réseaux Sociaux, instantané

Si vous utilisez Twitter, nous vous invitons à nous suivre pour rester en contact avec l’actualité quelles que soient les circonstances.
Suivez-nous aussi sur Google plus, nos actualités y sont postés heure par heure.