Le mensuel du business automobile, vente et aprés-vente
Disponible sur App Store

Au sommaire de novembre 2016

Le monde l’auto - dossier spécial Mondial de l’automobile

  • Enquête - Cote d’amour des constructeurs
  • Interview - Thierry Sybord, directeur général de Volkswagen
  • Portrait - Marie-Noëlle Tavaud, directrice du GNFA
  • Coup de fil SAV - Benoît Raullin, directeur général de Bidgestone France et Benelux
  • Dossier SAV - La réception atelier à l’heure du digital

Edito | Découvrir

S’abonner

mardi 3 novembre 2015

Mercedes Classe A : un restylage tout en douceur

par

Grâce au renouvellement de plusieurs de ses modèles phares dont, entre autres, sa Classe C, son GLE, sa CLA Shooting Brake ou encore son GLC, Mercedes-Benz poursuit sur un rythme de croissance à deux chiffres à Europe, à + 21 % dont 12 % en France. Le constructeur allemand compte bien continuer dans cette voie avec sa Classe A restylée.

Lancée en 2012, la Classe A s’offre un léger restylage avec un objectif affiché par la marque : faire de ce modèle un produit de conquête en séduisant une nouvelle clientèle, plus jeune, avec un véhicule au style affirmé grâce à un facelift exprimant davantage de sportivité et de dynamisme.

Pourtant, à l’extérieur comme à l’intérieur, les changements demeurent confidentiels sur cette berline compacte. À l’avant, les modifications se matérialisent notamment par un pare-chocs avant redessiné, une offre de jantes élargie, une grille de calandre diamant et des projecteurs hautes performances à LED. À l’arrière, la Classe A bénéficie d’un pare-chocs plus compact ainsi que de feux à LED. À l’intérieur, Mercedes pare sa Classe A d’inserts en chrome, de surpiqûres, (volant, aérateurs, accoudoirs de porte…) ainsi que de sièges sport.

De nombreuses finitions disponibles

Peu de changements également concernant la structure de ligne qui reste quasiment identique. La berline compacte est disponible en quatre finitions (Intuition, Inspiration, Sensation, Fascination) auxquelles s’ajoutent une version Sport ainsi que la déclinaison AMG. Sans oublier les versions Business et Business Executive.

En version entrée de gamme, la Classe A s’équipe de nombreux équipements de sécurité à l’instar de l’Adaptative Brake avec fonction Hold et démarrage en cote, du système de détection de somnolence, mais aussi du système d’avertissement incluant l’assistance au freinage adaptatif. Pour le côté connecté, sont proposés l’interface média USB dans la console centrale ainsi que le navigateur internet sur écran central, qui accueille aussi la fonction CarPlay permettant de dupliquer certaines applications du smartphone à bord.

En option, le constructeur inaugure le Dynamic Select qui propose quatre modes de conduite (Confort, Sport, Eco, et Individual) avec le paramétrage de certains éléments du véhicule (volant, système de conduite, suspension).

Un portefeuille de 13 motorisations

Mais c’est surtout au niveau des motorisations que les changements sont les plus perceptibles. Le Facelit de la berline compacte propose une offre de motorisations élargies avec huit motorisations essence et cinq blocs diesel pour des puissances comprises entre 90 et 381 ch.

En essence, Mercedes introduit deux nouveaux moteurs dont la motorisation entrée de gamme essence, le A160 de 102 ch à 5,4 l/100 km et 124 g de CO2. Autre nouveauté en essence : l’ A180 BE edition de 122 ch consommant 5,2 l/100 km pour des rejets de 120 g. Pour la version Sport, un autre nouveau moteur complète la gamme : le A250 et A250 4MATIC de 218 ch.

En diesel, Mercedes propose une gamme débutant avec le 160 d de 90 ch (3,7 l/100 km et 98 g de CO2) avec, comme moteur le plus puissant, le A 220 d de 177 ch, (4,1l/100 km et 107 g), disponible aussi avec la boîte 4MATIC.

À partir de 23 950 euros

Pour les tarifs, comptez un minimum de 23 950 euros TTC en finition Intuition dotée du moteur A 160 de 102 ch et 25 900 euros TTC en diesel avec le A 160 d toujours en finition entrée de gamme. Pour les versions Sport et AMG, comptez respectivement 45 050 et 55 150 euros. Enfin, en Business, les tarifs démarrent à 28 300 euros, auxquels il faut ajouter 3 500 euros pour la ligne Business Executive.

L'info en continu

Les financements de VN bien orientés en septembre 3 novembre 2015 par Alice THUOT Secteur L’EPA américaine ouvre une nouvelle enquête sur un des moteurs Audi et (...) 3 novembre 2015 par Alice THUOT Constructeurs

- Voir tous les articles

Auto Infos à votre rythme :

Auto Infos, le mensuel

Abonnez-vous à Auto Infos pour recevoir chaque mois des analyses approfondies sur le marché de la vente et de l’après-vente automobile.

La newsletter quotidienne

Notre newsletter quotidienne est diffusée auprès des acteurs des filières vente et après-vente automobile tous les jours du lundi au vendredi à 18h00.
Inscrivez-vous, c’est gratuit !

Au quotidien : le fil RSS

Notre flux RSS vous permet de suivre l’actualité du secteur automobile en direct.
Si vous ne savez pas ce qu’est un flux RSS, vous pouvez en apprendre un petit peu plus ici.

Réseaux Sociaux, instantané

Si vous utilisez Twitter, nous vous invitons à nous suivre pour rester en contact avec l’actualité quelles que soient les circonstances.
Suivez-nous aussi sur Google plus, nos actualités y sont postés heure par heure.