Le mensuel du business automobile, vente et aprés-vente
Disponible sur App Store

Au sommaire de décembre 2016

Le monde de l’auto : Cote d’amour des financeurs, distributeurs-financeurs. Une relation plus solide que jamais

  • Interview : Serge Naudin, président du directoire de BMW France
  • Portrait : Raphaël Bretecher, directeur général du département design de Hyundai Motor Europe
  • Coup de fil SAV  : Christophe Musy, directeur de PSA Aftermarket
  • Dossier SAV  : Formation technique  : passage obligé de la qualité de service

Edito | Découvrir

S’abonner

vendredi 18 septembre 2015

Marc Langenbrinck, président de Mercedes-Benz France : « Nous couvrons aujourd’hui toute la gamme des SUV »

par

Rencontre avec le président de Mercedes-Benz France à l’occasion du salon de Francfort. Le dirigeant revient sur ses bons résultats 2015 à travers une bonne dynamique de nouveautés produits.

Auto Infos : Quels sont les résultats sur les huit premiers mois de l’année pour Mercedes-Benz ?

Marc Langenbrinck  : Pour le moment, nous sommes très contents. Nous enregistrons une croissance de 10 % sur un marché à 5-6 %. Les nouveautés sont très bien reçues. On sait que notre deuxième moitié de l’année sera plus forte parce que nous avons beaucoup de lancements. Nous allons pouvoir être encore la marque la plus dynamique dans le premium comme c’est le cas depuis quatre ans.

A. I. : Quid de vos ventes à particuliers ?

M. L. : Le segment qui a la plus forte croissance, c’est toujours les ventes aux sociétés qui progressent de 15 % cette année. Mais on voit un vrai retour du particulier, ce qui est très bien à hauteur de 8 %. Nos journées portes ouvertes ont été excellentes. Depuis le lancement de la Classe A, nous n’avions pas vu ce genre d’affluence et de prises de commande. Nous sommes optimistes quant à un rebond du marché français.

A. I. : Comment évolue votre réseau ?

M. L. : Notre réseau a vu une augmentation de sa profitabilité pour s’inscrire en moyenne à 1,7 %. Je pense que l’année 2015 sera au moins stable, voire en légère croissance. Nous venons d’en discuter avec le groupement qui est très optimiste également car il voit que les clients viennent et s’intéressent à nos voitures.

A. I. : Quel est justement votre plan produits d’ici à la fin de l’année ?

M. L. : Nous venons de lancer notre nouvelle gamme de SUV. Nous avions introduit avant les vacances le GLE Coupé et on va maintenant proposer le GLC qui succède au GLK. C’est un vrai SUV compact doté de toutes les capacités que l’on sait faire au niveau du tout-terrain. Ce qui est très important car lorsqu’il y a un « G » dans le nom d’un modèle Mercedes, il faut assurer au niveau du tout terrain. Nous avons également le facelift de la Classe A qui est la première voiture premium vendue en France. En décembre, nous aurons la Classe C coupé avec une magnifique ligne très pure.

A. I. : Vous couvrez désormais toute la gamme des SUV ?

M. L. : Nous avons toute la gamme effectivement : le GLA en compact, le GLC en medium, le GLE en luxe et GL qui aura son GLS l’année prochaine. Nous avons le mythique G qui est l’arrière-grand-père de tous les SUV et qui ne cesse de croître.

A. I. : Constatez-vous un basculement du financement vers la LOA cette année ?

M. L. : Je vois effectivement ce changement et je l’accueille les bras ouverts car c’est la manière la plus intelligente d’acheter une voiture. Avec la LOA, vous pouvez packager les services. Nous sommes en train de le faire avec la nouvelle Classe A à 299 euros. Le client a ainsi une planification de ses dépenses. C’est une évolution qui fait son chemin et qui vient d’une logique qui existe depuis longtemps dans les entreprises. Aujourd’hui, cela représente de 30 à 40 % de nos financements. Je pense que c’est une tendance lourde du marché. L’avantage pour nous, c’est évidemment la fidélisation du client.

A. I. : Quels sont les thèmes de ce salon de Francfort 2015 ?

M. L. : Au niveau économique, la Chine inquiète beaucoup de monde. Nous sommes optimistes car nous sommes en croissance dans ce pays. Il ne faut pas oublier que c’est encore la plus grande économie du monde. L’Europe connaît un vrai rebond à + 13 %, c’est une bonne nouvelle qui équilibre les choses. La technologie est un autre thème. Pour notre part, nous tendons vers une vision zéro émission. La technologie électrique fonctionne tout en ayant des restrictions au niveau de l’infrastructure de chargement et l’autonomie de la voiture. Autant de sujets qu’il va falloir travailler avec les autres constructeurs et les pouvoirs publics. Nous travaillons également sur l’hydrogène mais cela dépend aussi de l’infrastructure.

L'info en continu

Speedy relance la création de centre intégré 18 septembre 2015 par Ludovic BELLANGER Après-vente Sautez sur l’occasion 18 septembre 2015 par Marion Baile, GNFA Le coin formation

- Voir tous les articles

Auto Infos à votre rythme :

Auto Infos, le mensuel

Abonnez-vous à Auto Infos pour recevoir chaque mois des analyses approfondies sur le marché de la vente et de l’après-vente automobile.

La newsletter quotidienne

Notre newsletter quotidienne est diffusée auprès des acteurs des filières vente et après-vente automobile tous les jours du lundi au vendredi à 18h00.
Inscrivez-vous, c’est gratuit !

Au quotidien : le fil RSS

Notre flux RSS vous permet de suivre l’actualité du secteur automobile en direct.
Si vous ne savez pas ce qu’est un flux RSS, vous pouvez en apprendre un petit peu plus ici.

Réseaux Sociaux, instantané

Si vous utilisez Twitter, nous vous invitons à nous suivre pour rester en contact avec l’actualité quelles que soient les circonstances.
Suivez-nous aussi sur Google plus, nos actualités y sont postés heure par heure.