Le mensuel du business automobile, vente et aprés-vente
Disponible sur App Store

Au sommaire de décembre 2016

Le monde de l’auto : Cote d’amour des financeurs, distributeurs-financeurs. Une relation plus solide que jamais

  • Interview : Serge Naudin, président du directoire de BMW France
  • Portrait : Raphaël Bretecher, directeur général du département design de Hyundai Motor Europe
  • Coup de fil SAV  : Christophe Musy, directeur de PSA Aftermarket
  • Dossier SAV  : Formation technique  : passage obligé de la qualité de service

Edito | Découvrir

S’abonner

mardi 14 juin 2016

Ma vie au Garac : Antoine Dassié, terminale bac pro maintenance des véhicules particuliers

par

Chaque semaine, un élève ou un apprenti du Garac témoigne de son parcours et de sa vie à l’école nationale des professions de l’automobile.

Au collège, je n’étais pas tellement passionné par les cours… J’ai découvert le Garac lors du salon de l’Etudiant. La personne qui tenait le stand m’a gentiment accueilli et m’a tout expliqué. Moi qui adore l’auto depuis tout petit, c’était exactement ce que je voulais faire. Mon collège a voulu que je fasse un bac technologique, mais j’ai refusé car je voulais entrer au Garac. Habitant Marne-la-Vallée, je me suis inscrit à l’internat. Il y a une bonne ambiance. Cela m’a permis de mieux connaître les autres et de me sentir à l’aise très rapidement.

Pour moi, le Garac est un lycée formidable. Dans toutes les matières, nos professeurs essayent de rattacher leur enseignement à l’automobile pour nous intéresser et pour avoir une vision globale des choses. En mathématiques, cette méthode est super pour ceux qui ne sont pas doués ou qui ne sont pas motivés par cette discipline. Par exemple : calculer le volume d’air d’un pneumatique gonflé à 2 Bars…

Parallèlement, en complément à nos études, le Garac nous propose des projets. Cela nous ouvre l’esprit et nous permet de nous sentir « importants », reconnus dans notre lycée. En trois ans, j’ai fait un stage en République tchèque, j’ai découvert un autre pays et des méthodes de travail différentes. Là-bas, on répare beaucoup plus qu’en France. J’ai aussi participé à la préparation de l’action Auto-évasion pour les enfants hospitalisés. J’ai suivi le Garac code, qui m’a permis de me préparer au code de la route. J’ai aidé les jurys du Car Mechanic Junior, un concours international de mécanique-électronique qui s’est déroulé au Garac début juin. Ma classe a participé au concours Incroyables talents au Garac organisé par notre professeur de français. C’est important aussi dans des métiers de service de bien se sentir et d’être capable de s’exprimer devant les autres.

Je quitte le Garac l’année prochaine. Je suis triste car j’y ai passé trois années formidables. Je veux préparer un BTS moteur à combustion interne. Si tout se passe bien, je reviendrai au Garac pour y préparer en trois ans le diplôme d’ingénieur en mécatronique assistance de véhicules car mon objectif professionnel est de rester dans le domaine de l’après-vente automobile. C’est pour moi un secteur d’activité passionnant qui ne s’arrêtera jamais, même si on n’en connaît pas pour l’instant l’organisation dans le futur. J’aime la relation avec le client, l’organisation, la gestion. J’adore les voitures. Infiniti est ma marque préférée.

Garac. Ecole nationale des professions de l’automobile, 3 boulevard Gallieni Argenteuil. Tél. : 01 34 34 37 40. www.garac.com. Portes ouvertes : mercredi 15 juin de 9 heures à 12 heures.

L'info en continu

Les ventes de VO très récents chutent en mai 14 juin 2016 par Christophe CARIGNANO Distribution VO Digital : ouverture de l’Audi City Paris 14 juin 2016 par Christophe CARIGNANO Distribution VN

- Voir tous les articles

Auto Infos à votre rythme :

Auto Infos, le mensuel

Abonnez-vous à Auto Infos pour recevoir chaque mois des analyses approfondies sur le marché de la vente et de l’après-vente automobile.

La newsletter quotidienne

Notre newsletter quotidienne est diffusée auprès des acteurs des filières vente et après-vente automobile tous les jours du lundi au vendredi à 18h00.
Inscrivez-vous, c’est gratuit !

Au quotidien : le fil RSS

Notre flux RSS vous permet de suivre l’actualité du secteur automobile en direct.
Si vous ne savez pas ce qu’est un flux RSS, vous pouvez en apprendre un petit peu plus ici.

Réseaux Sociaux, instantané

Si vous utilisez Twitter, nous vous invitons à nous suivre pour rester en contact avec l’actualité quelles que soient les circonstances.
Suivez-nous aussi sur Google plus, nos actualités y sont postés heure par heure.