Le mensuel du business automobile, vente et aprés-vente
Disponible sur App Store

Au sommaire de novembre 2016

Le monde l’auto - dossier spécial Mondial de l’automobile

  • Enquête - Cote d’amour des constructeurs
  • Interview - Thierry Sybord, directeur général de Volkswagen
  • Portrait - Marie-Noëlle Tavaud, directrice du GNFA
  • Coup de fil SAV - Benoît Raullin, directeur général de Bidgestone France et Benelux
  • Dossier SAV - La réception atelier à l’heure du digital

Edito | Découvrir

S’abonner

jeudi 14 janvier 2016

Des dépassements de normes de CO2 relevés chez Renault par la commission technique

par

Alors que des dépassements de normes de CO2 ont été constatés sur les 11 véhicules Renault jusqu’à présent testés par l’Utac, le groupe a annoncé que la DGCCRF a perquisitionné la semaine dernière trois de ses sites.

Comme annoncé il y a quelques semaines, la commission technique indépendante, présidée par la ministre de l’Écologie Ségolène Royal et chargée de vérifier la conformité des véhicules en matière des émissions polluants, mène son enquête suite au Volkswagen Gate. Ce sont ainsi près de 100 véhicules en circulation qui sont entre les mains de l’Utac, organisme chargé de l’homologation des véhicules commercialisés en France. Et les résultats s’avèrent mitigés pour Renault.

Sur les 25 véhicules du groupe devant faire l’objet d’un contrôle par l’Utac, 11 ont d’ores et déjà été contrôlés. Suite à ces tests, Ségolène Royal a annoncé « un dépassement des normes de CO2 ». Précision importante cependant : l’étude n’établit pas l’existence de logiciel de fraude. Deux autres constructeurs étrangers seraient dans le même cas que Renault.

Trois sites Renault perquisitionnés par la DGCCRF la semaine passée

Des dépassements de normes de CO2 qui ont sans doute motivé la perquisition de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes chez Renault. La DGCCRF s’est en effet rendue sur trois sites situés en Île-de-France, à savoir le siège social, le centre technique Renault de Lardy et le technocentre de Guyancourt.

Selon le groupe, qui s’est exprimé il y a quelques heures dans un communiqué, il s’agirait « d’un complément d’investigation sur pièce et sur site, qui a vocation à valider définitivement les premiers éléments d’analyse réalisés par la commission technique indépendante. ». Cette annonce a eu l’effet d’une bombe pour le titre Renault qui a perdu jusqu’à 20 % à la Bourse de Paris avant de se stabiliser à l’heure actuelle à environ - 9 % à 78 euros l’action contre 86 euros à la même heure hier.

À noter que PSA a également communiqué sur les résultats des tests pratiqués par l’Utac et affirme qu’aucun logiciel permettant de falsifier le niveau des émissions de NOx n’a été détecté sur les modèles testés.

L'info en continu

Un nouveau guide de colorimétrie chez Valspar 14 janvier 2016 par Frédéric MARTY Après-vente Le groupement des concessionnaires Toyota décide sa dissolution 15 janvier 2016 par Christophe CARIGNANO Constructeurs

- Voir tous les articles

Auto Infos à votre rythme :

Auto Infos, le mensuel

Abonnez-vous à Auto Infos pour recevoir chaque mois des analyses approfondies sur le marché de la vente et de l’après-vente automobile.

La newsletter quotidienne

Notre newsletter quotidienne est diffusée auprès des acteurs des filières vente et après-vente automobile tous les jours du lundi au vendredi à 18h00.
Inscrivez-vous, c’est gratuit !

Au quotidien : le fil RSS

Notre flux RSS vous permet de suivre l’actualité du secteur automobile en direct.
Si vous ne savez pas ce qu’est un flux RSS, vous pouvez en apprendre un petit peu plus ici.

Réseaux Sociaux, instantané

Si vous utilisez Twitter, nous vous invitons à nous suivre pour rester en contact avec l’actualité quelles que soient les circonstances.
Suivez-nous aussi sur Google plus, nos actualités y sont postés heure par heure.