Le mensuel du business automobile, vente et aprés-vente
Disponible sur App Store

Au sommaire de novembre 2016

Le monde l’auto - dossier spécial Mondial de l’automobile

  • Enquête - Cote d’amour des constructeurs
  • Interview - Thierry Sybord, directeur général de Volkswagen
  • Portrait - Marie-Noëlle Tavaud, directrice du GNFA
  • Coup de fil SAV - Benoît Raullin, directeur général de Bidgestone France et Benelux
  • Dossier SAV - La réception atelier à l’heure du digital

Edito | Découvrir

S’abonner

mardi 19 juillet 2016

Les véhicules autonomes pourraient aggraver les embouteillages dans un premier temps

par

Here, le spécialiste des services Cloud de localisation, et l’analyste SBD ont exploré dans un livre blanc l’impact qu’auront sur le trafic automobile l’intensification des niveaux d’automatisation des véhicules et leur adoption par les automobilistes. Ils réfléchissent aux moyens dont dispose l’industrie automobile pour gérer la coexistence de véhicules traditionnels et autonomes et les difficultés que cela pose à moyen terme.

Cette étude prévient que l’automatisation croissante des véhicules risque d’accroître les embouteillages dans un avenir proche, à moins que l’industrie automobile intensifie ses efforts de collaboration pour rendre la transition la plus fluide possible.

« Les véhicules autonomes vont potentiellement révolutionner la mobilité à long terme, et améliorer radicalement la sécurité sur les routes, explique Andrew Hart, directeur chez SBD et co-auteur de l’étude. Mais la progression vers une autonomisation complète des voitures est semée d’embûches, et pourrait créer des complications inattendues à court terme. Les acteurs du secteur automobile et les autorités publiques devront travailler ensemble pour éviter ces complications, afin de gagner la confiance des utilisateurs et d’obtenir les bénéfices sociétaux associés à ces technologies ».

Aggravation des embouteillages au début de l’autonome

Selon les auteurs, l’ampleur de l’impact des véhicules automatisés sur l’encombrement du réseau routier sera déterminée par deux facteurs : le niveau d’automatisation des véhicules, et le niveau d’adoption de ces véhicules par les consommateurs. Des niveaux d’automatisation basiques pourront avoir un faible impact positif de diminution des embouteillages, mais des niveaux d’automatisation supérieurs les aggraveront tant que la proportion de véhicules automatisés reste faible.

Privilégier les véhicules autonomes collaboratifs

Pour maîtriser le risque d’intensification des embouteillages lors de ces périodes de transition, les auteurs invitent les constructeurs à privilégier le modèle de véhicules autonomes collaboratifs (Collaborative Autonomous Cars). Cela suppose un effort collectif pour supprimer les silos d’information et établir des passerelles d’échange de données des véhicules, du réseau routier et des infrastructures conjointement avec les organismes des transports locaux, régionaux et nationaux. L’étude en anglais est disponible en cliquant ici.

L'info en continu

Des pièces à prix variables en Europe 19 juillet 2016 par Frédéric MARTY Après-vente Five Star apprécie Volkswagen 19 juillet 2016 par Frédéric MARTY Après-vente

- Voir tous les articles

Auto Infos à votre rythme :

Auto Infos, le mensuel

Abonnez-vous à Auto Infos pour recevoir chaque mois des analyses approfondies sur le marché de la vente et de l’après-vente automobile.

La newsletter quotidienne

Notre newsletter quotidienne est diffusée auprès des acteurs des filières vente et après-vente automobile tous les jours du lundi au vendredi à 18h00.
Inscrivez-vous, c’est gratuit !

Au quotidien : le fil RSS

Notre flux RSS vous permet de suivre l’actualité du secteur automobile en direct.
Si vous ne savez pas ce qu’est un flux RSS, vous pouvez en apprendre un petit peu plus ici.

Réseaux Sociaux, instantané

Si vous utilisez Twitter, nous vous invitons à nous suivre pour rester en contact avec l’actualité quelles que soient les circonstances.
Suivez-nous aussi sur Google plus, nos actualités y sont postés heure par heure.