Le mensuel du business automobile, vente et aprés-vente
Disponible sur App Store

Au sommaire de novembre 2016

Le monde l’auto - dossier spécial Mondial de l’automobile

  • Enquête - Cote d’amour des constructeurs
  • Interview - Thierry Sybord, directeur général de Volkswagen
  • Portrait - Marie-Noëlle Tavaud, directrice du GNFA
  • Coup de fil SAV - Benoît Raullin, directeur général de Bidgestone France et Benelux
  • Dossier SAV - La réception atelier à l’heure du digital

Edito | Découvrir

S’abonner

mardi 13 octobre 2015

Les projets d’Euro Repar Car Service pour son réseau

par

À l’occasion du salon Equip Auto, Euro Repar Car Service a détaillé à son réseau sa stratégie de développement.

2015, année de transition pour le réseau franco-espagnol. Après avoir renouvelé les contrats des adhérents des deux pays, Euro Repar Car Service est passé de 950 à 800 garages. « Nous avons ensuite travaillé à renouveler notre réseau avec, à la clé, 25 % d’adhérents supplémentaires en un an », a souligné Nuno Zigue, directeur de la business unit Eurorepar Aftermarket.

C’est sur ces nouvelles bases que le réseau de réparation multimarques a élaboré un plan de reconquête du marché de l’après-vente avec comme ambition : la densification de son réseau français, espagnol et italien pour atteindre 2 300 adhérents d’ici à la fin de l’année, dont 1 250 en France. Fin 2016, Euro Repar Car Service vise un réseau français composé de 1 600 à 1 800 adhérents, toujours via un mode d’adhésion individuel. « Nous n’envisageons pas pour le moment de partenariat avec d’autres réseaux », a précisé Nuno Zigue.

Le développement du réseau en route

Prochaines cibles de l’enseigne en Europe, l’Allemagne, qui devrait compter une centaine de garages d’ici à la fin 2015, mais aussi les Pays-Bas et la Belgique avec un déploiement progressif dès 2016. Mais Euro Repar Car Service ne compte pas s’arrêter aux frontières du Vieux Continent comme l’a souligné Nuno Zigue. « Notre implantation dans d’autres pays, à l’image du Brésil, de la Chine ou encore de la Russie est à l’étude. Même si ces marchés subissent un certain ralentissement économique, nous sommes persuadés qu’un business y est possible. Nous devons avancer prudemment, être à l’écoute de ces marchés et adapter notre business modèle. » L’enseigne ambitionne ainsi de compter 8 000 points de service en 2020. Et pour recruter ses futurs adhérents, Euro Repar Car Service ne manque ni d’arguments ni de projets. Premier d’entre eux, la mutualisation de la distribution des pièces via des plateformes communes.

Des arguments pour convaincre

«  Nous avons le projet de lancer une nouvelle distribution des pièces de rechange en Europe, basée sur la création de plateformes de distribution de pièces multimarques, Citroën, Peugeot, DS et Eurorepar , a souligné Nuno Zigue. Le but : que PSA mette à disposition des adhérents sa puissance logistique, afin que les garages d’Euro Repar Car Service bénéficient en amont d’une supply chain plus performance, avec un choix de pièce toujours plus étendu. En complément, Euro Repar Car Service prévoit de revoir le contenu de sa gamme qui, actuellement, couvre 80 % du parc automobile en entretien et usure en France sur 50 familles et près de 9 000 références. Avec ce remaniement, l’enseigne souhaite s’assurer que cette gamme soit la plus équilibrée possible, tout en assurant une couverture suffisante, et ceci, quelle que soit la marque. Enfin, le réseau agira sur le levier communication. « Nous allons investir davantage dans l’enseigne : après avoir créé une nouvelle identité Euro Repar Car Service suite à la fusion de Motaquip et d’Eurorepar, nous souhaitons donner à l’enseigne une notoriété auprès du grand public grâce à une large communication soutenu par des moyens marketing et digitaux. Nous sommes en effet bien connus des professionnels, notamment en France et en Espagne, mais restons en revanche largement méconnus du grand public . »

La digitalisation se poursuit

Fin mars, PSA rachetait le site de vente de pièces en ligne Mister Auto, « une opportunité pour pénétrer dans le segment du e-commerce B to C  », a souligné Nuno Zigue. Le projet de la tête de réseau : convaincre ses adhérents de proposer le montage des pièces Mister Auto. Projet qui fut finalement avorté devant la fronde des garages. Aujourd’hui, la stratégie a changé : « Depuis quelques jours, les adhérents d’Euro Repar Car Service peuvent devenir volontairement centre de montage de pièces achetées sur le site mister-auto.com, a expliqué Nuno Zigue. Tous les garages n’ont pas le même stade de maturité par rapport au e-commerce, leur laisser cette décision entre leurs mains semblait la solution la plus appropriée. » Parallèlement, l’enseigne déploiera plus largement ses services de prise de rendez-vous et de devis en ligne avec, comme prochaine étape, l’interfaçage des DMS des garages.

L'info en continu

Onze modèles Lexus à Tokyo 13 octobre 2015 par Alice THUOT Constructeurs Hella poursuit son entrée sur le freinage 13 octobre 2015 par Frédéric MARTY Equipementiers

- Voir tous les articles

Auto Infos à votre rythme :

Auto Infos, le mensuel

Abonnez-vous à Auto Infos pour recevoir chaque mois des analyses approfondies sur le marché de la vente et de l’après-vente automobile.

La newsletter quotidienne

Notre newsletter quotidienne est diffusée auprès des acteurs des filières vente et après-vente automobile tous les jours du lundi au vendredi à 18h00.
Inscrivez-vous, c’est gratuit !

Au quotidien : le fil RSS

Notre flux RSS vous permet de suivre l’actualité du secteur automobile en direct.
Si vous ne savez pas ce qu’est un flux RSS, vous pouvez en apprendre un petit peu plus ici.

Réseaux Sociaux, instantané

Si vous utilisez Twitter, nous vous invitons à nous suivre pour rester en contact avec l’actualité quelles que soient les circonstances.
Suivez-nous aussi sur Google plus, nos actualités y sont postés heure par heure.