Le mensuel du business automobile, vente et aprés-vente
Disponible sur App Store

Au sommaire de décembre 2016

Le monde de l’auto : Cote d’amour des financeurs, distributeurs-financeurs. Une relation plus solide que jamais

  • Interview : Serge Naudin, président du directoire de BMW France
  • Portrait : Raphaël Bretecher, directeur général du département design de Hyundai Motor Europe
  • Coup de fil SAV  : Christophe Musy, directeur de PSA Aftermarket
  • Dossier SAV  : Formation technique  : passage obligé de la qualité de service

Edito | Découvrir

S’abonner

lundi 30 novembre 2015

Les pièces de rechange automobiles en ligne toujours moins chères

par

Une étude menée dans les six plus grands pays européens par le cabinet 2hm & Associates et l’association allemande VREI pour le compte de l’équipementier Schaeffler Automotives dégage cinq grandes tendances du commerce en ligne des pièces de rechange. Un canal qui s’octroie à l’heure actuelle 12 % de parts de marché dans la vente de pièces de rechange.

Premier enseignement à tirer de cette étude : la différence de prix entre la distribution en ligne et la distribution classique n’a cessé d’augmenter depuis 2012, date à laquelle la dernière étude sur le sujet a été réalisée. Ainsi, actuellement, les pièces de rechange vendues en ligne sont 21 % moins chères que les pièces commercialisées par le canal de vente traditionnel. Cependant, nombre d’experts du marché estiment que cette moyenne a atteint son niveau maximum. « À la lumière de la consolidation du marché et de la fusion croissance des mondes online et offline, il est improbable que les prix continuent à baisser », note ainsi l’étude.

Deuxième constatation : le commerce en ligne continue de croître, mais de façon moins dynamique. Alors qu’entre 2012 et 2015, cette activité connaissait dans quasiment tous les pays européens des taux de croissance annuels à deux chiffres, les derniers résultats révèlent un ralentissement de cette progression. Selon l’étude, ce taux devrait diminuer pour passer sous le seuil des 10 % à l’horizon 2018. Raison invoquée : la baisse du nombre de clients particuliers potentiel ainsi que des « do-iters » due à des véhicules toujours plus complexes.

Un marché plus ouvert

Dans ce contexte, la suprématie de certains acteurs s’effrite pour laisser place à un marché plus ouvert. Avec comme illustration, des ventes en baisse pour eBay Motors dans certains pays comme l’Allemagne en raison d’un nombre de plus en plus important de revendeurs qui quittent eBay Motors afin d’ouvrir leur propre magasin en ligne. Un recul imputé également à la montée en puissance de concurrents de taille. À l’image d’Amazone, dont le chiffre d’affaires réalisé à partir de la vente de pièce de rechange a été estimé entre 80 et 120 millions d’euros.

Dans le même temps, le secteur assiste à une professionnalisation de ses acteurs avec des investisseurs importants d’entreprises aujourd’hui bien implantées. Internationalisation croissante, diversification des stratégies d’approvisionnement, des stratégies de tarification professionnelles, orientation de l’activité vers les clients professionnels sont autant de signes de cette professionnalisation. « À l’heure actuelle, un magasin en ligne sur deux se présente en plusieurs langues et propose des services supplémentaires », ajoute l’étude.

L'info en continu

Here veut déployer un système de transport coopératif intelligent 27 novembre 2015 par Alice THUOT Secteur PSA : 3 000 kilomètres en véhicule autonome 30 novembre 2015 par Alice THUOT Secteur

- Voir tous les articles

Auto Infos à votre rythme :

Auto Infos, le mensuel

Abonnez-vous à Auto Infos pour recevoir chaque mois des analyses approfondies sur le marché de la vente et de l’après-vente automobile.

La newsletter quotidienne

Notre newsletter quotidienne est diffusée auprès des acteurs des filières vente et après-vente automobile tous les jours du lundi au vendredi à 18h00.
Inscrivez-vous, c’est gratuit !

Au quotidien : le fil RSS

Notre flux RSS vous permet de suivre l’actualité du secteur automobile en direct.
Si vous ne savez pas ce qu’est un flux RSS, vous pouvez en apprendre un petit peu plus ici.

Réseaux Sociaux, instantané

Si vous utilisez Twitter, nous vous invitons à nous suivre pour rester en contact avec l’actualité quelles que soient les circonstances.
Suivez-nous aussi sur Google plus, nos actualités y sont postés heure par heure.