Le mensuel du business automobile, vente et aprés-vente
Disponible sur App Store

Au sommaire de décembre 2016

Le monde de l’auto : Cote d’amour des financeurs, distributeurs-financeurs. Une relation plus solide que jamais

  • Interview : Serge Naudin, président du directoire de BMW France
  • Portrait : Raphaël Bretecher, directeur général du département design de Hyundai Motor Europe
  • Coup de fil SAV  : Christophe Musy, directeur de PSA Aftermarket
  • Dossier SAV  : Formation technique  : passage obligé de la qualité de service

Edito | Découvrir

S’abonner

mercredi 2 mars 2016

Les nouveaux trophées de l’année

par

Le trophée européen « Car of the year » a été instauré en 1964 pour récompenser le meilleur véhicule européen mais pas uniquement accordé à une marque européenne (exemple Nissan en 1993 et 2011). Ce trophée est décerné chaque année par un jury européen de 58 journalistes spécialisés de la presse automobile dans 22 pays. Le premier véhicule primé était la Rover 2000. Pour les jeunes, voilà à quoi ressemblait le premier lauréat.

Depuis la création de ce trophée plusieurs marques ont même disparu : Austin, Rover, NSU et Simca. Tout le monde en Europe est d’accord pour reconnaître que cette récompense est méritée et est attribuée sur des règles a priori indiscutables. On estime que le titre de « Car of the year » rapporte au modèle primé environ 150 000 ventes supplémentaires en Europe (exception faite de la Nissan Leaf).

Mais voilà que le succès mérité de cette manifestation est désormais galvaudé et chacun veut avoir sa part du gâteau pour créer, au niveau national, des concours afin de récompenser des équipes marketing et des produits innovants en donnant la parole à des consommateurs panélistes (parfois rétribués) utilisateurs du produit. Depuis quelques années, on a donc droit à l’éclosion de trophées de toutes sortes comme le Produit de l’année, la Saveur de l’année, le Service client de l’année, l’Enseigne de l’année, la Chaîne de magasins de l’année, la Radio de l’année… Vous avez raison, il y en a probablement d’autres moins connus. Ce sont les marques qui paient pour que leurs produits soient évalués et bien entendu l’issue est déjà connue, le titre est certain.

Les produits pouvant participer à l’élection du Produit de l’année peuvent concerner les domaines suivants : alimentaire, entretien, hygiène-beauté, cosmétiques, bricolage, petit électroménager, bazar léger, sport, parapharmacie, jardinage. En fait, pour faire simple : tout. Cela va de la brosse à dents au nettoyeur haute pression. Il y ainsi eu près de 60 produits primés en 2015. Il est vrai que l’alcool et le tabac sont, pour l’instant, bannis de ce type de récompense mais ne nous trompons pas… ça risque de venir.

Personne ne comprend plus rien dans ces récompenses « bidons ». Il n’est donc pas évident que les marques primées génèrent des ventes supplémentaires de manière significative, au contraire des agences organisatrices.

Bernard Coste (bc@bernard-coste.com) est membre de Team Auto

L'info en continu

Hausse de 8 % du marché VO en février 1er mars 2016 par Frédéric MARTY Distribution VO 494 postes supprimés chez Michelin 2 mars 2016 par Alice THUOT Equipementiers

- Voir tous les articles

Auto Infos à votre rythme :

Auto Infos, le mensuel

Abonnez-vous à Auto Infos pour recevoir chaque mois des analyses approfondies sur le marché de la vente et de l’après-vente automobile.

La newsletter quotidienne

Notre newsletter quotidienne est diffusée auprès des acteurs des filières vente et après-vente automobile tous les jours du lundi au vendredi à 18h00.
Inscrivez-vous, c’est gratuit !

Au quotidien : le fil RSS

Notre flux RSS vous permet de suivre l’actualité du secteur automobile en direct.
Si vous ne savez pas ce qu’est un flux RSS, vous pouvez en apprendre un petit peu plus ici.

Réseaux Sociaux, instantané

Si vous utilisez Twitter, nous vous invitons à nous suivre pour rester en contact avec l’actualité quelles que soient les circonstances.
Suivez-nous aussi sur Google plus, nos actualités y sont postés heure par heure.