Le mensuel du business automobile, vente et aprés-vente
Disponible sur App Store

Au sommaire de décembre 2016

Le monde de l’auto : Cote d’amour des financeurs, distributeurs-financeurs. Une relation plus solide que jamais

  • Interview : Serge Naudin, président du directoire de BMW France
  • Portrait : Raphaël Bretecher, directeur général du département design de Hyundai Motor Europe
  • Coup de fil SAV  : Christophe Musy, directeur de PSA Aftermarket
  • Dossier SAV  : Formation technique  : passage obligé de la qualité de service

Edito | Découvrir

S’abonner

vendredi 4 septembre 2015

Les entreprises doivent-elles promouvoir la présence d’objets connectés au travail ?

par

Ces nouveaux outils du quotidien sont en train d’envahir les foyers. Mis en place par les constructeurs dans les voitures et autres biens de consommation ou encore par les services marketing dans les show-rooms, ces objets ont pour but de faciliter nos vies de consommateurs en reconnaissant les habitudes, les attentes ou les choix des uns et des autres.

Mais si les objets connectés créés à destinations des particuliers se développent, la recherche et le développement de ceux à destination des salariés tardent à venir, alors même qu’ils pourraient profiter à tous et contribuer à une meilleure qualité de vie au travail.

Si l’espace de travail connecté se compose comme par exemple dans un bureau classique d’une chaise et d’une table et d’un ordinateur, le bureau connecté pourra faciliter la vie professionnelle et privée du salarié, anticiper certains de ses besoins et prévenir des risques psychosociaux. Aujourd’hui déjà, une chaise connectée peut analyser la pression subie par le dos de son utilisateur et réajuster son dossier, un stylo pourrait transmettre en temps réel les notes prises sur papier à un PC ou un écran pourrait adapter sa luminosité en fonction de la lumière ambiante. Il en va de même pour les ateliers. Certaines entreprises se disputent les labels récompensant les entreprises où il fait bon vivre et investissent dans ces technologies mais la croissance du phénomène montre que ces solutions vont bientôt inonder les bureaux.

Parallèlement, la digitalisation de l’entreprise empiétant de plus en plus sur la vie privée expose d’avantage les salariés à leur employeur. L’arrivée des objets connectés dans l’entreprise par l’apport de confort supplémentaire devrait réduire l’effet du stress digital décrit comme risque professionnel. L’entreprise connectée ne se limitera alors plus à l’espace de travail mais sera en plus une plateforme de services rendus aux salariés, comme une caisse de cafétéria qui veillerait à la bonne hygiène alimentaire ou un badge de parking qui indiquerait via le GPS les places disponibles ou encore des relais domotiques permettant de lancer automatiquement au domicile des applications de chauffage ou autre lors de la fermeture du poste de travail.

L’enjeu de l’arrivée des objets connectés dans l’entreprise en perfectionnant les espaces de travail sera d’augmenter les services rendus aux salariés pour améliorer la qualité de vie au travail et consolider le sentiment d’appartenance en renforçant le pacte social. L’objet connecté doit aussi humaniser la digitalisation et contribuer à minimiser le stress rendant ainsi les salariés plus détendus et donc plus productifs. L’innovation technique et l’innovation sociale permettront d’approcher une performance plus durable. Mettre en place ces objets connectés dans l’entreprise au plus vite permettra d’éviter de laisser se creuser les fossés entre confort domestique, digitalisation des métiers et vie au travail et permettra à chacun de faire évoluer son organisation personnelle comme par jeu pour suivre le rythme des progrès techniques.

L'info en continu

Pas de vacances d’été pour le marché du véhicule d’occasion 4 septembre 2015 par Alice THUOT Distribution VO L’Audi SQ5 TDI plus sur les routes de France en octobre 4 septembre 2015 par Alice THUOT Constructeurs

- Voir tous les articles

Auto Infos à votre rythme :

Auto Infos, le mensuel

Abonnez-vous à Auto Infos pour recevoir chaque mois des analyses approfondies sur le marché de la vente et de l’après-vente automobile.

La newsletter quotidienne

Notre newsletter quotidienne est diffusée auprès des acteurs des filières vente et après-vente automobile tous les jours du lundi au vendredi à 18h00.
Inscrivez-vous, c’est gratuit !

Au quotidien : le fil RSS

Notre flux RSS vous permet de suivre l’actualité du secteur automobile en direct.
Si vous ne savez pas ce qu’est un flux RSS, vous pouvez en apprendre un petit peu plus ici.

Réseaux Sociaux, instantané

Si vous utilisez Twitter, nous vous invitons à nous suivre pour rester en contact avec l’actualité quelles que soient les circonstances.
Suivez-nous aussi sur Google plus, nos actualités y sont postés heure par heure.