Le mensuel du business automobile, vente et aprés-vente
Disponible sur App Store

Au sommaire de février 2017

Le monde l’auto : bilan et prévisions des constructeurs

  • Interview  : Marc Meurer, directeur d’Audi France
  • Portrait : David Tuchbant, président du groupe Identicar
  • Dossier après-vente : Top départ pour la pièce de réemploi
  • Coup de fil SAV : Pierre-Michel Erard, directeur après-vente France de Renault

Edito | Découvrir

S’abonner

lundi 13 mars 2017

Les ambitieux projets des constructeurs pour leurs voitures électriques seront-ils exaucés ?

par

Alors que le constructeur Tesla a inauguré récemment sa première « gigafactory » s’étendant sur un espace grand comme 71 terrains de foot pour produire 35 GWh (gigawattheure) de piles cylindriques lithium-ion à l’horizon 2020 (soit l’équivalent de la totalité de la production mondiale de 2013), et que de nombreux autres constructeurs viennent de présenter de nombreux modèles électrifiés de plus en plus réalistes (car éloignés des concept-cars d’il y a 5 à 10 ans) au salon de Genève, on peut légitimement se demander si la production de batteries sera suffisante d’ici à 2025 afin de satisfaire tout le monde.

La plupart des constructeurs n’ont en effet pas internalisé la production de batterie et pilotent les évolutions avec doigté. General Motors, Volkswagen, Ford, Renault-Nissan, PSA... Tous annoncent des modèles de masse avec une autonomie doublée dans les prochaines années. Rien que pour Volkswagen, les six fabricants actuellement en lice ne sont pas à même de satisfaire le géant allemand, qu’il s’agisse de Panasonic (19,6 % du marché mondial), Automotive Energy Supply (15 %), LG Chem (13 %), Samsung SDI (11,5 %) ou China Aviation Lithium (7,3 %)…

Face à cette stratégie pro-électrique, de nombreux experts du secteur restent électro-septiques (notamment des géants du pétrole et certains constructeurs). Dans son dernier rapport sur le futur du marché pétrolier, l’Opep, l’Organisation des pays exportateurs de pétrole, assure même que les véhicules électriques ne représenteront que 1 % des ventes mondiales de voitures en 2040. Au mieux, estiment ses experts, il ne se vendra alors que 1 million de véhicules de ce type par an. De plus en plus d’analystes assurent pourtant que la révolution de l’électrification va être fulgurante. « Les grandes disruptions arrivent généralement très vite et sont difficiles à accepter pour nombre d’acteurs historiques du secteur  », expliquait, récemment à Tokyo, Tony Seba, professeur à l’université Stanford, convaincu qu’aucune voiture thermique ne se vendra plus en 2030.

L’homme compare cette transition au remplacement des calèches par les voitures entre 1900 et 1915 aux États-Unis où pointe encore la disparition, en une douzaine d’années, des appareils photo argentiques, soudain « tués » par le numérique. L’arrivée sur le marché de batteries de moins en moins chères et de plus en plus performantes est une première étape incontournable pas encore complètement franchie. Comme une batterie représente plus d’un tiers du prix final d’une voiture électrique, la bataille entre fabricants est lancée. Outre les industriels chinois et sud-coréens (Samsung SDI et LG Chem), le leader mondial Panasonic prévoit de doubler d’ici à trois ans la densité énergétique de ses batteries et donc d’améliorer grandement l’autonomie des voitures, qui reste aujourd’hui le facteur le plus démotivant pour les acheteurs potentiels. Tout comme SK Innovation qui a annoncé que son conseil d’administration avait approuvé une proposition visant à doubler sa capacité de production de batteries pour véhicules électriques, afin de répondre à une demande croissante. Cette entreprise coréenne prévoit ainsi de construire deux nouvelles lignes de production de batteries à Seosan qui entreront en activité avant fin 2018.

Dans le même temps, le prix de ces « piles » va plonger et permettre au marché de se développer sans subventions. Des voitures vendues à moins de 20 000 euros et capables de rouler réellement plus de 400 kilomètres seront a priori la norme en 2025. L’avenir nous dira si tous ces enjeux et ces prévisions se confirmeront !

Berislav Kovacevic

bk@solutionsvo.fr

www.solutionsvo.fr

L'info en continu

Une nouvelle équipe à la tête de l’ANEA 13 mars 2017 par Frédéric MARTY Après-vente Le groupe Volkswagen s’associe à Tata en Inde 14 mars 2017 par Christophe CARIGNANO Constructeurs

- Voir tous les articles

Auto Infos à votre rythme :

Auto Infos, le mensuel

Abonnez-vous à Auto Infos pour recevoir chaque mois des analyses approfondies sur le marché de la vente et de l’après-vente automobile.

La newsletter quotidienne

Notre newsletter quotidienne est diffusée auprès des acteurs des filières vente et après-vente automobile tous les jours du lundi au vendredi à 18h00.
Inscrivez-vous, c’est gratuit !

Au quotidien : le fil RSS

Notre flux RSS vous permet de suivre l’actualité du secteur automobile en direct.
Si vous ne savez pas ce qu’est un flux RSS, vous pouvez en apprendre un petit peu plus ici.

Réseaux Sociaux, instantané

Si vous utilisez Twitter, nous vous invitons à nous suivre pour rester en contact avec l’actualité quelles que soient les circonstances.
Suivez-nous aussi sur Google plus, nos actualités y sont postés heure par heure.