Le mensuel du business automobile, vente et aprés-vente
Disponible sur App Store

Au sommaire de décembre 2016

Le monde de l’auto : Cote d’amour des financeurs, distributeurs-financeurs. Une relation plus solide que jamais

  • Interview : Serge Naudin, président du directoire de BMW France
  • Portrait : Raphaël Bretecher, directeur général du département design de Hyundai Motor Europe
  • Coup de fil SAV  : Christophe Musy, directeur de PSA Aftermarket
  • Dossier SAV  : Formation technique  : passage obligé de la qualité de service

Edito | Découvrir

S’abonner

mercredi 22 juillet 2015

Les PECO attirent toujours plus les constructeurs

par

Selon une étude de Coface, société active dans l’assurance et le crédit, les PECO (pays d’Europe centrale et orientale) seraient devenus la zone d’investissement privilégiée des constructeurs pour leurs usines.

Un chiffre suffit à résumer cette attractivité : en 2014, ce sont 3,6 millions de véhicules qui ont été produits en Europe de l’Est, soit 21 % de la production totale de l’Union européenne. Dans les pays couverts par l’étude de Coface (République tchèque, Hongrie, Pologne, Roumanie, Slovaquie, Slovénie), ont été recensées pas moins de 33 usines automobiles, dont la plupart ont été bâties grâce à des flux d’investissements directs étrangers (IDE). Il s’agit là en effet d’une caractéristique de cette zone, mise en exergue par Coface : coûts de main-d’œuvre attractifs, proximité avec l’Europe occidentale, bon niveau de formation des ressources humaines sont autant d’arguments qui incitent les constructeurs à investir dans ces pays. « Avec Skoda et Dacia, la région possède deux marques locales qui, grâce aux IDE élevés, ont pu survive sur un marché mondial très compétitif », note par ailleurs Coface.

Une région très dépendante des exportations

Avec, dans certains pays, un poids significatif de l’industrie de l’automobile dans l’économie : le nombre de véhicules produits dans les PECO a en effet plus que doublé durant ces dix dernières années. Conséquence, pour certains pays tels que la Hongrie, la République tchèque ou encore la Slovaquie, le secteur représente environ un dixième de l’économie avec un nombre important d’emplois généré. Rien qu’en 2013, 850 000 ouvriers ont été embauchés dans les six pays analysés. Nuance toutefois : cette production automobile, essentiellement destinée à d’autres marchés, demeure donc fortement dépendante de la demande étrangère. Les exportations de véhicules contribuent dans ces pays à une part non négligeable du commerce extérieur, jusqu’à 25 % comme en Slovaquie, par exemple. Parmi les zones importatrices, la zone euro, dont les ventes connaissent actuellement une tendance encourageante qui devrait d’ailleurs se poursuivre avec des prévisions de croissance de PIB de 1,5 % en 2015.

La rentabilité pas encore au rendez-vous

Les PECO peuvent aussi compter sur une demande intérieure globalement dynamique, malgré des situations contrastées selon les pays. L’amélioration du marché de l’emploi, l’inflation maîtrisée, les prix du pétrole en baisse, les taux d’intérêt attractifs ainsi que le regain de la confiance des consommateurs expliquent la consommation intérieure stimulée des PECO. Sans oublier une baisse de la propension à épargner qui dope la consommation. Mais si les volumes de production sont en hausse, ce n’est pas pour autant que la rentabilité suit la même tendance. « Nombre de constructeurs souffrent toujours de surcapacités, des attentes de remise conséquences de la part des clients et des auto-immatriculations effectuées par les concessionnaires », conclut Coface.

L'info en continu

Alliance Automotive rachète Chambon SAS 22 juillet 2015 par Alice THUOT Après-vente Here au service du véhicule autonome 22 juillet 2015 par Alice THUOT Secteur

- Voir tous les articles

Auto Infos à votre rythme :

Auto Infos, le mensuel

Abonnez-vous à Auto Infos pour recevoir chaque mois des analyses approfondies sur le marché de la vente et de l’après-vente automobile.

La newsletter quotidienne

Notre newsletter quotidienne est diffusée auprès des acteurs des filières vente et après-vente automobile tous les jours du lundi au vendredi à 18h00.
Inscrivez-vous, c’est gratuit !

Au quotidien : le fil RSS

Notre flux RSS vous permet de suivre l’actualité du secteur automobile en direct.
Si vous ne savez pas ce qu’est un flux RSS, vous pouvez en apprendre un petit peu plus ici.

Réseaux Sociaux, instantané

Si vous utilisez Twitter, nous vous invitons à nous suivre pour rester en contact avec l’actualité quelles que soient les circonstances.
Suivez-nous aussi sur Google plus, nos actualités y sont postés heure par heure.