Le mensuel du business automobile, vente et aprés-vente
Disponible sur App Store

Au sommaire de mai 2017

Le monde de l’auto : les constructeurs tissent leur toile sur les réseaux sociaux

  • Interview : Yves Pasquier-Desvignes, président de Volvo Cars France
  • Portrait : Philippe Bouchard, président de Call Win
  • Dossier après-vente : garantie  : des formules aux avantages multiples pour les distributeurs
  • Coup de fil SAV : Xavier Riva, directeur après-vente de Toyota France

Edito | Découvrir

S’abonner

mercredi 21 octobre 2015

Les Français peu enclins à utiliser un véhicule autonome

par

Selon l’enquête annuelle de Dekra portant sur l’acceptabilité des mesures de sécurité routière, peu de Français seraient aujourd’hui désireux de posséder un véhicule autonome.

La cause la plus fréquente d’accident ? Le mauvais comportement des automobilistes, dans 86 % des cas précisément. Ainsi, selon Dekra, entreprise active dans l’inspection, la certification, les services et la gestion des sinistres, le développement des systèmes de conduite autonome constituerait un levier prometteur en matière de sécurité routière. Selon voilà, les Français, eux, ne semblent pourtant pas particulièrement attirés par l’idée de posséder un véhicule autonome.

Ainsi, la surveillance d’angle mort est le seul système réellement plébiscité par une majorité des Français sondés par Opinionway (55 %). Ils sont 39 % à souhaiter un système de protection des piétons, 33 % ont cité le freinage automatique et 30 % le régulateur de vitesse adaptatif en fonction de l’environnement de conduite.

Une homogénéisation des systèmes indispensable

En revanche, seulement 9 % des Français seraient effectivement intéressés par le pilotage automatique sur l’autoroute, et 12 % ont exprimé le souhait de posséder un véhicule complètement autonome. Ils sont d’ailleurs 48 % à penser que le véhicule autonome n’augmentera pas ou très peu la sécurité sur les routes. Un constat que Geoffrey Michalak, directeur technique et qualité de Dekra Automotive nuance : « Malgré les réticences observées aujourd’hui, les technologies d’assistance à la conduite seront demain un outil de sécurité primordial. »

À une condition cependant, l’homogénéisation de ces systèmes. « Un effort d’uniformisation des commandes, voyants et pictogrammes, doit dès lors être apporté par les constructeurs pour faciliter leur utilisation », conclut Geoffrey Michalak.

L'info en continu

Les technologies connectées, planche de salut des deux-roues motorisés (...) 21 octobre 2015 par Alice THUOT Constructeurs Mercedes va développer une application pour connecter ses véhicules 21 octobre 2015 par Alice THUOT Constructeurs

- Voir tous les articles

Auto Infos à votre rythme :

Auto Infos, le mensuel

Abonnez-vous à Auto Infos pour recevoir chaque mois des analyses approfondies sur le marché de la vente et de l’après-vente automobile.

La newsletter quotidienne

Notre newsletter quotidienne est diffusée auprès des acteurs des filières vente et après-vente automobile tous les jours du lundi au vendredi à 18h00.
Inscrivez-vous, c’est gratuit !

Au quotidien : le fil RSS

Notre flux RSS vous permet de suivre l’actualité du secteur automobile en direct.
Si vous ne savez pas ce qu’est un flux RSS, vous pouvez en apprendre un petit peu plus ici.

Réseaux Sociaux, instantané

Si vous utilisez Twitter, nous vous invitons à nous suivre pour rester en contact avec l’actualité quelles que soient les circonstances.
Suivez-nous aussi sur Google plus, nos actualités y sont postés heure par heure.