Le mensuel du business automobile, vente et aprés-vente
Disponible sur App Store

Au sommaire de novembre 2016

Le monde l’auto - dossier spécial Mondial de l’automobile

  • Enquête - Cote d’amour des constructeurs
  • Interview - Thierry Sybord, directeur général de Volkswagen
  • Portrait - Marie-Noëlle Tavaud, directrice du GNFA
  • Coup de fil SAV - Benoît Raullin, directeur général de Bidgestone France et Benelux
  • Dossier SAV - La réception atelier à l’heure du digital

Edito | Découvrir

S’abonner

mercredi 23 mars 2016

Le retour des voitures vintage dans Paris

par

Nouvelle reculade de la mairie de Paris. Après l’interdiction annulée de faire du feu dans le peu d’appartements de la grande couronne équipés de cheminées, les voitures anciennes, un moment bannies du centre de la capitale, peuvent donc y retourner.

C’est vrai qu’elles sont un poil polluantes ces anciennes, mais ce n’est pas les quelques centaines de voitures vintage qui croisent le pavé parisien dans les meilleurs moments de la journée comparé aux 41 millions de déplacements quotidiennement en Île-de-France* qui vont dégrader un peu plus la qualité de l’air. Et encore, il faut pouvoir les voir, car on ne les rencontre pas à tous les carrefours. La rareté fait que les passants se retournent volontiers quand ils voient une de nos légendaires deudeuche ou 4L et il y a toujours un petit signe de sympathie de l’automobiliste à côté qui attend le passage du feu au vert, car elles font partie de notre patrimoine. Il y a toujours une histoire de deudeuche ou de 4L dans les familles et elles aussi sont souvent liées à des souvenirs de vacances. Une agence de tourisme atypique, 4 roues sous 1 parapluie, – pour reprendre les termes de l’ingénieur Boulanger, directeur de Citroën dans les années 30, dans le cahier des charges de la 2CV – propose aux particuliers et aux entreprises des prestations autour de la 2CV et de l’art de vivre à la française. Le succès est tel que la société, qui possède déjà 40 2CV – de toutes les couleurs – et 2 DS, recrute des chauffeurs. Mais pas des chauffeurs râleurs et pressés mais plutôt des cools et sympathiques, pas de ceux qui brûlent des pneus sur le périph mais des chauffeurs passionnés et élégants et qui aiment leur ville. Pour les touristes découvrir Paris en 2CV, c’est presque au niveau de Venise et de ses gondoles. Les jeunes aussi les recherchent ces anciennes, comme ces près de 1 200 équipages représentant environ 1 500 écoles qui s’alignent tous les ans au 4L Trophy pour une traversée de 10 jours et 6 000 kilomètres afin de relier Marrakech. Là encore pas question de vitesse, le défi c’est d’arriver à bon port et de rapporter sa voiture à la maison. Pas de rivalité non plus entre les participants, on dépanne le voisin quand il rencontre une galère ou un ennui mécanique, pas d’individualité, de l’entraide. Exactement le contraire de tout ce qu’on voit tous les jours autour de nous.

Ceux qui ont une voiture ancienne en prennent soin, ils veulent surtout la montrer donc pas trop de risque d’excès de vitesse, pas de rugissement de moteur, pas de course-poursuite avec les autres conducteurs, pas de coup de klaxon dans le dixième de seconde qui a suivi le passage du feu au vert. En quoi, elles pouvaient déranger les Parisiens nos anciennes désormais rétablies dans leurs droits ?

Bernard Coste (bc@bernard-coste.com) est membre de Team Auto

* Source : Étude de la Direction régionale et interdépartementale de l’équipement et de l’aménagement (DRIEA), du Syndicat des transports d’Île-de-France (Stif) et de l’Institut d’aménagement et d’urbanisme d’Île-de-France.

L'info en continu

Le Ford EcoSport sera assemblé dans l’usine de Craiova en 2017 22 mars 2016 par Christophe CARIGNANO Constructeurs Nissan produira plus de Qashqai en Europe 23 mars 2016 par Alice THUOT Constructeurs

- Voir tous les articles

Auto Infos à votre rythme :

Auto Infos, le mensuel

Abonnez-vous à Auto Infos pour recevoir chaque mois des analyses approfondies sur le marché de la vente et de l’après-vente automobile.

La newsletter quotidienne

Notre newsletter quotidienne est diffusée auprès des acteurs des filières vente et après-vente automobile tous les jours du lundi au vendredi à 18h00.
Inscrivez-vous, c’est gratuit !

Au quotidien : le fil RSS

Notre flux RSS vous permet de suivre l’actualité du secteur automobile en direct.
Si vous ne savez pas ce qu’est un flux RSS, vous pouvez en apprendre un petit peu plus ici.

Réseaux Sociaux, instantané

Si vous utilisez Twitter, nous vous invitons à nous suivre pour rester en contact avec l’actualité quelles que soient les circonstances.
Suivez-nous aussi sur Google plus, nos actualités y sont postés heure par heure.