Le mensuel du business automobile, vente et aprés-vente
Disponible sur App Store

Au sommaire de décembre 2016

Le monde de l’auto : Cote d’amour des financeurs, distributeurs-financeurs. Une relation plus solide que jamais

  • Interview : Serge Naudin, président du directoire de BMW France
  • Portrait : Raphaël Bretecher, directeur général du département design de Hyundai Motor Europe
  • Coup de fil SAV  : Christophe Musy, directeur de PSA Aftermarket
  • Dossier SAV  : Formation technique  : passage obligé de la qualité de service

Edito | Découvrir

S’abonner

vendredi 27 novembre 2015

Le plein de hausses pour le diesel et l’essence

par

Alors que les automobiles attendaient une baisse d’un centime sur leur litre d’essence le 1er janvier prochain, le projet de loi de finances rectificative examiné par l’Assemblée nationale revient sur cette mesure.

Contrairement aux annonces faites par le gouvernement il y a quelques semaines, le litre d’essence ne baissera finalement pas d’un centime par litre. Cette mesure avait été décidée dans le cadre d’une volonté de rééquilibrage entre le prix du litre d’essence et de diesel : ainsi, une augmentation du même ordre était prévue sur le litre de diesel.

Mais le gouvernement fait finalement marche arrière en précisant que cette baisse de la taxation ne s’appliquera finalement pas à toutes les essences, mais uniquement à celles contenant au moins 10 % de bioéthanol de première génération, c’est-à-dire produites à partir de céréales, de betteraves ou encore de cannes à sucre. Seront donc uniquement épargnés par ces hausses les automobilistes roulant au SP 95E-10 : aujourd’hui, trois conducteurs de véhicule essence sur dix choisissent le SP95-E10, alors que neuf sur dix pourraient l’employer.

La Collective du bioéthanol décrypte la démarche : « L’objectif affiché de cette mesure est ainsi de faire passer rapidement la part de marché du SP95-E10 à 50 % dans le courant de l’année 2016. »

Hausse de 2 centimes sur le litre d’essence

À ce rétropédalage vient s’ajouter les effets à la fois des modifications de la fiscalité de l’essence et du diesel déjà inscrites dans le budget 2016, mais aussi de la hausse de la taxe carbone. La combinaison de ces trois politiques aura pour effet d’augmenter le prix du litre d’essence de 2 centimes et de 3,5 centimes pour le litre de diesel dès le 1er janvier 2016.

L’Automobile Club Association (ACA) condamne ce manque de lisibilité de la politique du gouvernement en matière de taxation et rappelle que l’automobiliste consacre un quart de son budget automobiles rien qu’en paiement de taxe. Concernant le carburant, l’ACA souligne que le gazole est taxé à 104 %, soit plus de cinq fois la TVA), tandis que le SP 95 est taxé à hauteur de 138 %, soit plus de sept fois la TVA.

L'info en continu

Le groupe Bony accélère avec Nissan, Dacia et Renault 27 novembre 2015 par Alice THUOT Distribution VN Le marché des VUL européen en bonne santé en octobre 27 novembre 2015 par Alice THUOT Constructeurs

- Voir tous les articles

Auto Infos à votre rythme :

Auto Infos, le mensuel

Abonnez-vous à Auto Infos pour recevoir chaque mois des analyses approfondies sur le marché de la vente et de l’après-vente automobile.

La newsletter quotidienne

Notre newsletter quotidienne est diffusée auprès des acteurs des filières vente et après-vente automobile tous les jours du lundi au vendredi à 18h00.
Inscrivez-vous, c’est gratuit !

Au quotidien : le fil RSS

Notre flux RSS vous permet de suivre l’actualité du secteur automobile en direct.
Si vous ne savez pas ce qu’est un flux RSS, vous pouvez en apprendre un petit peu plus ici.

Réseaux Sociaux, instantané

Si vous utilisez Twitter, nous vous invitons à nous suivre pour rester en contact avec l’actualité quelles que soient les circonstances.
Suivez-nous aussi sur Google plus, nos actualités y sont postés heure par heure.