Le mensuel du business automobile, vente et aprés-vente
Disponible sur App Store

Au sommaire de juin 2017

Monde de l’auto : vente en ligne, entre tendance et réalité

  • Interview : Pierre-Martin Bos, directeur des marques Fiat et Abarth en France
  • Portrait : Guillaume Couzy, directeur du commerce France de Peugeot
  • Dossier après-vente : Peinture, le défi de la colorimétrie
  • Coup de fil SAV : Yann Gyssels, co-fondateur de Yakarouler

Edito | Découvrir

S’abonner

lundi 2 janvier 2017

Le marché français dépasse le cap des 2 millions de VP neufs en 2016

par

En 2016, le marché français du véhicule particulier neuf a dépassé le cap symbolique des 2 millions d’unités écoulées, ce qui n’était plus arrivé depuis 2011. Si cette reprise a globalement bénéficié à chacun des groupes, la bataille entre les exportateurs a redoublé d’intensité. Avec, à la clé, un bouleversement du classement des groupes étrangers les plus importants en France.

Grâce à une augmentation des ventes de 5,1 % en données brutes et 4,7 % à nombre de jours ouvrables comparable par rapport à 2015 (252 jours en 2015 et 253 en 2016), ce sont 2 015 186 véhicules particuliers neufs qui ont trouvé preneur en France en 2016. Un tel niveau n’avait plus été atteint depuis 2011, année durant laquelle, selon le Comité des constructeurs français d’automobiles (CCFA), 2 251 736 véhicules neufs avaient été immatriculés. Si le marché français a commencé à voir ses immatriculations reculer progressivement à partir de 2010, la véritable rupture est intervenue en 2012 : durant cette année, les ventes ont ainsi chuté de 13,9 %, avec pour conséquence un recul en dessous du seuil des 2 millions de VN commercialisés à 1 898 872 unités précisément. La diminution s’est poursuivie durant les années suivantes avec le plus bas niveau atteint en 2013 à 1 790 476 véhicules neufs vendus. Il fallait alors remonter à l’année 1997 pour retrouver un volume de ventes similaire. Avec une timide croissance de 0,3 %, 2014 laissait entrevoir des espoirs de reprise qui se sont confirmés en 2015 avec une hausse de 6,8 % à 1 917 230 unités.

PSA stagne, Renault en croissance

2016, avec plus de 2 millions d’unités, vient donc conforter cette dynamique qui a globalement bénéficié à presque tous les groupes, à trois exceptions près, dont une française : PSA. Le groupe, sans accuser de diminution drastique, a tout juste réussi à maintenir le même niveau de ventes par rapport à 2015 à 261 unités près avec 558 976 ventes et une part de marché qui est passée de 29,14 à 27,74 %. PSA, dont deux de ses marques ont subi un recul de leurs immatriculations (- 3 % pour Citroën et - 7,2 % pour DS) a donc perdu du terrain face à Renault qui, de son côté, a vu son volume de ventes croître de 8 % grâce aux bonnes performances de ses deux marques. Avec 407 933 ventes, la marque au losange a vu son volume augmenter de 6,6 % tandis que Dacia a réalisé une bonne année 2016 avec une hausse de 13,4 % à 110 529 unités. La part de marché de Renault s’est stabilisée à 25,73 %, soit 0,7 point de plus par rapport à 2015. Au global, la part de marché des constructeurs français est passée de 54,24 à 53,52 %.

Le classement des exportateurs bouleversé

Ford constitue la deuxième exception à cette année 2016 globalement positive : le constructeur américain a en effet perdu sa place de second exportateur en France, rétrogradant à la cinquième position. Alors qu’en 2015, Ford avait écoulé 80 730 unités dans l’Hexagone, ce volume est passé à 79 173 exemplaires. 1 551 unités de moins, soit un recul de 1,9 %, qui ont suffi à modifier de façon significative le classement des exportateurs les plus importants en France. Le détenteur de la première place de ce classement est une nouvelle fois Volkswagen avec un volume de 258 603 unités contre 246 710 en 2015, soit une augmentation de 2,8 %. Cette bonne performance est à mettre au crédit de la bonne santé de presque chacune des marques, et plus particulièrement d’Audi (+ 10,1 % et 64 686 unités) de Porsche (+ 9,2 % et 5 396 unités) et de Skoda (+ 8,6 % et 23 632 unités). Seule Seat a affiché un recul de 1,6 %. Fait marquant en 2016 : Ford a cédé sa place de deuxième exportateur à l’Allemand BMW. Ce dernier, a vendu 85 712 unités, soit une hausse de 12,7 %.

BMW devient le deuxième exportateur en France

Tandis que la marque du même nom a vu ses immatriculations augmenter de 13 % à 60 521 unités, Mini a bénéficié de cette même tendance positive avec une hausse de 11,8 % et 25 176 exemplaires. Toyota occupe la troisième position avec un volume de ventes en hausse de 8,6 % à 82 796 exemplaires via notamment la croissance à deux chiffres de la marque premium du groupe, Lexus avec 5 100 unités, soit une progression de 14,4 %. En quatrième place des exportateurs les plus présents sur le marché du véhicule particulier neuf en France, FCA a doublé Ford et Nissan. Le constructeur japonais, en reculant à la sixième position des exportateurs les plus présents en France, est le troisième groupe à solder cette année 2016 avec une contre-performance, la plus significative par ailleurs. Ses ventes ont ainsi chuté de 3,8 % à 72 367 unités. Les groupes Daimler et GM occupent désormais la septième et huitième place grâce à un volume respectif de 71 040 et 68 453 unités. Cette analyse des performances des groupes étrangers permet de mettre en lumière la montée en puissance d’outsiders, à l’image de Hyundai ou de Volvo. Le constructeur coréen a affiché en 2016 une belle croissance de 16,2 % grâce à la bonne santé de ses deux marques : tandis que Kia a progressé de 15,6 % à 33 684 unités, Hyundai a bénéficié d’une hausse de 17 % avec 28 043 ventes. Enfin, le suédois Volvo a clôturé l’année sur une augmentation de 12,4 % à 15 599 ventes.

Classement des groupes étrangers les plus importants en France

  • 1. Volkswagen : 258 603 unités, 12,83 % de part de marché.
  • 2. BMW : 85 712 unités, 4,25 % de part de marché.
  • 3. Toyota : 82 796 unités, 4,11 % de part de marché.
  • 4. FCA : 81 014 unités, 4,02 % de part de marché.
  • 5. Ford : 79 173 unités, 3,93 % de part de marché.
  • 6. Nissan : 72 367 unités, 3,59 % de part de marché.
  • 7. Daimler : 71 040 unités, 3,53 % de part de marché.
  • 8. GM : 68 453 unités, 3,4 % de part de marché.
  • 9. Hyundai : 61 727 unités, 3,06 % de part de marché.
  • 10. Volvo : 15 599 unités, 0,77 % de part de marché.

L'info en continu

Forte hausse des ventes de VUL en Europe en novembre 23 décembre 2016 par Alice THUOT Distribution VN Les dix VP les plus vendus en 2016 2 janvier 2017 par Alice THUOT Constructeurs

- Voir tous les articles

Auto Infos à votre rythme :

Auto Infos, le mensuel

Abonnez-vous à Auto Infos pour recevoir chaque mois des analyses approfondies sur le marché de la vente et de l’après-vente automobile.

La newsletter quotidienne

Notre newsletter quotidienne est diffusée auprès des acteurs des filières vente et après-vente automobile tous les jours du lundi au vendredi à 18h00.
Inscrivez-vous, c’est gratuit !

Au quotidien : le fil RSS

Notre flux RSS vous permet de suivre l’actualité du secteur automobile en direct.
Si vous ne savez pas ce qu’est un flux RSS, vous pouvez en apprendre un petit peu plus ici.

Réseaux Sociaux, instantané

Si vous utilisez Twitter, nous vous invitons à nous suivre pour rester en contact avec l’actualité quelles que soient les circonstances.
Suivez-nous aussi sur Google plus, nos actualités y sont postés heure par heure.