Le mensuel du business automobile, vente et aprés-vente
Disponible sur App Store

Au sommaire de mai 2017

Le monde de l’auto : les constructeurs tissent leur toile sur les réseaux sociaux

  • Interview : Yves Pasquier-Desvignes, président de Volvo Cars France
  • Portrait : Philippe Bouchard, président de Call Win
  • Dossier après-vente : garantie  : des formules aux avantages multiples pour les distributeurs
  • Coup de fil SAV : Xavier Riva, directeur après-vente de Toyota France

Edito | Découvrir

S’abonner

lundi 12 décembre 2016

Le contrôle technique encore sous estimé des Français

par

Selon le dernier baromètre BVA commandé par les réseaux Sécuritest et Auto Sécurité, les Français ne connaissent finalement encore que peu les enjeux du contrôle technique, pourtant institué en 1992.

Premier constat de cette étude réalisée auprès de 1 010 automobilistes responsables de l’entretien d’au moins un véhicules du foyer et de 208 automobilistes ayant fait leur contrôle technique en juillet 2016 : les Français n’ont pas encore appréhendé les différents enjeux relatifs au contrôle technique. Ainsi, si plus de 85 % des personnes interrogées citent spontanément l’enjeu sécuritaire, seules 11 % d’entre elles considèrent que le contrôle technique participe aussi à la protection de l’environnement. Une lacune qui sera peut-être comblée à l’occasion de le mise en place au 1er janvier 2019 du contrôle des cinq gaz.

L’étendue des points de vérification lors d’un contrôle technique constitue une autre source de méconnaissance des automobilistes interrogés. Alors que les freins et la signalisation sont cités spontanément en premier, moins d’une personne sondées sur trois cite un autre point de contrôle. Cette proportion tombe à 12 % quant aux éléments de visibilités, à 9 % pour la carrosserie et 3 % pour le niveau sonore.

Un contrôle technique parfois négligé

Cette étude montre également que les Français ne sont pas très à cheval sur le respect des échéances : un tiers des sondés a avoué réaliser son contrôle technique en retard. Pour 42 % d’entre eux, ce retard s’élève à plus d’un mois, pour 7 % d’entre eux à plus de six mois. Résultats : les sondés attendent des centres de contrôle technique un certain suivi. Pour preuve : le courrier de rappel est plébiscité par 64 % des personnes interrogées et 1/3 des sondés se rendent effectivement dans un centre après avoir l’avoir reçu.

L’alerte par SMS est également de plus en plus souhaitée pour 59 % des sondés. Le rôle du professionnel va au-delà du rappel des échéances : une fois le contrôle technique réalisé, ce dernier est aussi chargé de commenter le procès-verbal et conseiller l’automobiliste sur les éventuelles réparations à effectuer. Des conseils suivis à 69 % par les automobilistes.

Le prix n’est pas le 1er critère de choix

Dans le choix d’un professionnel, le prix n’arrive pas en tant que premier critère de choix : c’est ce que montre ce baromètre qui souligne que la proximité du centre par rapport au domicile demeure de loin le premier critère cité par les automobilistes (57 %), devant le prix. En troisième critère de choix, vient la réputation de sérieux (12 %). Les clients restent tout de même assez fidèles à leur enseigne habituelle puisque 54 % des sondés sont allées dans leur centre habituel pour leur dernier contrôle technique, et 84 % d’entre eux sont retournés dans un centre où ils étaient déjà allés.

Les services revêtent une grande importance pour les personnes interrogées. À titre d’exemple, 85 % d’entre eux ont mis l’accent sur le confort des infrastructures et la qualité de l’accueil sont déterminants. La possibilité de suivre en direct le contrôle de leur véhicule sur écran ou de se connecter à internet est plébiscité par 66 % des sondés.

L'info en continu

Jean Lain rachète deux établissements Toyota dans l’Isère 12 décembre 2016 par Christophe CARIGNANO Distribution VN La nouveauté électrique de Renault Pro+ 12 décembre 2016 par Clara Carignano Constructeurs

- Voir tous les articles

Auto Infos à votre rythme :

Auto Infos, le mensuel

Abonnez-vous à Auto Infos pour recevoir chaque mois des analyses approfondies sur le marché de la vente et de l’après-vente automobile.

La newsletter quotidienne

Notre newsletter quotidienne est diffusée auprès des acteurs des filières vente et après-vente automobile tous les jours du lundi au vendredi à 18h00.
Inscrivez-vous, c’est gratuit !

Au quotidien : le fil RSS

Notre flux RSS vous permet de suivre l’actualité du secteur automobile en direct.
Si vous ne savez pas ce qu’est un flux RSS, vous pouvez en apprendre un petit peu plus ici.

Réseaux Sociaux, instantané

Si vous utilisez Twitter, nous vous invitons à nous suivre pour rester en contact avec l’actualité quelles que soient les circonstances.
Suivez-nous aussi sur Google plus, nos actualités y sont postés heure par heure.