Le mensuel du business automobile, vente et aprés-vente
Disponible sur App Store

Au sommaire de

• Monde de l’auto : Bilan et prévisions des constructeurs

  • Monde de l’auto : Faits marquants de l’année 2017
  • Interview : Pierre Boutin, directeur de la marque Volkswagen en France
  • Dossier après-vente : Fidélisation  : les réseaux renforcent leur puissance de feu
  • Coup de fil SAV : Steve Leal et Olivier Grouillard, respectivement président de Fix Auto World et de Fix Auto France

Edito | Découvrir

S’abonner

mercredi 17 janvier 2018

Le bêtisier auto

par

A la télé, Noël sans bêtisier, c’est comme Noël sans sapin, il manque quelque chose. Pour les chaines télé c’est pratique, c’est le bouche-trou idéal de l’après-midi ou de la soirée. On se retrouve à visionner des images, plus pitoyables les unes que les autres, déjà vues mille fois. C’est du remplissage d’antenne à peu de frais pour les chaines de télé.

Les constructeurs automobiles ont eux aussi leurs bêtisiers. Voici pêle-mêle un petit rappel d’un passé récent.

Parmi les erreurs de casting on trouve : l’Audi A2, la Fiat Multipla, la Ford Scorpio, la Lancia Thesis, la Renault Vel Satis, des produits intéressants et même high tec mais avec des styles atypiques, enfin bref, elles étaient moches.

En 1997, Mercedes qui compte bien surfer sur la vague du Renault Scenic lance la "Classe A". Malheureusement pour la "Baby Benz" première génération, le début de carrière s’est brisé net lors d’un test dit de "l’élan", (du nom de cet animal nordique qui traverse souvent les routes scandinaves) sur une piste de l’aéroport de Stockholm devant un parterre de journalistes. Un scandale qui ne lâchera plus ce modèle. Chaque véhicule générait une perte de 1 440 €, on estime que Mercedes a perdu 1,71 milliard € sur ce produit

La Peugeot 1007, la première voiture au monde à disposer de deux portières AV coulissantes électriques n’a pas rencontré le succès car le public était assez indifférent à sa sortie. Il faut rappeler que son positionnement prix n’était pas favorable vis-à-vis de ses concurrentes sur ce segment. Peugeot mettra même en vente quelques véhicules sur "Ventes Privées.com" ; le concept des portes coulissantes n’a jamais pas été reconduit. Ce véhicule lui, aurait coûté 1,9 milliard €.

La Fiat Stilo, qui remplace les Bravo/Brava, offre une qualité de fabrication en hausse et n’a plus rien de commun avec les autres véhicules de la marque jusqu’alors. Nouveautés dans les équipements avec, entre autres, un système Keyless, des palettes F1 robotisés au volant ; pas suffisant pour le public qui boude ce véhicule. La Stilo plombe les résultats de Turin, avec une perte de 2 730 € par voiture. Au total, les pertes s’élèvent à plus de 2,1 milliard €. Le véhicule aura un peu plus de succès au Brésil où il était également produit.

Développé sur une base de Chevrolet Trailblazer, le grand SUV Saab 9-7x ne peut cacher sa filiation américaine. C’est à peine si ce véhicule a été vendu dans l’hexagone, mais avec un 6 cylindres de 4.2 litres et un V8 de 300 ch, il ne fallait pas s’attendre à en vendre plus. Près de 86 000 véhicules seront produits. Un échec qui plongera encore un peu plus Saab dans la crise, avant son dépôt de bilan en 2011.

Surprenant de trouver la Smart Fortwo dans ce bêtisier ? Pas vraiment. Si Smart a réussi à vendre 749 000 exemplaires de sa citadine, la firme perdait 4 470 € par véhicule. Début de commercialisation difficile car la Smart échoue (elle aussi) au test de l’élan en décembre 97, il faut alors procéder à des modifications techniques et repousser la commercialisation à juillet 1998. Au final, Daimler aurait perdu 3,35 milliards € sur ce modèle. Contrairement à la Fortwo, la Smart Forfour est plus conventionnelle : c’est une cinq portes avec un hayon, disponible en quatre ou cinq places. Carrière éclair puisque ce véhicule n’a été produit que pendant 2 ans pour 123 000 ventes.

Le petit roadster Renault Wind, dérivé de la Twingo II, est vraiment passé comme une rafale de vent. Véritable échec commercial avec 13 000 ventes entre 2010 et 2014, alors que Renault misait sur des ventes comprises entre 75 000 la première année et 150 000 les années suivantes.

Basée sur la plateforme de sa cousine la Ford Mondeo Estate, la Jaguar X type n’a jamais trouvé son public. Bien que badgée Jaguar, elle reste une Ford pour les clients. L’adoption de motorisations diesel, a été jugée trop audacieuse pour les puristes de la marque. Avec seulement 363 000 ventes, la perte pour Jaguar s’élève à 1,7 milliard €.

L’Alfa Romeo Arna, est née de l’association, fin des années 70, d’Alfa Romeo, qui décide d’investir rapidement le marché des compactes, et de Nissan. La carrosserie est celle de la Nissan Pulsar, les organes mécaniques sont d’origine Alfasud. La voiture sera rejetée par les "Alfistes", et Alfa Romeo n’en produira que 53 000 entre 1983 et 1987.

Destinée aux pays d’Europe de l’Est, la Citroën Axel, produite en Roumanie, fut également vendue en France au début des années 80 où elle était en concurrence avec…la Citroën Visa. On ne parlait pas encore de low cost à cette époque, dommage pour la Citroën Axel, trop en avance sur son temps. Elle ne sera produite qu’à 60 000 unités, très loin des 1,2 million de la Visa.

En 2003, Kia débarque en Europe avec sa Kia Opirus - Amanti pour l’Amérique du Nord -. Cette routière aux faux airs de Mercedes Classe E ne manque vraiment pas d’arguments et dispose d’un équipement exceptionnel, mais dans un marché très traditionnel, l’image de marque, que n’a pas encore Kia en Europe à cette époque, est primordiale, elle ne perce pas. Peut-être, aussi, un peu en avance.

Nissan nous a toujours surpris avec ses concepts qui deviennent des véhicules de petite série à la demande du public. Souvenons-nous du Nissan Figaro, du Nissan S-Cargo (croisement d’un escargot et d’une 2CV fourgonnette) ou du Nissan Chapeau. Le moins que l’on puisse dire, c’est que le Nissan Cube ne passe pas inaperçu, mais, contrairement aux modèles cités dans le début de mon article, si son style surprend, il reste attractif. Destiné au marché japonais, où Nissan Cube connut un réel enthousiasme, ce fut un flop total en Europe où il n’a été vendu qu’à 5873 véhicules entre 2009 et 2014.

Avec le passage du Renault Espace au tout acier, Matra Romorantin doit trouver un produit de remplacement avec des panneaux en composite. Renault Avantime est une espèce de "Coupé-Monospace" un concept au croisement des segments monospaces, coupés de luxe, voire cabriolets. L’idée est bonne mais le style torturé et la finition aléatoire (qui obligera à repousser le lancement après une présentation presse désastreuse ce qui a valu d’être raillée en Aftertime) n’ont pas aidé. Seulement 8270 véhicules seront produits entre 2001 et 2003, obligeant ainsi Matra à liquider son activité automobile.

Les couacs, les chutes et les gamelles n’épargnent donc pas non plus les constructeurs comme en témoignent les quelques exemples qui précèdent (mais j’en ai d’autres) mais contrairement aux bêtisiers des télés, c’est loin d’être gratuit.

Bernard Coste (bc@bernard-coste.com) est membre de Team Auto

L'info en continu

La Chine plombe les résultats de Citroën en 2017 16 janvier 2018 par Frédéric MARTY Constructeurs Le groupe Volkswagen bat un nouveau record de ventes en 2017 17 janvier 2018 par Christophe CARIGNANO Constructeurs

- Voir tous les articles

Auto Infos à votre rythme :

Auto Infos, le mensuel

Abonnez-vous à Auto Infos pour recevoir chaque mois des analyses approfondies sur le marché de la vente et de l’après-vente automobile.

La newsletter quotidienne

Notre newsletter quotidienne est diffusée auprès des acteurs des filières vente et après-vente automobile tous les jours du lundi au vendredi à 18h00.
Inscrivez-vous, c’est gratuit !

Au quotidien : le fil RSS

Notre flux RSS vous permet de suivre l’actualité du secteur automobile en direct.
Si vous ne savez pas ce qu’est un flux RSS, vous pouvez en apprendre un petit peu plus ici.

Réseaux Sociaux, instantané

Si vous utilisez Twitter, nous vous invitons à nous suivre pour rester en contact avec l’actualité quelles que soient les circonstances.
Suivez-nous aussi sur Google plus, nos actualités y sont postés heure par heure.