Le mensuel du business automobile, vente et aprés-vente
Disponible sur App Store

Au sommaire de décembre 2016

Le monde de l’auto : Cote d’amour des financeurs, distributeurs-financeurs. Une relation plus solide que jamais

  • Interview : Serge Naudin, président du directoire de BMW France
  • Portrait : Raphaël Bretecher, directeur général du département design de Hyundai Motor Europe
  • Coup de fil SAV  : Christophe Musy, directeur de PSA Aftermarket
  • Dossier SAV  : Formation technique  : passage obligé de la qualité de service

Edito | Découvrir

S’abonner

lundi 17 octobre 2016

Mondial de l’automobile : fréquentation en baisse

par

La 119e édition du Mondial de l’automobile était celle de tous les dangers après l’absence de nombreux constructeurs dont les marques de luxe. En franchissant tout juste la barre du million de visiteurs le jour de sa fermeture, le 16 octobre, le salon assure l’essentiel mais ne s’exonère pas, lors de sa prochaine édition – celle de ses 120 ans –, d’une vraie révolution digitale.

Avec 1 066 439 visiteurs, le Mondial demeure le salon automobile le plus fréquenté au monde mais enregistre tout de même une perte de 14 % de visiteurs par rapport à l’édition précédente. L’équipe d’AMC Promotion organisatrice de l’évènement via le CCFA et son nouveau commissaire général Jean-Claude Girot, nommé il y a quelques mois pour sauver le salon, peuvent pousser un ouf de soulagement. La barre psychologique du million de visiteurs aura été franchie dans la douleur mais l’essentiel est assuré.

Le Mondial n’est plus le bienvenu à Paris

Ce recul, selon les organisateurs, s’explique en grande partie par la menace terroriste. Cette baisse de 14 % du nombre des visiteurs est à mettre au regard des 15 à 30 % de baisse constatés sur tous les événements nationaux depuis le 13 novembre 2015. Le baromètre HotelCompset de MKG Consulting fait d’ailleurs état d’un taux d’occupation moyen des hôtels en recul de 9,6 points par rapport à 2014, lors de la précédente édition. Pour expliquer cette désaffection, on pourrait aussi rappeler que l’automobile n’est plus la bienvenue à Paris. Une ville où la municipalité a fait de la lutte contre le diesel et l’automobile en général l’axe de sa politique de développement de sa mobilité écologique.

Le résultat d’une mutation digitale de l’automobile

La vraie raison est ailleurs : c’est évidemment le manque d’évolution digitale de ce salon grand public qui apparaît aujourd’hui complètement décalé par rapport aux nouvelles habitudes de consommation d’un automobiliste hyperconnecté. Malgré les efforts des organisateurs pour moderniser l’événement et le rendre plus digital et compatible avec l’évolution des habitudes de consommation, les premiers retours des constructeurs ne sont pas très bons. Même si, dans son communiqué, AMC Promotion rappelle, en effet, que « 93% des visiteurs ont été satisfaits à très satisfaits de leur visite. En progression d’un point par rapport à 2014 ». Et de rappeler que « les prises de commandes et de contacts ont augmenté de 50 % par rapport à 2014 pour de nombreux exposants ».

Dans les mois à venir, une réflexion sur l’avenir du Mondial de l’automobile sera très certainement menée, tant au niveau du format et de la durée du salon, sans oublier son évolution digitale afin d’être en phase avec les nouvelles habitudes de consommation. L’enjeu : assurer la pérennité de l’évènement à travers cette 120e édition qui pourrait marquer une rupture.

L'info en continu

Volkswagen présentera sa Golf restylée en novembre 14 octobre 2016 par Alice THUOT Constructeurs Plus de 2 000 emplois supprimés par PSA 17 octobre 2016 par Alice THUOT Constructeurs

- Voir tous les articles

Auto Infos à votre rythme :

Auto Infos, le mensuel

Abonnez-vous à Auto Infos pour recevoir chaque mois des analyses approfondies sur le marché de la vente et de l’après-vente automobile.

La newsletter quotidienne

Notre newsletter quotidienne est diffusée auprès des acteurs des filières vente et après-vente automobile tous les jours du lundi au vendredi à 18h00.
Inscrivez-vous, c’est gratuit !

Au quotidien : le fil RSS

Notre flux RSS vous permet de suivre l’actualité du secteur automobile en direct.
Si vous ne savez pas ce qu’est un flux RSS, vous pouvez en apprendre un petit peu plus ici.

Réseaux Sociaux, instantané

Si vous utilisez Twitter, nous vous invitons à nous suivre pour rester en contact avec l’actualité quelles que soient les circonstances.
Suivez-nous aussi sur Google plus, nos actualités y sont postés heure par heure.