Le mensuel du business automobile, vente et aprés-vente
Disponible sur App Store

Au sommaire de décembre 2016

Le monde de l’auto : Cote d’amour des financeurs, distributeurs-financeurs. Une relation plus solide que jamais

  • Interview : Serge Naudin, président du directoire de BMW France
  • Portrait : Raphaël Bretecher, directeur général du département design de Hyundai Motor Europe
  • Coup de fil SAV  : Christophe Musy, directeur de PSA Aftermarket
  • Dossier SAV  : Formation technique  : passage obligé de la qualité de service

Edito | Découvrir

S’abonner

mercredi 16 décembre 2015

« La voiture personnelle aura disparu en 2050 »

par

Directeur général de Vivastreet.com, Cédric Brochier livre un manifeste sans concession sur l’avenir de l’automobile.

« La voiture est devenue l’ennemi numéro un des écologistes. Cependant, les transformations de son usage ne sont pas uniquement dues à l’évolution des consciences en matière de climat. La transition est déjà en marche  », estime Cédric Brochier. Dans les faits, la Commission européenne estimait en 2013 que seuls 17 % des Parisiens utilisaient leurs voitures pour se déplacer. « De même, nous roulons de moins en moins. » Une tendance visible depuis 2013 puisque le nombre de kilomètres parcourus chaque année diminue alors qu’il était en constante augmentation depuis la seconde guerre mondiale. Si un coût de plus en plus dissuasif explique cette évolution, il n’en est pas le seul facteur. « Le vieillissement de la population, l’urbanisation ainsi que les primes pour l’utilisation des transports en commun tendent à favoriser les alternatives. »

La voiture n’appartiendra plus à une seule personne

Pour le dirigeant du site d’annonces en ligne, « les années à venir verront sans doute la généralisation d’un nouvel usage de la voiture  ». Jusque-là « personnelle », elle n’appartenait qu’à une seule personne. « Achetée neuve ou d’occasion, son propriétaire l’utilisait avant de la revendre ou de la déposer à la casse. » Ce nouveau véhicule s’appelle « voiture autonome ». Contrairement à une automobile individuelle, « celle-ci sera utilisable à tout moment, par une ou plusieurs personnes, sans jamais appartenir à aucun d’entre eux. » Elle pourra être en libre-service avec les Autolib, par exemple, ou bien louée à la demande pour transporter des objets volumineux ou effectuer des trajets plus longs. « Une auto pourra également être achetée à plusieurs afin d’alléger le coût initial et de rentabiliser une utilisation plus raisonnée.  » Le succès du covoiturage a également changé la donne. Cette tendance vise à une rentabilisation optimale des véhicules. « Si ce phénomène n’est pas nouveau, il tend néanmoins à s’étendre en dehors des villes, et c’est là que tient tout l’enjeu du véhicule autonome. »

L’attachement à l’automobile sera plus nostalgique

D’ici à 2030, le marché de la voiture autonome est estimé à 87 millions de dollars. « Si les voyages en dehors des agglomérations s’effectueront sans doute plutôt en train, le véhicule autonome sera privilégié dans les villes », prévoit encore Cédric Brochier. La tendance est aussi à un usage modéré. « Les automobiles seront moins nombreuses sur les routes mais transporteront plus de voyageurs à la fois. De même, le nombre de véhicules immobilisés sera plus restreint. » En constante mutation, la société entière évolue dans ses pratiques et ses usages. « Rien n’est permanent, sauf le changement », disait Héraclite d’Ephèse. «  Le domaine de l’automobile n’échappe pas à cette logique  ». Face aux constructeurs, les alternatives plus économiques et écologiques se multiplient déjà : location, transport en commun ou encore autopartage.

L'info en continu

Nominations chez Audi France 16 décembre 2015 par Christophe CARIGNANO Nominations Le groupe Métin en passe de racheter des affaires Citroën en Seine-et-Marne 16 décembre 2015 par Christophe CARIGNANO Distribution VN

- Voir tous les articles

Auto Infos à votre rythme :

Auto Infos, le mensuel

Abonnez-vous à Auto Infos pour recevoir chaque mois des analyses approfondies sur le marché de la vente et de l’après-vente automobile.

La newsletter quotidienne

Notre newsletter quotidienne est diffusée auprès des acteurs des filières vente et après-vente automobile tous les jours du lundi au vendredi à 18h00.
Inscrivez-vous, c’est gratuit !

Au quotidien : le fil RSS

Notre flux RSS vous permet de suivre l’actualité du secteur automobile en direct.
Si vous ne savez pas ce qu’est un flux RSS, vous pouvez en apprendre un petit peu plus ici.

Réseaux Sociaux, instantané

Si vous utilisez Twitter, nous vous invitons à nous suivre pour rester en contact avec l’actualité quelles que soient les circonstances.
Suivez-nous aussi sur Google plus, nos actualités y sont postés heure par heure.