Le mensuel du business automobile, vente et aprés-vente
Disponible sur App Store

Au sommaire de décembre 2016

Le monde de l’auto : Cote d’amour des financeurs, distributeurs-financeurs. Une relation plus solide que jamais

  • Interview : Serge Naudin, président du directoire de BMW France
  • Portrait : Raphaël Bretecher, directeur général du département design de Hyundai Motor Europe
  • Coup de fil SAV  : Christophe Musy, directeur de PSA Aftermarket
  • Dossier SAV  : Formation technique  : passage obligé de la qualité de service

Edito | Découvrir

S’abonner

mercredi 17 février 2016

La production du nouveau Nissan NV300 confiée à Sandouville

par

Le NV300, successeur du Nissan Primaster, sera produit à 100 000 exemplaires entre 2016 et 2026 à l’usine de Sandouville près du Havre.

L’utilitaire Nissan Primaster a trouvé un successeur : il s’agit du NV300 qui viendra dès cette année compléter la gamme de fourgon du constructeur en tant que modèle intermédiaire entre le fourgon compact NV200 et le grand fourgon NV400.

Une bonne nouvelle pour les sites normands de Renault : en effet, tandis que les moteurs de ce nouveau fourgon sont conçus à l’usine de Cléon, le site de Sandouville hérite de la production de ce NV300. Ce sont ainsi, selon les prévisions de Renault, 100 000 exemplaires qui seront fabriqués entre 2016 et 2026. Une annonce qui n’a rien de surprenant : le NV300, utilisera la même ligne que son jumeau le Renault Trafic.

460 fourgons produits chaque jour

Après trois années de travaux et un investissement de 230 millions d’euros, Sandouville s’est en effet imposé comme le fleuron du groupe français en matière de production de VUL. 460 fourgons sortent ainsi chaque jour de cette usine, dont des Trafic et des Vivaro pour les marques Opel et Vauxhall.

Ces investissements ont été décidés suite à l’accord Renault intitulé « Contrat pour une nouvelle dynamique de croissance et de développement social de Renault en France  » signé en mars 2013 par la direction du groupe à l’issue de plus de neuf mois d’intenses négociations avec les organisations syndicales. Dans ce contrat, Renault s’engageait à produire un minimum de 710 000 véhicules par an en France à l’horizon 2016, contre un peu plus de 530 000 en 2012. Ce qui devait porter le taux d’utilisation global des sites français à plus de 85 %.

600 000 véhicules produits en France en 2015

En 2015 ce sont plus de 660 000 modèles qui ont été produits dans les usines françaises du groupe grâce notamment à la relocalisation de la production de la Bluecar à Dieppe mais aussi de l’assemblage de quatre nouveaux à véhicules à Douai, à savoir, l’Espace, la Talisman, en le Scénic long et court. En 2016, le volume de production des usines françaises Renault devrait encore augmenter avec l’arrivée d’ici à la fin 2016 sur les lignes du Mans et de Flin de la Micra, qui sera produite à 123 000 exemplaires, mais aussi de l’utilitaire Fiat à Sandouville, avec un volume prévisionnel de 100 000 unités sur la période 2016-2026.

Reste à savoir si cela sera suffisant pour que le groupe puisse honorer son engagement des 710 000 véhicules produits annuellement en France d’ici à la fin de l’année.

L'info en continu

Un marché 2015 atone pour le pneumatique 16 février 2016 par Frédéric MARTY Après-vente Renault recrute en 2016 17 février 2016 par Florian Lefebvre Constructeurs

- Voir tous les articles

Auto Infos à votre rythme :

Auto Infos, le mensuel

Abonnez-vous à Auto Infos pour recevoir chaque mois des analyses approfondies sur le marché de la vente et de l’après-vente automobile.

La newsletter quotidienne

Notre newsletter quotidienne est diffusée auprès des acteurs des filières vente et après-vente automobile tous les jours du lundi au vendredi à 18h00.
Inscrivez-vous, c’est gratuit !

Au quotidien : le fil RSS

Notre flux RSS vous permet de suivre l’actualité du secteur automobile en direct.
Si vous ne savez pas ce qu’est un flux RSS, vous pouvez en apprendre un petit peu plus ici.

Réseaux Sociaux, instantané

Si vous utilisez Twitter, nous vous invitons à nous suivre pour rester en contact avec l’actualité quelles que soient les circonstances.
Suivez-nous aussi sur Google plus, nos actualités y sont postés heure par heure.