Le mensuel du business automobile, vente et aprés-vente
Disponible sur App Store

Au sommaire de novembre 2016

Le monde l’auto - dossier spécial Mondial de l’automobile

  • Enquête - Cote d’amour des constructeurs
  • Interview - Thierry Sybord, directeur général de Volkswagen
  • Portrait - Marie-Noëlle Tavaud, directrice du GNFA
  • Coup de fil SAV - Benoît Raullin, directeur général de Bidgestone France et Benelux
  • Dossier SAV - La réception atelier à l’heure du digital

Edito | Découvrir

S’abonner

mercredi 11 mai 2016

La nouvelle 2008 marque l’offensive de Peugeot sur le segment des SUV

par

Entretien avec Maxime Picat, directeur général de Peugeot, présent à Valence (Espagne) sur les essais de la 2008 restylée. Par sa présence, le patron de la marque au Lion a tenu à marquer son offensive sur le segment des SUV dans le monde. Une offensive qui se traduira dans les prochains mois par la sortie de cinq nouveaux modèles, à commencer par la nouvelle 3008, ô combien stratégique.

Auto Infos : En quoi le facelift de la 2008, trois ans après sa première sortie, donne-t-il le ton de l’offensive de Peugeot dans le monde sur le segment des SUV ?

Maxime Picat : C’est une offensive parce que cette année, dans le monde, nous aurons cinq lancements en fonction des marchés. Nous réalisons d’ores et déjà 25 % de nos ventes avec nos SUV 2008, 3008 et 4008. Mais bientôt cette part devrait encore progresser. Cela nous permet d’accompagner une tendance qui est assez forte sur tous les marchés de la SUvisation et du poids que les SUV pèsent sur ces marchés.

« Nous réalisons d’ores et déjà 25 % de nos ventes avec nos SUV. »

A. I. : Quand on observe ce nouveau SUV, on a cette impression qu’il fait plus SUV que le précédent. Quels sont les principaux changements donnant cette impression ?

M. P. : Lorsqu’on réfléchit au restylage d’un véhicule qui occupe la deuxième position de son segment avec 15 % de pénétration, on ne cherche pas à corriger quoi que ce soit. Simplement, nous étions juste conscients qu’avec le nombre d’offres qui arrivent sur le marché, il ne fallait pécher par trop de continuité parce que nos clients s’habituent à voir beaucoup de nouveaux modèles sur ces marchés. Nous avons donc souhaité le moderniser avec les tous derniers codes des concept-cars. Nous l’avons fait notamment sur la face avant avec un capot qui est beaucoup plus horizontal et avec une calandre plus verticale. Ces codes appartiennent désormais à l’univers des SUV. Et d’autres éléments qui ne sont pas anecdotiques comme les arches de roues qui donnent un caractère baroudeur mais aussi une lecture d’un véhicule plus surélevé.

A. I. : Quels sont justement les codes que vous avez retenus pour les prochains modèles ?

M. P. : On peut tout à fait regarder cette 2008 et imaginer quels seront les prochains SUV et aussi les concept-cars. C’est un compromis entre la force que peut représenter un SUV et l’élégance qui caractérise Peugeot. C’est un véhicule qui a une vraie ligne de caisse et une vraie esthétique.

A. I. : Vous orchestrez depuis trois ans une montée en gamme. Les SUV facilitent-ils cette transformation de la marque ?

M. P. : Rappelons que ce segment n’existait pas il y a encore quelques années. Les clients qui achètent une 2008 viennent bien de quelque part. Et en général, ils viennent majoritairement des berlines du segment C et bénéficient d’un certain pouvoir d’achat. Pour la même somme, ils sont ravis d’avoir un SUV avec un niveau de finition supérieur. Effectivement, la 2008 s’est vendue très largement au-delà de nos attentes en matière de niveau de finition. Les niveaux 2, 3 et 4 représentaient jusqu’à 70 % de ventes les premières années et encore 50 % aujourd’hui. Pour cette raison, nous avons créé les niveaux de finition GT Line qui marchaient assez bien sur le reste de la gamme.

« Les clients des SUV viennent majoritairement des berlines du segment C avec un pouvoir d’achat important. »

A. I. : Vous avez réorganisé vos niveaux de finition avec cette 2008. Quels sont-ils ?

M. P. : Nous aurons désormais les niveaux Access, Active et Allure que l’on connaît transversalement sur la gamme depuis de nombreuses années. La nouveauté, c’est de former le niveau 4 avec la version GT Line qui devient transversale à son tour. Elle remplace la version Féline sur la 2008.

A. I. : Comment peut-on définir cette version GT Line ?

M. P. : C’est à la fois du design et de l’équipement, un bon compromis entre les deux. Cela favorise la montée en gamme avec des motorisations qui restent normales pour la gamme. Les motorisations sportives et puissantes ne correspondent pas aux demandes de la clientèle du SUV.

A. I. : La prochaine sortie, c’est la nouvelle 3008…

M. P. : On verra…

A .I. : Est-ce un nouveau moment important pour la marque ?

M .P. : Chaque nouveau modèle est important. C’est un travail de fond que nous faisons depuis plusieurs années pour que chaque lancement soit porteur de tout l’ADN de la marque.

A. I. : À terme, quel sera le poids du SUV dans vos ventes ?

M. P. : C’est un peu compliqué à dire car nous espérons que nos modèles non SUV continuent à progresser. Mais nous pourrions passer de 25 à 35 %. Ce qui représentera effectivement des proportions très importantes.

A. I. : N’y a-t-il pas un risque d’un trop-plein de SUV ?

M. P. : Nous ne sommes pas là pour proposer des silhouettes banalisées des SUV. Nous avons montré, il y a quelques jours, l’intérieur de nos véhicules avec le Peugeot i-Cockpit. Nous allons amener des propositions extrêmement fortes en la matière.

L'info en continu

Aliapur bat un record de collecte en 2015 avec 320 378 tonnes 10 mai 2016 par Frédéric MARTY Après-vente PSA Retail Business livre 291 Citroën à Engie 11 mai 2016 par Christophe CARIGNANO Distribution VN

- Voir tous les articles

Auto Infos à votre rythme :

Auto Infos, le mensuel

Abonnez-vous à Auto Infos pour recevoir chaque mois des analyses approfondies sur le marché de la vente et de l’après-vente automobile.

La newsletter quotidienne

Notre newsletter quotidienne est diffusée auprès des acteurs des filières vente et après-vente automobile tous les jours du lundi au vendredi à 18h00.
Inscrivez-vous, c’est gratuit !

Au quotidien : le fil RSS

Notre flux RSS vous permet de suivre l’actualité du secteur automobile en direct.
Si vous ne savez pas ce qu’est un flux RSS, vous pouvez en apprendre un petit peu plus ici.

Réseaux Sociaux, instantané

Si vous utilisez Twitter, nous vous invitons à nous suivre pour rester en contact avec l’actualité quelles que soient les circonstances.
Suivez-nous aussi sur Google plus, nos actualités y sont postés heure par heure.