Le mensuel du business automobile, vente et aprés-vente
Disponible sur App Store

Au sommaire de juillet 2017

Le monde de l’auto : ventes aux professionnels, les tigres asiatiques affûtent leurs griffes

  • Interview : Vincent Salimon, président de BMW Group France
  • Portrait : Renaud Bertin, avocat
  • Dossier après-vente : Pièces de rechange, la bataille de la pièce multimarque est lancée
  • Coup de fil SAV : Éric Girot, directeur général d’Alliance Automotive Group

Edito | Découvrir

S’abonner

mercredi 11 janvier 2017

La Voiture de l’année

par

Il y a quelques semaines, une newsletter quotidienne titrait : Car of the Year, la malédiction Renault se poursuit. S’en suivait un article qui montrait que Renault n’aurait pas eu beaucoup de chance dans cette compétition créée en 1964 – eh oui, 53 ans déjà – alors il apparaît utile de faire quelques statistiques à ce sujet.

Le premier règlement qui permettait d’élire la Voiture de l’année était très libéral. Pas de notion de volume à commercialiser, ni d’un nombre de marchés imposés, ni de limite de prix. La Porsche 928 fut sacrée en 1978, la Rolls Royce Silver Shadow a concouru en se classant 2e en 1966 et la Jensen s’est classée 3e en 1967 ! Les membres du jury votaient de manière beaucoup plus subjective que maintenant – passionnément – tandis que le règlement s’est sérieusement durci, d’aucuns diront… professionnalisé. La passion pure et le coup de foudre ont laissé place à des notions nettement plus objectives car les critères retenus sont le design, le confort, la sécurité, l’économie, le comportement routier, la performance, la fonctionnalité, la performance environnementale, le plaisir de conduite (quand même !) et le prix. Sont également pris en compte l’innovation technique et le rapport qualité-prix.

Alors quelle est la marque qui a remporté le plus de fois ce trophée ? Eh bien c’est Fiat qui a été couronné neuf reprises, presque à chaque fois avec des voitures qui ont très bien marché commercialement : Fiat 127, 128, Uno, Tipo, Punto, Bravo (bravo !), Panda 2 et la 500 plus récemment, mais également la Fiat 124 en 1967, quand les membres du jury étaient moins contraints par le règlement. Les marques les plus titrées sont ensuite Renault avec six victoires, Ford et Opel avec cinq voitures, Peugeot et Volkswagen avec quatre couronnes, Citroën avec trois trophées puis une belle série avec deux victoires : Alfa Romeo, Audi, Nissan, Rover (eh oui !), Simca (comme le temps passe !) et Toyota. Plus surprenant : Mercedes, qui ne se place en tête qu’une seule fois avec la superbe 450 en 1974, une seule victoire pour Austin, Lancia, NSU (la Ro 80 en 1968) et Porsche. En parlant de surprise, une marque prestigieuse n’a jamais été choisie comme Voiture de l’année, c’est BMW ! La marque a échoué de peu à six reprises : elle a terminé 2e à cinq reprises et 3e une seule fois, soit six podiums quand même.

Si on s’intéresse maintenant aux podiums justement, le classement est assez différent : Fiat, Ford, Opel et Volkswagen en totalisent 16 chacun. Viennent ensuite Renault (13), Citroën (11), Peugeot et Audi (8), Mercedes (7), Alfa Romeo et BMW (6), Toyota (5), Mazda (4), Nissan, Simca, Lancia, Volvo (3), etc. Une marque qui rencontre un succès planétaire incontestable ne figure sur le podium que deux fois, j’ai nommé Honda. Là encore, ce classement est très étonnant et me fait penser que les voix des jurés sont impénétrables. Alors, pour conclure, est-ce que Renault subit réellement une malédiction à ne pas avoir de voitures dans la short-list de la Voiture de l’année ?

Personnellement, je ne le pense pas et le public n’a pas attendu le résultat de cette année pour plébisciter les Kadjar, Captur, Mégane et Clio ! On se rappellera aussi le « sacré numéro » de Peugeot qui n’a pas été sacré. J’attends quand même avec impatience de connaître l’heureuse élue !

Bruno Haas (brunohaas15@gmail.com) est membre de Team Auto

L'info en continu

Nouvelle Volkswagen Golf : les tarifs 10 janvier 2017 par Alice THUOT Constructeurs Hors Europe, les ventes de Peugeot ont progressé de 5 points en 2016 11 janvier 2017 par Christophe CARIGNANO Constructeurs

- Voir tous les articles

Auto Infos à votre rythme :

Auto Infos, le mensuel

Abonnez-vous à Auto Infos pour recevoir chaque mois des analyses approfondies sur le marché de la vente et de l’après-vente automobile.

La newsletter quotidienne

Notre newsletter quotidienne est diffusée auprès des acteurs des filières vente et après-vente automobile tous les jours du lundi au vendredi à 18h00.
Inscrivez-vous, c’est gratuit !

Au quotidien : le fil RSS

Notre flux RSS vous permet de suivre l’actualité du secteur automobile en direct.
Si vous ne savez pas ce qu’est un flux RSS, vous pouvez en apprendre un petit peu plus ici.

Réseaux Sociaux, instantané

Si vous utilisez Twitter, nous vous invitons à nous suivre pour rester en contact avec l’actualité quelles que soient les circonstances.
Suivez-nous aussi sur Google plus, nos actualités y sont postés heure par heure.