Le mensuel du business automobile, vente et aprés-vente
Disponible sur App Store

Au sommaire de novembre 2016

Le monde l’auto - dossier spécial Mondial de l’automobile

  • Enquête - Cote d’amour des constructeurs
  • Interview - Thierry Sybord, directeur général de Volkswagen
  • Portrait - Marie-Noëlle Tavaud, directrice du GNFA
  • Coup de fil SAV - Benoît Raullin, directeur général de Bidgestone France et Benelux
  • Dossier SAV - La réception atelier à l’heure du digital

Edito | Découvrir

S’abonner

mardi 8 mars 2016

L’Europe moteur de la production automobile mondiale en 2015

par

Selon l’Organisation internationale des constructeurs (OICA), la production mondiale de véhicules dans le monde a atteint 90 683 072 millions d’unités, soit une hausse de 1 %. L’Europe, dont notamment l’Allemagne, l’Espagne et la France, n’est pas étrangère à cette stabilisation dans le contexte où certains autres grands marchés ont vu leur production s’effondrer.

En 2015, la production mondiale de véhicules légers (VP et VUL) a connu une légère croissance de 1 % par rapport à 2014 pour atteindre 90 683 072 unités. Les VP représentent 75,6 % de cette production, avec 68 561 896 unités. En 2015, l’Europe a bel et bien constitué le moteur de cette légère croissance. Les 27 ont ainsi pesé pour environ 23 % de la production mondiale avec 21 096 325 véhicules produits, un volume en augmentation de 3,3 % par rapport à 2014. Les pays du Nafta (Canada, Mexique et États-Unis) se sont aussi bien portés, avec une hausse de la production de 3 % et près de 18 millions de véhicules, soit 19,7 % de la production mondiale.

Il convient de souligner la croissance de la production automobile en Afrique en 2015 : si les volumes restent anecdotiques (835 937 unités, soit 0,9 % de la production mondiale), la croissance est bel et bien là, à + 16,2 %. Le continent est animé par trois principaux marchés, le Botswana (20 000 unités, soit + 1 570 % de croissance), l’Afrique du Sud (615 000) et le Maroc (36 000). Le dynamisme de ces zones a permis de compenser l’effondrement de la production des pays hors Union européenne, à l’instar de la Russie, dont la production a reculé de 26,6 % avec 1 384 399 unités produites contre plus de 1,8 million en 2014.

Fort recul de l’Amérique du Sud

Ainsi, les autres pays de l’Europe (dont les marchés les plus importants en volume sont aussi la Serbie, l’Ouzbékistan, l’Ukraine) ont vu leur production reculer de 26,8 % avec 1 560 048 unités contre plus de 2,1 millions en 2014. La Turquie, considérée à part par l’OICA, a, quant à elle, tiré son épingle du jeu avec une hausse de sa production de 16,1 % et près de 1,4 million de véhicules fabriqués.

Autre recul significatif, celui de l’Amérique du Sud. Cette partie du globe a été très fortement impactée par la crise de ses deux principaux pays producteurs, à savoir le Brésil et l’Argentine dont les productions ont respectivement chuté de 22,8 % (2,4 millions) et de 13,5 % (533 000 unités). Sans connaître une telle récession, d’autres parties du monde ont vu leur production de véhicules stagner en 2015. C’est notamment le cas de l’Asie-Océanie dont le volume de fabrication a augmenté de 0,8 % avec 47 786 156 véhicules produits. Cette zone pèse encore tout de même pour près de 53 % de la production mondiale.

L’Allemagne et l’Espagne dans le top 10

Ces évolutions ont ainsi eu pour conséquence d’opérer quelques changements notables dans le top 10 des pays producteurs de véhicules en 2015. Le top 3 reste cependant inchangé : avec plus de 25,4 millions d’unités produites, soit une croissance de 3,3 % par rapport à 2014, la Chine reste le premier producteur mondial. Suivent les États-Unis (+ 3,8 % et 12 millions d’unités), tandis que le Japon, malgré un recul de 5,1 % de sa production, reste en troisième place. L’Allemagne est resté le quatrième producteur mondial et premier en Europe grâce à une hausse de 2,1 % et ses 6 millions de voitures conçues. Le premier changement intervient ensuite : l’Inde et la Corée du Sud, respectivement en cinquième et sixième place en 2014, intervertissent leur position avec respectivement environ 4,1 et 4,5 millions d’unités produites. Le Mexique reste en septième place avec une augmentation de 5,9 % et 3,6 millions de véhicules. En 2015, l’Espagne, grâce à une croissance de 13,7 % et une production de plus de 2,7 millions d’unités, récupère la huitième place devant le Brésil en neuvième position. Le Canada ferme ce top 10.

La France devient onzième producteur mondial

Enfin, le dernier changement notable concerne la France : le pays gagne deux places en 2015, en passant devant la Russie, dont la production s’est effondrée de 26,6 % (1,4 million d’unités produites) et devant la Thaïlande avec une production de 1 915 420 exemplaires. En 2015, La France a ainsi produit 1 970 000 VL dont 1 553 800 VP et 416 200 VUL, soit un volume en progression de 8,2 % par rapport à 2014.

L'info en continu

IDLP quitte la Feda pour rejoindre le CNPA 8 mars 2016 par Christophe CARIGNANO Après-vente Jean-Loup Savigny est nommé directeur marketing et commercial de LeasePLan 8 mars 2016 par Alice THUOT Nominations

- Voir tous les articles

Auto Infos à votre rythme :

Auto Infos, le mensuel

Abonnez-vous à Auto Infos pour recevoir chaque mois des analyses approfondies sur le marché de la vente et de l’après-vente automobile.

La newsletter quotidienne

Notre newsletter quotidienne est diffusée auprès des acteurs des filières vente et après-vente automobile tous les jours du lundi au vendredi à 18h00.
Inscrivez-vous, c’est gratuit !

Au quotidien : le fil RSS

Notre flux RSS vous permet de suivre l’actualité du secteur automobile en direct.
Si vous ne savez pas ce qu’est un flux RSS, vous pouvez en apprendre un petit peu plus ici.

Réseaux Sociaux, instantané

Si vous utilisez Twitter, nous vous invitons à nous suivre pour rester en contact avec l’actualité quelles que soient les circonstances.
Suivez-nous aussi sur Google plus, nos actualités y sont postés heure par heure.