Le mensuel du business automobile, vente et aprés-vente
Disponible sur App Store

Au sommaire de décembre 2016

Le monde de l’auto : Cote d’amour des financeurs, distributeurs-financeurs. Une relation plus solide que jamais

  • Interview : Serge Naudin, président du directoire de BMW France
  • Portrait : Raphaël Bretecher, directeur général du département design de Hyundai Motor Europe
  • Coup de fil SAV  : Christophe Musy, directeur de PSA Aftermarket
  • Dossier SAV  : Formation technique  : passage obligé de la qualité de service

Edito | Découvrir

S’abonner

jeudi 19 novembre 2015

Essai

Kia optima : à la conquête des entreprises

par

Avec la nouvelle Optima, Kia cible d’abord le marché des entreprises et se dote d’un modèle statutaire sur le segment D.

Présentée dans sa version européenne au dernier Salon automobile de Francfort, l’Optima de quatrième génération sera commercialisée en France dés décembre. Cette nouvelle venue est proposée d’abord dans sa version berline /4 portes. Puis sa gamme s’étoffera l’an prochain d’une version break, et d’une version hybride rechargeable (PHEV) à partir du second semestre de 2016. Sans oublier l’apparition simultanée de déclinaisons sportives GT et GT Line avec, en prime, l’avènement sous leurs capots d’une motorisation essence (turbo) suralimentée de 245 chevaux.

Atouts de base

Longue de 4,85 mètres, l’Optima mise à la route dans sa configuration Berline, se distingue d’emblée grâce à une silhouette sportive. Son design lui permettant d’afficher un coefficient de traînée (CX) de 0,29. Son habitacle a aussi été recomposé afin de s’avérer plus spacieux et plus confortable. Elle est déclinée dans notre pays en deux niveaux de finition et d’équipements : Premium et Ultimate. Et elle s’illustre en outre par l’importance des équipements d’aide à la conduite, de sécurité comme de confort intégrés dans ses flancs (de série ou en option). Par ailleurs, « la » star qui va débarquer en concessions, ne disposera que d’une seule motorisation de départ. Soit, d’un nouveau diesel CRDi 1.7 de 140 chevaux ISG, couplé au choix avec une boîte manuelle à six rapports (non disponible sur la finition Ultimate), ou avec une nouvelle boîte à double embrayage à 7 rapports DCT. Ce bloc annonce une consommation de 4,2 litres aux 100 Km et un taux d’émission de CO2 de 116 grammes/Km.

Sur le plan technique, elle hérite d’une caisse plus robuste de 50%. Grâce à ce châssis allégé et rigidifié, elle dispose en même temps d’une suspension mieux à même d’absorber les vibrations et chocs imputables aux revêtements routiers.

Aides sur route

Outre la qualité de son comportement dynamique sur tous circuits, et de sa dotation d’éléments traditionnels de sécurité, la liste des équipements d’aide au pilotage (basés sur l’usage de nouvelles technologies) qu’elle embarque, sous ses deux niveaux de finition, est imposant. Le module Kia de contrôle de stabilité (VSM) et de maîtrise de trajectoire (ESC) est dans son cas proposé de série. Viennent ensuite : un régulateur de vitesse adaptatif (SCC), puis des systèmes de freinage d’urgence autonome (AEB), d’assistance active de maintien de voie 5LKAS), de gestion automatique des feux de route (HBA), de reconnaissance des panneaux de limitation de vitesse (SLIF), de détection des angles morts 5BSD), ou de détection de trafic arrière (RCTA)… Sur un plan complémentaire et de vie à bord, L’optima donne encore accès à une noria de services connectés et possède un chargeur à induction pour téléphone portable en version DCT 7.

Marketing

Côté marketing, cette « débutante » se positionne face à une concurrence qu’incarne, entre autres, la Volkswagen Passat. La firme coréenne estime simultanément qu’elle devrait être vendue pour 60 % à 70 % à destination des flottes d’entreprises. Compte notamment tenu de l’impact majeur et à venir de sa version Break, spécialement adaptée à ce type de clientèle. Digne héritière de devancières présentes sur notre marché depuis 2012 (d’abord sous l’appellation de Magentis) « et » qui se sont vendues jusqu’ici à 1 300 exemplaires, le véhicule qui fait l’actualité de la marque asiatique, devrait être diffusé dans sa version berline et au globale de 2016 à raison de 900 unités. Sans présager du succès encore plus imposant espéré pour sa déclinaison Break. En Europe et dans un cadre où le segment D compte pour quelque 10 % des immatriculations VN (voire, près de 1,3 million d’unités), Kia espère vendre 4 000 Optima dés l’an prochain.

Chez nous, l’avantage tiré de son ratio équipements/prix devrait lui permettre de cultiver sa différence. Tout comme elle va tirer argument d’une tarification qui débutera –hors options -à hauteur de 32 900 euros TTC pour une Premium équipée d’un 1,7 CRDi 145 Ch ISG et d’une BVM 6.... Avant de culminer à 38 400 euros pour une Ultimate riche d’un moteur identique et couplé avec une boîte DCT 7. Un joker de plus !

L'info en continu

Mazda dévoile un modèle inédit à Los Angeles 19 novembre 2015 par Alice THUOT Constructeurs Le financement des VN et VO en ligne par Viaxel 19 novembre 2015 par Alice THUOT Secteur

- Voir tous les articles

Auto Infos à votre rythme :

Auto Infos, le mensuel

Abonnez-vous à Auto Infos pour recevoir chaque mois des analyses approfondies sur le marché de la vente et de l’après-vente automobile.

La newsletter quotidienne

Notre newsletter quotidienne est diffusée auprès des acteurs des filières vente et après-vente automobile tous les jours du lundi au vendredi à 18h00.
Inscrivez-vous, c’est gratuit !

Au quotidien : le fil RSS

Notre flux RSS vous permet de suivre l’actualité du secteur automobile en direct.
Si vous ne savez pas ce qu’est un flux RSS, vous pouvez en apprendre un petit peu plus ici.

Réseaux Sociaux, instantané

Si vous utilisez Twitter, nous vous invitons à nous suivre pour rester en contact avec l’actualité quelles que soient les circonstances.
Suivez-nous aussi sur Google plus, nos actualités y sont postés heure par heure.